La Fiesta 2017 : « Equilibre entre performance et fiaiblité »



Ingénieur en chef de M-Sport et évidemment à la tête du projet « Ford Fiesta WRC 2017 », Chris Williams est revenu sur le travail de son équipe pour concevoir cette nouvelle voiture.

Quand a commencé le travail sur cette Ford Fiesta WRC ?

« Nous avons des personnes qui travaillent sur le concept depuis mi-2015. Comme pour toute nouvelle voiture, le premier boulot a été de comprendre la réglementation et explorer de nouvelles idées. C’était particulièrement difficile au départ car les règlements étaient très vagues. »

Quelle a été la liberté permise grâce aux nouvelles réglementations ?

« Ces nouveaux règlements ont certainement fourni une plus grande marge pour faire quelque chose de différent, et vous pouvez le voir rien qu’au niveau de l’aérodynamisme. Travaillant dans le secret, chaque équipe a proposé quelque chose de légèrement différent, bien qu’il existe certains secteurs communs entre chaque voiture.

Nous nous sommes fixés un objectif d’équilibre aérodynamique et nous l’avons atteint. Vous devez constamment équilibrer votre équation entre trainée aérodynamique, appui, fiabilité et robustesse. Nous cherchons à être efficace dans chaque domine et tout le monde a dû calculer les risques à prendre pour trouver un équilibre entre performance et fiabilité. »

A quel point la Fiesta WRC a été construite de zéro ?

« Quasiment chaque élément de la voiture a été spécifiquement optimisé pour ce projet avec très peu ou pas de compromis. Nous nous sommes concentrés pour construire la meilleure voiture possible et nous avons eu tout ce dont nous avions besoin pour le faire. Si nous prenons la transmission par exemple, l’ancienne unité a été prise de la Ford Fiesta S2000 et adaptée pour la WRC. Cette année, la transmission est spécifiquement conçue et optimisée uniquement en tant que composant de cette voiture en fonction de la nouvelle réglementation. »

Est-ce que le développement s’est déroulé comme prévu ?

« Cela implique beaucoup de travail. Nous avons une petite équipage mais très forte avec des personnes qui travaillent 24h sur 24 dans les coulisses. Il y a toujours quelques domaines où nous aurions aimé travailler un peu plus si le temps le permettait, mais je pense que c’est la même chose pour tout le monde. Tout ce qui pouvait représenter un avantage à été incorporé.

A ce stade, il est difficile de mesurer la compétitivité de la voiture mais nous allons bientôt le voir. Nous avons vraiment fait un grand pas en avant rapport à notre voiture précédente.

Avec cette voiture et nos équipages, nous avons les meilleures chances que nous avons pu avoir depuis des années. Attendre le premier temps intermédiaire sera très stressant, il sera intéressant de voir si c’est une bagarre équitable ou si les conditions jouent un facteur décisif. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. riri73 dit :

    Etonnant l’optimisme chez Ford. Ils ont l’air plutôt sereins et ne semblent pas avoir peur des performances des autres teams…..
    Plus que quelques heures avant de savoir ce qu’il en est….
    Go Seb et Ju !!