Interview de Germain Bonnefis après le San Marino




Pour son premier rallye IRC de sa jeune carrière, Germain Bonnefis a tout simplement signé un scratch devant les références Basso et Mikkelsen. Voilà qui méritait bien...

e petit interview à la mi-saison…

Alors Germain, ton premier rallye IRC au San Marino, a t-il répondu à tes attentes ?
Non seulement il a répondu à mes attentes, mais il les a dépassées ! J’avais pour objectif de progresser et de montrer ma pointe de vitesse parmi les stars de l’IRC. Et ces deux objectifs ont été atteints. On a signé un scratch, et je ne pensais honnêtement pas que ce serait possible mais c’est extrêmement encourageant !

Aussi, même si l’issue du rallye ne le reflète pas, je ne retiens que du positif de ce rallye, du plaisir, un contrat rempli et des souvenirs pleins la tête…

La suite en IRC c’est pour quand…? D’ailleurs Peugeot avait-il réuni l’ensemble du budget pour cette manche ou tes partenaires habituels ont aidé à finaliser à cette aventure ?
La suite en IRC n’est pas programmée. Néanmoins, j’espère qu’il y aura une suite, car ce fut réellement très enrichissant à bien des points de vue…

Pour cette manche, Peugeot m’a apporté son soutien alors que cette course n’était initialement pas prévue. C’est une fantastique opportunité qu’ils m’ont offert et je les en remercie. Egalement, mes partenaires habituels ainsi que de nouveaux partenaires m’ont aidé à finaliser le projet. Je les en remercie une nouvelle fois, et espère avoir honoré leur confiance avec la performance réalisée.

En parlant de Peugeot, tu as eu l’occasion de tester la 208 R2, mais on attend des nouvelles d’une 208 bien plus performante en quatre roues motrices…Tu peux nous en dire plus ?
C’est vrai que j’ai participé à des essais de développement de la 208 R2, en Corse. C’était d’ailleurs une belle expérience et l’auto est diabolique ! Cela m’a rappelé la C2 R2 Max, mais avec des performances encore meilleures !

Concernant la 208 s’inscrivant dans la réglementation R5, son développement n’en est qu’à ses balbutiements. Je ne peux pas vraiment vous en dire plus, car je n’en sais pas plus ! Cependant, je suis aussi impatient que vous de la découvrir…

Après avoir signé un scratch en IRC, est-ce dur se motiver pour revenir en championnat de France des rallyes Terre (fin août au Terre de Lozère) ?
Pas du tout ! Le championnat de France terre est un autre défi, qui s’inscrit plus dans la durée. En IRC, j’ai signé un scratch, mais je n’ai pas encore l’expérience nécessaire à ce niveau pour tenir ce rythme durant tout un rallye ! Aussi, le championnat terre m’aide à acquérir cette expérience et à améliorer ma gestion de la course par exemple. En plus, il y a un titre à la clé, un titre que j’ai vraiment envie de remporter et qui m’apporte d’autant plus de motivation.

On te verra au rallye des Cévennes sur une 207 S2000. Tu sais que la concurrence devrait être importante pour ce rallye avec le trio Bouffier/Loix/Robert. Penses-tu pouvoir jouer les premiers rôles ?
Les Cévennes, c’est un défi très intéressant. Ca aura presque des allures d’IRC vu le niveau de mes adversaires ! Ils ont tous les trois déjà couru en IRC ou WRC, ils disposeront de la même auto que moi et ils sont très rapides tout en ayant beaucoup d’expérience. De mon côté, j’ai une bonne expérience des Cévennes, mais je ne connais pas encore la 207 S2000 sur l’asphalte. Il sera donc très difficile de les battre à la régulière, mais je compte bien faire tout mon possible pour « jouer » avec eux sur un terrain que j’affectionne particulièrement…

Merci Germain pour cette interview, Rallye-Sport.fr te souhaite une bonne fin de saison 2012, riche en victoires et notablement, le titre de champion de France des rallyes terre !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Loic dit :

    Un monstre le germain !!! Vivement les Cevennes comme chaque année, et en plus, le fait qu’il fasse le lozère me donne bien envie d’y aller pour y jetter un oeil !!!

  2. briwan dit :

    genial germain!!! un pilote qui a de l’avenir!!! bonne route pour la suite!! est merci a rallye-sport pour l’interview.