Fin de saison en apothéose (Quentin Gilbert)




Déjà vainqueurs au Rallye de France-Alsace, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul ont également remporté la manche du Citroën Top Driver au Wales Rally GB. Seul...

lote victorieux à deux reprises cette saison sur la terre comme sur l’asphalte qui plus est Quentin termine vice-Champion et confirme son statut d’espoir du rallye français.

Sixième et dernière manche du Citroën Top Driver, le Rallye de Grande-Bretagne est une des épreuves les plus sélectives du WRC. Tracées dans les forêts galloises, les spéciales extrêmement rapides sont truffées de pièges en raison des incessants changements d’adhérence. Séduits par le parcours lors des reconnaissances, Quentin Gilbert et son copilote Renaud Jamoul n’en abordaient pas moins la course avec humilité.

Dès la première spéciale, Quentin se portait en tête devant le Finlandais Jukka Korhonen, Champion de Grande-Bretagne en titre. À l’issue de la première étape, disputée de nuit le jeudi soir, le Vosgien se classait au deuxième rang, à 2’’5 de Bryan Bouffier.

La course se jouait véritablement le vendredi, lors de la plus longue journée du rallye. En fin de matinée, Quentin était en train de reprendre la tête quand Bouffier rencontrait des problèmes mécaniques. Malgré le temps perdu dans le fameux gué de la spéciale de Sweet Lamb, le pilote de la DS3 R3 n°52 terminait l’étape en leader, avec plus de 40’’ de marge sur Sébastien Chardonnet.

Avec sept spéciales enchaînées sans assistance, la journée du samedi avait des allures de marathon. Adoptant un rythme équilibré entre attaque et gestion, Quentin et Renaud effectuaient une course sans faute. Au moment de regagner le parc fermé, leur avance approchait les trois minutes !

Il ne restait plus qu’une courte étape pour ‘terminer le travail’. Rien ne pouvait ralentir la progression de Quentin, qui s’offrait le scratch dans la dernière spéciale avant de rejoindre le podium en vainqueur du Citroën Top Driver !

« Avec deux victoires, l’objectif de fin de saison est rempli », se réjouissait le Vosgien. « Quand je me retourne sur l’année qui vient de s’écouler, je mesure le chemin parcouru et les progrès effectués. Lors des premières courses, j’avais tendance à aborder les rallyes avec trop de précipitation, même si j’estimais avoir une marge suffisante. Il me manquait de l’expérience, mais j’ai réussi à me hisser en tête du championnat après la deuxième épreuve. Puis des problèmes mécaniques en Finlande et en Allemagne ne n’ont pas permis de rester dans la lutte pour le titre. Heureusement, j’ai repris le dessus, particulièrement grâce à Renaud qui m’a aidé à améliorer mes notes. Ces victoires et cette place de vice-Champion sont autant de récompenses pour mes partenaires et ceux qui travaillent à mes côtés. »

Après avoir confirmé son potentiel, Quentin a déjà le regard tourné vers 2014 : « La suite logique serait de passer en WRC2 avec une voiture à quatre roues motrices, mais les budgets demandés me semblent difficiles à réunir. La solution la plus réaliste serait de repartir en DS3 R3 pour décrocher le volant de la DS3 R5 en 2015. »

Communiqué de presse en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. André dit :

    Super perf.deux fois sur la plus haute marche ,BRAVO.je savais que ça finirais par sourire!!!!!!!!