Houssin : « La Porsche, une voiture mythique »



Depuis 2012, Jean-Benoît Houssin a varié les plaisirs entre Renault Clio, Mitsubishi Lancer et Porsche 997 GT+.

Lors du dernier rallye de Dieppe, le pilote du Pas-de-Calais a décroché son premier podium scratch en championnat de France 2e division.

Carte d’identité

  • Nom : Jean-Benoît Houssin
  • Age : 37 ans
  • Région : Nord-Pas-de-Calais-Picardie
  • Copilote : Antoine Brule
  • Voiture : Porsche 997 Cup GT+
  • Métier : Chef d’entreprise
  • Début en rallye : 2004 en copilote, 2006 en pilote (Peugeot 205 Rallye N1)

Avant de parler de ta superbe performance au rallye de Dieppe, retour sur 2006 et tes débuts en rallye. Comment es-tu arrivé dans ce milieu ?

Tout d’abord merci pour l’intérêt que vous portez à mon parcours.

J’ai toujours été passionné de sport mécanique, j’ai démarré par la moto cross et le quad jusqu’au jour où j’ai eu l’occasion de copiloter en dernière minute pour un dépannage. Cette expérience m’a permis de mettre un pied dans le monde du rallye et m’a confirmé l’ envie de piloter.

Après avoir brillé dans ta région en Peugeot 106 S16 A6 puis en Renault Clio Ragnotti N3, tu as disputé trois rallyes en Mitsubishi groupe N (2013) avec de jolis résultats à la clé. Quel souvenir gardes-tu de cette auto ?

Après la 106 et la clio, grâce à Stephane Colpaert et l’équipe vive le rallye, j’ai eu la chance de pouvoir essayer la mitsubishi evo6. C’est une voiture extrêmement efficace avec laquelle on peut rapidement faire de très bon chronos, voiture que j’ai trouvé facile et dans laquelle je me suis senti vite en confiance, elle pardonne beaucoup de petites erreurs. Ce fut mes premiers tours de roues en 4 roues motrices et j’ai été bluffé par la motricité surtout dans des conditions très grasses.

La saison suivante, c’est un changement total avec l’acquisition d’une Porsche 997 GT+. Explique-nous ce choix.

Malgré les premiers résultats encourageants avec une 4 roues, mon projet était de trouver une voiture plaisir et de préférence propulsion. Je me mets à la recherche d’une BMW M3 et tout en cherchant et comparant les budgets, un ami me parle de Porsche. Projet improbable à l’époque. Un an après je faisais l’acquisition d’une Porsche 997 gt3 que nous avons équipé rallye avec l’aide de DJE Motorsport et Benoit Coche. Premiers rallyes en 2014 avec une voiture non finie (pas de barre stable). Le changement fut radical voir brutal, passer de la clio rs n3 à une Porsche de 420 ch sur les roues arrières, découvrir la boite séquentielle et un comportement sac à dos bien connu des Porsche, cela demande beaucoup d’humilité lors des premiers roulages.

DJE, Benoit Coche et mon ami Yo Vanson  m’ont  bien accompagné sur les set up lors du rallye d’Epernay, il reste encore beaucoup à faire en réglage mais la voiture commence à être au point. Et quand à moi, j’ai encore énormément à apprendre avec cette voiture mythique qui me procure des sensations extraordinaires.

Après une saison difficile en 2015 (3 abandons en autant de rallyes), tu viens de décrocher un premier podium scratch au volant de cette Porsche au rallye de Dieppe. T’attendais-tu à un tel résultat ?

Je suis ravi de la performance effectuée à Dieppe, le premier podium en Porsche et espérons-le pas le dernier !

Enfin, quel est ton programme et tes objectifs pour la fin de saison ?

Le programme de cette année :  quelques rallyes en championnat 2 éme div, si tout va bien reste à venir le Ternois, Cœur de France, Vosgien….

L’objectif est de continuer à apprendre et de me faire plaisir au volant de cette Porsche.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kaizer Sauzée dit :

    Bravo Jean-Beu.
    Merci à RS de s’intéresser à ces pilotes qui font vivre les rallyes français.