Fisher et Campedelli veulent marquer les esprits et des points (Sardaigne)




Dans le rythme des meilleurs au Portugal, Alastair Fisher et Simone Campedelli n’avaient pas pu convertir leur niveau de performance par l’attribution de gros points....

s pilotes Saintéloc Racing sont de retour à l’occasion de la deuxième manche du Citroën Top Driver, dans le cadre du Rallye de Sardaigne. Cette fois-ci, le Nord-Irlandais et l’Italien ont bien l’intention d’occuper les avant-postes.

En tête du classement du Citroën Top Driver durant le Rallye du Portugal, Alastair Fisher et Gordon Noble avaient été entravés dans leur lutte pour la victoire par le passage difficile d’un gué, engendrant des soucis mécaniques. Ils étaient tout de même parvenus à terminer en quatrième position. « Nous sommes évidemment très déçus du déroulement du Rallye du Portugal, confirme Alastair. Mais nous sommes très satisfaits d’avoir pu afficher un tel rythme, de faire des meilleurs temps et de mener le premier jour. C’était notre premier rallye en DS3 R3, face à des pilotes habitués. »

Avant de se rendre en Sardaigne, le pilote de l’Ulster espère convertir ce rythme en résultat et en points. Il porte tout son attention sur les premiers kilomètres, déterminants à ses yeux. « La Sardaigne est un rallye difficile, avec des routes compliquées à appréhender. Mais, avec seulement deux jours de compétition, il faudra être tout de suite dans le bon rythme. Il est primordial de faire un bon temps dans la première spéciale de 30 kilomètres puis de garder un rythme soutenu. Nous voulons engranger beaucoup de points, pour nous-mêmes et pour l’équipe. »

S’il découvre encore sa monture, Alastair Fisher est convaincu de pouvoir terminer sur la plus haute marche du podium. « J’ai été impressionné par le comportement de la Citroën DS3 R3 sur terre, au Portugal. J’ai pu engranger de l’expérience. Je vais pouvoir augmenter le rythme en spéciale, même si mes rivaux seront également bien préparés. »

Comme au Portugal, Simone Campedelli sera au volant de la deuxième DS3 R3 préparée par Saintéloc Racing. Il avait lui aussi connu des pépins mécaniques. Il avait toutefois pu terminer au sixième rang. « Nous n’avons pas eu beaucoup de réussite au Portugal, note Simone. Mais ça n’a pas entamé notre motivation et, avec l’équipe, nous allons travailler pour se remettre dans le bon sens. Le niveau du Citroën Top Driver est très relevé mais nous avons ce qu’il faut pour bien y figurer. »

Copiloté par Danilo Fappani, Simone Campedelli aura l’avantage de rouler à domicile, prenant part à une épreuve qu’il a déjà disputée. « Je connais ce rallye, que j’ai arpenté en Championnat d’Italie et en Championnat du Monde. Avec mon expérience, je pense que l’on pourra tirer notre épingle du jeu. En outre, je connais désormais très bien la voiture. Je la connais mieux sur asphalte mais je sais que je peux être performant aussi sur terre. Je suis prêt à en découdre et j’espère gagner devant mon public. »

Le Rally Italia Sardegna débutera le jeudi par la spéciale qualificative de Monte Pinu (3,86 km). Comme les années précédentes, les équipages s’élanceront d’Olbia, le vendredi matin. Quatre spéciales seront à parcourir deux fois le premier jour, pour un total de 147 kilomètres. Le samedi, deuxième et dernière journée de compétition, deux boucles de quatre spéciales seront effectuées, pour un total de 157 kilomètres.

Communiqué en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *