Gilbert : « Rejouer la victoire au Mont-Blanc »



Auteur d’un début de saison décevant entre problème mécanique (Touquet) et contre-performances ensuite, Quentin Gilbert s’est parfaitement relancé dans l’Aveyron, remportant sa première victoire en championnat de France des rallyes asphalte.

A cette occasion et pour le reste de la saison, le pilote vosgien était copiloté par Renaud Jamoul, son copilote entre 2013 et 2017. Au Rouergue, les deux hommes ont bataillé tout le week-end face à Pierre Roché et sa mère Martine, remportant la victoire pour seulement 2s9 après une bagarre incroyable.

« Cette première victoire en Championnat de France des Rallyes fait énormément de bien. Nous nous sommes imposés d’un rien ! Le niveau de stress était énorme, j’ai rarement connu cela ! C’est génial de gagner dès le retour de Renaud à ma droite. Nos quatre années d’expérience ensemble ont assurément joué un grand rôle dans ce résultat.

Nous avions connu une bonne séance d’essais en essayant d’avoir une voiture plus docile dans les sections sinueuses. Nous étions partis en pneus plus durs dans l’optique d’être plus performants sur l’ensemble de la première étape. L’écrémage s’est toutefois fait rapidement en tête. C’est un peu dommage, car je suis persuadé que la bagarre aurait pu être encore plus intense ! » a commenté le vainqueur du rallye du Rouergue 2018.

Parti avec 11s2 de retard sur son adversaire samedi matin, le pilote du team 2C Compétition a pu compter sur de nouveaux réglages pour faire la différence et arracher la victoire.

« Après un premier jour sur la retenue, nous avons trouvé un réglage qui m’a donné confiance. Dès lors, j’ai pu attaquer davantage et nous sommes remontés petit à petit. Malgré notre tête-à-queue dans l’ES8, nous avons repris du temps sur Pierre Roché avant une dernière boucle très compliquée sur un goudron fondu. C’était difficile d’attaquer dans ces conditions, car nous ne voulions pas compromettre nos chances d’un bon résultat. C’’est de bon augure pour la suite de la saison. »

En empochant 41 points sur cette épreuve, Quentin se replace au championnat en revenant notamment à seulement dix points du champion de France en titre Yoann Bonato, troisième du classement provisoire. Dès le rallye du Mont-Blanc, prochaine manche du calendrier, le pilote vosgien sait qu’il devra encore hausser son niveau pour prétendre à mieux dans ce championnat si compétitif.

« Nous revenons dans le match au championnat et nous avons retrouvé les crocs pour enchaîner jusqu’à la fin de l’année. Je tiens vraiment à remercier l’équipe et nos ouvreurs pour leur travail exceptionnel. Même s’il reste du boulot, nous avons franchi un nouveau cap ce week-end et nous sommes tous extrêmement motivés pour poursuivre sur cette lancée. Nous allons passer de bonnes vacances avant de mettre l’été à profit dans un seul but : rejouer la victoire au Mont-Blanc ! »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *