JB Franceschi : « Une victoire à trois »



Soutenu par la FFSA en 2018, Jean-Baptiste Franceschi a été dans l’obligation de répartir de zéro cette saison, s’engageant en 208 Rally Cup pour finalement remporter cette coupe une manche avant la fin du championnat.

Titré au Critérium des Cévennes la semaine dernière, le jeune aixois revient avec nous sur cette année pleine de succès. L’an prochain, il sera récompensé de cette belle saison en participant au championnat de France des rallyes asphalte en Citroën C3 R5.

Quel est ton sentiment après ce titre ?

« Cette deuxième place aux Cévennes est comme une victoire pour moi, on revient de loin après une saison pas simple. Je n’avais pas de programme en janvier et il a fallu travailler dur pour annoncer le programme fin février grâce à une super proposition de Stéphane Sarrazin. C’est vraiment magique de gagner.« 

Tu as eu la particularité d’avoir eu deux copilotes cette saison.

« Et oui, et j’ai gagné des manches avec les deux (Anthony et Florian), ils ont chacun une grande part dans cette victoire. C’est une victoire à 3. »

Tu gagnes le général de la 208 Rally Cup et ton frère le Junior. La fête devait être belle chez les Franceschi.

« C’est encore plus que magique, c’est franchement génial. Gagner nos catégories pendant la même saison et sur le même championnat, c’est incroyable. Si on nous avait dit ça fin février, on n’y aurait pas crû. »

Cette année, c’était un peu à quitte ou double pour toi.

« Je n’avais pas trop le choix, il fallait que je gagne et je n’étais concentré que sur cet objectif. Quand je vois ce que Rossel a fait, respect à lui, ça donne des idées. L’an prochain, ce serait cool de faire quelques rallyes pour découvrir le pilotage de la 4 roues motrices sur terre également. Je pense déjà H24 au programme en C3 R5. »

Quel a été le moment le plus positif de la saison et au contraire le plus négatif ?

« Langres, c’est le moment où c’était un peu compliqué au championnat et où l’on remontre que nous sommes là en gagnant avec une bonne marge. Pour le négatif, c’est forcément le Lozère avec une grosse déception suite à une énorme pénalité, tout en étant tout de même satisfait de supers temps. »

Le Var se profile maintenant pour la fin de saison.

« Le règlement nous oblige à faire la dernière manche en 208 Rally Cup, même en étant titré. Nous allons pouvoir rouler sans pression et voir ce que cela donne. C’est une épreuve que j’adore et la bagarre promet d’être intense avec Magnou, Astier et mon frère aussi. »

Qu’as tu appris pendant cette saison bien longue pour toi entre la 208 Rally Cup, l’ERC Junior et des apparitions en Skoda Fabia R5 ?

« J’ai appris à gérer un championnat malgré des encombres. Savoir quand assurer et attaquer quand il faut. Un championnat est toujours très long, et il faut être intelligent. Lors de ma saison en championnat Junior, j’étais moins réfléchi. »

Est-ce que le Monte-Carlo est envisageable pour toi ?

« Non, ce n’est pas dans les dossiers. Ce serait top de le faire en R2, il faut un budget de 20 000 €. Avec une R5, il faut compter quatre fois de plus pour être dans de bonnes conditions et cela équivaut à quatre rallyes dans le championnat de France Terre. Et il faut garder en tête qu’un Monte-Carlo peut s’arrêter très vite. »

Parle-nous un peu de ton équipe cette année : le Sarrazin Motorsport.

« Ils ont toujours été au top en terme de motivation, il y a un super esprit sportif, c’est comme une famille. Ils n’ont jamais rien lâché, on a toujours réussi à relever la tête ensemble.

Et puis Stéphane est très fort, c’est un très bon conseiller en terme de gestion de course notamment. Je les remercie, tous comme mes partenaires, ma famille et mes amis. »

Enfin, tu es nominé comme Espoir Echappement 2019. Est-ce important pour toi ?

« J’ai déjà été nominé en 2015 et 2017. Cela apporte une communication intéressante dans un des plus beaux magazines en France. Et toute communication est bonne à prendre. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. SD06 dit :

    la future relève à haut niveau avec Ciamin, Rossel, Loubet, Fourmeaux ( qui à mon avis ne court pas assez )
    lequel ira en WRC et peut être un nouveau champion du monde français, mystère !
    le chemin est encore long !