Franceschi : « On ne va rien lâcher »



Tout comme Sébastien Ogier dans la catégorie reine, Jean-Baptiste Franceschi est à la lutte pour décrocher le titre mondial. Pour le champion de France Junior en titre, l’issue de la saison se joue par contre ce week-end en Turquie.

Victime de deux crevaisons en trois spéciales, le pilote tricolore (7e, +2:24.2) a connu une bien mauvaise matinée au volant d’une Ford Fiesta R2T évidemment limitée sur ce terrain cassant. A la pause du midi, Jean-Baptiste est revenu avec nous sur cette entame de rallye très difficile.

Pas simple cette matinée Jean-Baptiste ?

« Je crois qu’on ne peut pas faire une matinée pire que celle là, même si on a fait un temps scratch, ça fait un point au championnat. Malheureusement, nous avons crevé dans l’ES2 et l’ES4 mais heureusement nous avions deux roues de secours, comme tous nos autres concurrents.

Dans la première, honnêtement ça tape tellement que je ne sais pas où nous avons crevé. Je m’en suis aperçu au 16e km donc on avait encore plus d’une vingtaine à faire. Nous étions en tête des intermédiaires avant ça, franchement je faisais attention mais nous ne sommes pas passés à travers. Nous avons dû rouler un kilomètre roue crevée car c’était très étroit. Je pense qu’on a fait un temps pour changer la route, il faut que l’on regarde la caméra, je crois qu’on a pris 1min20s. On s’est bien entraîné pour ça.

Dans la troisième, je n’ai pas compris, elle est moins cassante, on avait un bon rythme et d’un coup je n’ai plus senti l’avant. On a roulé sur les six derniers kilomètres en étant crevé, on perd quasiment une minute, mais c’était le meilleur choix de continuer.

Tu pointes maintenant à plus de deux minutes de tes rivaux au championnat. Comment renverser la tendance ?

« C’est un rallye très long, on sait que ça peut tourner et que ce sera encore très difficile demain. On ne va rien lâcher. En plus de ça, nous avons un problème de boîte avec plus de troisième. Ils vont changer ça dans quelques minutes.

Avec toutes ces énormes pierres, nous devons lever le pied parfois, mais nous n’avons pas le choix, il faut aussi rester dans le rythme. Ça n’arrête pas de taper mais on essaye de garder de la vitesse.

On a mis la première vitesse plusieurs fois pour grimper quelques montées. Demain, il y a une énorme cote et ce sera encore le cas. »

Mettre le rallye le plus cassant de l’année pour clôturer le championnat. Est-ce intelligent ?

(Rires). C‘est dommage d’avoir mis ce rallye en dernier, en plus qui compte double, et où nous ne pouvons pas exprimer notre pointe de vitesse et où nous sommes sur la retenue.

Quel rythme pour cet après-midi ?

Je vais faire gaffe dans la première mais dans celles d’après, on peut se lâcher davantage. On avait une bonne avance avant notre crevaison et les spéciales sont plus roulables.

Et demain, comment cela s’annonce ?

Demain, la première est moins cassante qu’aujourd’hui quand même, et les deux autres sont encore un peu bizarres. La deuxième est pleine de pierres avec un gros dénivelé et la troisième, pas loin du parc, est plus sympa.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mika335 dit :

    Malheuresement je crois que dans la 5 ca c est mal passer pour eux pffffff franchement c est route pour des r2 ca doit etre l’enfer