JM.Latvala : “Kalle était incroyable”



Dernier vainqueur du rallye de Grèce en WRC avant le retour de cette épreuve ce week-end, Jari-Matti a particulièrement apprécié la victoire de son jeune pilote Kalle Rovanperä, ainsi que la troisième place de Sébastien Ogier, un résultat permettant au constructeur japonais de reprendre le large au championnat.

Pendant tout le week-end, le finlandais s’est régalé en regardant l’évolution et les chronos de Kalle, avec une tension toujours présente alors que son pilote empilait les scratchs.

“En venant sur cette épreuve et en regardant nos pilotes dans la première spéciale, j’étais déjà vraiment, vraiment heureux, ils ont tous commencé au plus haut niveau. Malheureusement, Elfyn a eu le problème et son rallye a immédiatement mal tourné. Séb conduisait comme un champion, il sait comment gagner le championnat et Kalle était incroyable. J’ai dit qu’en Estonie, nous avions un nouveau Finlandais volant, mais ici, il volait encore plus haut.

Vous devez être confiant face à cette situation (scratch du dimanche matin). Ce sont ces conditions dont je me souviens moi-même, et si vous êtes en confiance, vous pouvez faire la différence. Bien sûr, nous avions peur qu’il ne puisse pas garder la voiture sur la route ? Mais il est beaucoup plus relax que moi – il peut contrôler ses émotions ! “

Evidemment très expérimenté en Finlande, rallye qu’il a disputé dès l’âge de 18 ans, le finlandais s’attend forcément à des conditions inhabituelles pour ce rallye exceptionnellement déplacé en octobre.

“Le rallye de Finlande a déjà eu lieu fin août, mais jamais en octobre. À cette période de l’année, les routes seront différentes. J’ai roulé en été depuis 20 ans sur ce rallye, et en juillet ou début août, nous avons des conditions très chaudes avec de la terre meuble sur le dessus.

Quand il fait plus froid, ce sera un peu mouillé et humide, mais on ne connaît jamais la météo. Les pilotes vont rencontrer un niveau d’adhérence différent. Comme Séb l’a mentionné (plus tôt en conférence de presse), l’effet de balayage sera un sujet, et l’autre sujet sera la conduite dans l’obscurité (une spéciale est prévue entièrement de nuit), nous ne l’avons pas fait depuis les années 1990.”

Après avoir perdu de nombreux points face à Hyundai au rallye d’Ypres, l’équipe Toyota Gazoo Racing a réalisé une excellente opération en Grèce ce week-end. En cette fin de saison, la tension monte et le finlandais fait logiquement face à une situation très stressante.

“La Belgique n’était pas la meilleure épreuve pour nous, Hyundai a repris beaucoup de points et nous savions que nous avions besoin de beaucoup de points ici. Si nous ne les obtenions pas, cela aurait créé de la pression pour la Finlande. C’est très nerveux à regarder, on espère ne pas avoir de problèmes et rester sur la route, c’est plus difficile que lorsque j’étais pilote.”

Questionné sur les qualités de Kalle Rovanperä, le finlandais admet qu’il sera évidemment un prétendant à de nombreuses victoires par la suite, et quelque soit le terrain.

“Lorsque vous êtes capable de conduire sur la neige, la terre et le tarmac, vous êtes un pilote complet. Kalle est performant sur toutes les surfaces. Si vous remportez votre deuxième épreuve cette saison, pour vitre première saison complète en WRC, l’année dernière je ne compte pas celle-ci comme entière, vous devez bien avoir des qualités pour devenir champion. Mais comme Séb le sait, gagner le championnat est difficile, il faut un peu de chance. Vous avez besoin que tout soit réuni, mais Kalle a certainement franchi une étape dans sa carrière. Nous verrons de belles victoires de sa part, mais allons-y pas à pas pour ne pas lui mettre trop de pression.”




S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sylvain
Sylvain
8 jours il y a

Latvala est le meilleur team manager qu’il y ait pour un jeune finlandais : il a vécu lui-même le fait d’être la future star, il sait ce que l’on ressent. Qui mieux que lui peut éventuellement aider dans les moments de frustrations?!?

En tout cas, quand il parle de chance, en tant que team manager il en a clairement.

Avoir comme première expérience une Yaris de ce niveau, avec Ogier, Rovanperä et Evans comme pilotes, si t’étais au poker tu annoncerais volontier “servi!”. 😉