Gryazin et Veiby avec Hyundai en WRC-2



Clamant à maintes reprises son désir de constituer un team en WRC-2, Andrea Adamo a donc réussi son projet et le constructeur coréen alignera deux Hyundai i20 R5 pour Nikolay Gryazin et Ole Christian Veiby cette saison.

Dès le Monte-Carlo, les deux jeunes pilotes seront présents sur des i20 à la décoration très semblable à celle de sa grande soeur, la i20 WRC. Pour rappel, le WRC-2 impose l’engagement d’une équipe à un programme de huit manches dont une hors Europe avec au moins une voiture. À l’heure actuelle, le calendrier des deux hommes n’est pas encore connu.

Dans ce championnat, Veiby et Gryazin affronteront les Ford Fiesta R5 d’Adrien Fourmaux et Rhys Yates, mais également la Citroën C3 R5 de Mads Ostberg, logique favori au lancement de la saison.

« L’inscription en WRC 2 est une décision importante pour Hyundai Motorsport pour plusieurs raisons. Premièrement, il réaffirme et renforce notre engagement envers la WRC dans son ensemble. Sur le plan technique, cela nous permettra également de prouver la compétitivité et les performances de notre i20 R5 ’20 récemment mise à niveau – le fruit d’un travail acharné de la part de notre service compétition client.

Avoir l’opportunité de mettre la voiture à l’épreuve sur les différents terrains du championnat devant les fans de rallye du monde entier sera très enrichissant. Nous sommes impatients de travailler avec RedGrey Team et nos deux jeunes pilotes ambitieux. » a commenté Andrea Adamo.

À 23 ans, Ole Christian Veiby compte déjà une énorme expérience en R5 avec des engagements en Skoda Fabia, Citroën C3 et Volkwagen Polo et une 6e place au championnat WRC-2 l’année passée comme meilleur résultat.

Un an plus jeune que son coéquipier norvégien, Nikolay Gryazin a lui aussi une expérience solide de cette catégorie avec trois saisons et demi en Skoda Fabia R5 et de nombreuses victoires à la clé, et même un titre avec celui d’ERC Junior U28 en 2018.

Ces Hyundai officielles seront préparées par l’équipe estonienne RedGrey Team, anciennement nommée MM Motorsport et créée par Markko Märtin, ancien coach d’Ott Tänak et actuel manager du pilote estonien.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sylvain dit :

    Les budgets… ça revient sans cesse, mais d’après vous, il existe aujourd’hui une personne SANS budget (et/ou capacité à les trouver) qui roule autrement qu’en R2/R3 ?!?

    Non sincèrement je suis curieux, selon vous il y a des personnes de 18/22 ans qui se payent des rallyes en R5 avec leurs salaires/activités d’entrepreneurs?

    Personnellement, j’ai la vision suivante : parmi les qualités que doit avoir un pilote/futur pilote de premier plan en rallye, la capacité à trouver des budget n’est pas la dernière. J’ai la sensation que la possibilité d’être compétitif en rallye passe par là, est-ce que je me trompe?

    Et après, quand on voit par exemple un Mikkelsen, au demeurant fortuné, est-ce que ça enlève quelque chose à ses qualités de pilotes? est-ce qu’il a fait ou pas des podiums en wrc-1? est-ce qu’il était compétitif ou pas en wrc-2 quand il est monté dans la Skoda le temps d’un MC ou d’un TdC ?

    Pour mémoire au MC en 2017 dans sa catégorie il met 3 minutes 25 à Kopecky et 6 minutes 37 à Bouffier (presque 10 à Camilli); en Corse en 2017 c’est premier Mikkelsen, deuxième Suninen à 1 minutes 6, troisième Rossel à 4 minutes 45 (ndlr Loubet et Camilli étaient là)…

    Mikkelsen a roulé en wrc-1 parce qu’il était CAPABLE pas parce qu’il avait de l’argent, et c’est la même chose pour Rovanperä : comme pour Mikkelsen si le marché des pilotes dit qu’il y a mieux à disposition pour les teams manager et bien il fera comme JML il devra se monter un budget privé.

    Selon moi personne n’y arrive sans argent et personne n’y reste sans capacités.

    • bazire dit :

      Putain c’est le scoop de l’année faut du blé pour rouler !…..
      Ben oui y’a des mecs blindés qui vont très vite mais c’est la facilité pour y arriver au plus vite avec tout le confort matos plus le nombre d’épreuves etc …….
      Et d’autres qui restent en rades faute de moyens , si toi tu t’embalec d’autres sont plus sensibles ..

  2. didier dit :

    2 jeunes chez Ford, 2 jeune chez Hyundai, manque 2 jeunes chez Toyota et Citroën. La catégorie aurait de la gueule

  3. Céd34 dit :

    Gryazin est rapide très rapide même pour l’avoir vu rouler aux Cévennes en 2018, mais en plus d’être rapide il faut rester sur la route chose qu’il ne fait pas toujours.
    Et c’est vrai que j’aurais préféré qu’un Camilli, Ciamin voir d’autres français à leurs place Dommage.

    • fanfan dit :

      Veiby et Gryazin ont payé , on le sait ce sont des budgets illimités pour eux et cela pese dans la balance aujourd’hui.. je crois que Camilli était en contact avec eux mais apparemment… Veiby a été préféré….

  4. Marc dit :

    Otsberg 1er sur l’asphalte espagnoles 1:00 devant Kopecky et 1:30 devant Rovenpera

  5. Sylvain dit :

    Adamo et Hyundai, c’est VRAIMENT le team du moment, on ne peut dire que bravo, même le choix des pilotes parait bon, car ça reste dans une logique « junior » que Citroën ne respecte pas trop avec Ostberg par exemple.

    On ne peut que souhaiter à Gryazin de faire un peu mieux qu’au Dévoluy 😉

    • bazire dit :

      A chacun son avis, mais pour moi d’autres pilotes et beaucoup de français étaient aussi valables si ce n’est mieux que c’est deux-là …
      Nous verrons bien ….

    • denis33 dit :

      Le choix est peut être bon , mais il est financier en premier . Tous les deux ont apporté des budgets énormes.
      Là les français ,par exemple, sont bien incapables de les concurrencer sur ce terrain .

  6. natlin dit :

    le match a 3, comme en wrc, en attendant la yaris r5, peut etre cette annee
    pas d’accord pour ostberg favori, il s’est fait mange par le jeune rovenpera, sur l’asphalte il a ete inexistant, surcote comme en wrc depuis 2007!

    • Sylvain dit :

      Pas d’accord du tout sur Ostberg, le battre SUR UN CHAMPIONNAT cela n’est pas rien!

    • Phipiel dit :

      Les catégories WRC-2 et WRC-3 ont vraiment de la gueule. Pas trop d’accord pour Ostberg, il a su montrer sa pointe de vitesse à plusieurs occasions et il reste un très bon pilote, peut-être pas le meilleur mais un tout bon. Dommage que Citroên n’engage pas une deuxième voiture avec un de nos petits frenchies.

    • TOM dit :

      tout à fait d’accord avec sylvain et phipiel, Ostberg est un excellent pilote et fiable également, c’est un bon choix de la part de citroen , seulement il aurai été intéressant d’engager un second pilote jeune et pourquoi pas francais , cela ne manque pas. Monsieur BUDAR harceler votre direction SVP.

      • denis33 dit :

        Ostberg est le pilote qui a le plus de rallyes à son actif , et n’a jamais été champion ni WRC/WRC2/WRC3 etc…il a bien sur le plus gros budget . Donc dire que c’est un bon choix sportif ne veut rien dire . Ce n’est pas un choix . C’est une logique financière.

        • Sylvain dit :

          NB Neuville n’a jamais été champion wrc/wrc2/wrc3 donc c’est un mauvais choix pour Hyundai?!?

          NB2 Ostberg a fini 2 fois quatrième du mondial, en 2015 il était même premier des non-VW; Evans n’a jamais fait 4ème du mondial et n’a jamais gagné le titre wrc-2 donc c’est un mauvais choix pour Toyota?

          J’insiste… certains des pilotes fortunés (comme Mikkelsen ou Ostberg) savent tenir un volant largement aussi bien, voire mieux, que beaucoup de pilotes que l’on présente comme des « espoirs » du rallye mondial, ces gars là ont fait leurs preuves, peu importe comment ils sont arrivés là (au sens de arrêtons de nous voiler la face, pour rouler TOUT COURT il faut des moyens!): si ils y sont restés c’est qu’ils en avaient les capacités.

          • Joël GEORGES dit :

            Mikkelsen a toujours dit qu’il ne paiera pas pour un volant (en tout cas en WRC). Ce qui ne veut pas dire qu’il n’apporte pas un budget, mais ce n’est pas sa fortune personnelle ou familiale. Comme tu le dis, un peu plutôt, les capacités nécessaires, à un pilote pour y arriver, outre le talent et toute les autres, sont celle de savoir se vendre; et celle de satisfaire ses annonceurs qui imposeront d’autres devoirs que celui d’être rapide et performant. Cela touche au professionnalisme. Certain non pas de budget; faudrait savoir pourquoi? Alors, je ne dis pas que c’est facile, mais certains y arrivent…