Jouines : « Une saison sans faute »



Engagé en formule de promotion depuis 2005 (Renault, Peugeot puis enfin Opel), Rémi Jouines truste les podiums depuis de nombreuses années.

Cette saison, le pilote biterrois s’est quasiment montré intouchable, signant quatre victoires sur les six manches au programme de l’Opel Adam Cup.

Rémi, tu remportes l’Opel Adam Cup 2015, challenge réussi, quel bilan fais-tu de cette saison ?

C’est évidemment un bilan plus que satisfaisant, une saison sans faute, aussi bien pour l’auto qui a été très fiable cette année (je me suis affairé à changer les cardans plus souvent que les années précédentes), au niveau de l’équipe SRD qui a fait un super boulot, puis au niveau des courses où tout s’est bien passé.

Aucune sortie de route, toujours en bagarre pour la victoire même au Mont-Blanc ou j’ai essuyé une réclamation de Bernardi qui m’a fait dégringoler septième de l’OAC alors que j’étais à 5 secondes du premier, et quel bonheur de finir champion sur ce Critérium de Cévennes que j’apprécie tant…

C’est vraiment un aboutissement pour moi et mes partenaires après toutes ces années d’effort à essayer de remporter un formule de promotion et toutes ces fois où je suis passé très près sans y arriver.

Avec la victoire au Charbo, Vins-Macon, Rouergue et Cévennes, cela n’a pas été facile face à des adversaires comme Bernardi et Rouillard ?

Bernardi a été très vite toute la saison, il a une grande pointe de vitesse , il est capable de sortir un temps incroyable à tout moment dans un rallye, mais à côté de ça il est un peu irrégulier avec des manches où il roule un peu moins vite ou alors avec des fautes à des moments comme au Vins Mâcon.

Rouillard lui est en pleine progression et est de plus en plus rapide, un peu moins rapide sur le sol mouillé.

Il y a aussi Romain Fostier qui a animé le début de saison avant sa sortie au Vins Mâcon et sa grosse sortie au rallye du Rouergue.

Pour ma part, je pense avoir géré mes adversaires toutes la saison mis à part au rallye du Touquet où Florian Bernardi a vraiment été plus fort, sinon tout le reste de la saison on a été premier mis a part au Mont-Blanc ou nous n’avions pas l’obligation de gagner la manche pour être titré et même avec cela on ne termine qu’a cinq secondes (sans la pénalité infligée a l’arrivé du rallye ) de Bernardi.

Quel sera ton programme précis en 2016 au volant de l’Opel Adam R2 officielle ?

Mon programme reste pour l’instant flou car je n’est pas encore d’information sur ma récompense. Ca sera probablement le gain d’une Opel Adam R2 Performance.

J’attends donc ces informations pour savoir ce que je ferai la saison 2016.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *