Hyundai encore trop juste



Comme en Pologne début juillet, la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération n'a jamais été capable de jouer les premiers rôles en Finlande.

Au départ de l’épreuve, Michel Nandan, directeur de l’équipe coréenne, espérait pourtant décrocher un premier podium sur ce terrain après deux « échecs » en 2014 et 2015.

A l’arrivée, le français retient la belle performance de ses pilotes lors de la dernière journée de course : “Nous avons eu un week-end difficile et le fait de signer deux doublés en spéciale, y compris la Power Stage, constitue une fin positive du rallye. »

En sixième position sur la route au départ, Thierry Neuville avait toutes les cartes en main pour briller. Au volant d’une Hyundai encore perfectible quand le grip n’est pas optimal, le pilote belge n’a jamais rien lâché et remporte un joli duel face à son coéquipier Hayden Paddon.

“Nous avons fait tout ce qui était possible pendant tout le week-end. Cela n’a pas suffi pour monter sur le podium mais on en a été très proche. Nous avons eu des difficultés de réglages sur la voiture et au niveau du grip, et en tenant compte de cela nous pouvons être raisonnablement satisfaits. Participer à ces étapes finlandaises incroyables reste toujours un plaisir. »

Troisième sur la route le vendredi puis deuxième le lendemain, le pilote néo-zélandais a longtemps pesté contre le manque de grip avant de se ressaisir le dernier jour. Battu pour seulement 2s4 par son coéquipier, Paddon a en effet terminé son rallye en boulet de canon avec quatre deuxième temps !

« Nous avons été en deuxième position sur la route pendant une grande partie du week-end et donc finir en cinquième place n’est pas un mauvais résultat. Notre dernier jour a été honorable même si mon pilotage était un peu débridé à certains endroits. Les points de la Power Stage ont été une bonne consolation. »

Remplaçant au pied levé de Dani Sordo blessé, Kevin Abbring aura été trop sage pour une première en WRC sur ce terrain. Devancé par la première WRC-2 menée par Esapekka Lappi, le néérlandais aura connu quelques alertes avec des soucis de boîte et d’amortisseur.

“Cela a été une expérience formidable. Je suis content de la manière dont les choses se sont déroulées. Nous n’avons pas fait d’erreur et nous nous plaçons dans les dix premiers. Cela a été un véritable plaisir de piloter la i20 Nouvelle Génération WRC dans ses étapes. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Uberto dit :

    Hyundai’s performances in Poland and Finland = no comments. Both rallies shold have been their best of the year. N ext year they will be at the bottom of the ranking if they do not quickly change car engineers. Always.