Katsuta avec une Yaris « privée » en 2020 ?



Attendu en Allemagne pour ses débuts avec une Yaris WRC en championnat du monde, Takamoto Katsuta devrait disposer d’un programme plus conséquent la saison prochaine.

Couvé par Toyota depuis 2015, le japonais a notamment remporté deux épreuves en WRC-2 avec la Suède 2018 et le Chili 2019. Ces derniers mois, le pilote japonais a également disputé deux épreuves en Toyota Yaris WRC en Finlande, avec les SM-Itaralli et Riihimaki Ralli, qui se sont toutes deux soldées par une victoire.

Après l’Allemagne, Katsuta roulera également en Catalogne avec cette Yaris WRC, mais également au rallye du Japon, épreuve candidate au calendrier 2020, de quoi prendre une solide expérience avant la saison prochaine.

Engagé par l’équipe Tommi Mäkinen Racing depuis mi-2015, Takamoto Katsuta est un pilote forcément bien connu de Tommi Mäkinen, et ce dernier estime qu’il est encore trop tôt pour l’intégrer à l’équipe officielle mais ouvre la porte à un programme en WRC.

« Nous avons eu de nombreuses discussions sur l’avenir de Takamoto, nous avons vu à quel point il était fort lors de certains rallyes, alors que dans d’autres, son niveau baisse un peu.

Nous discutons également de la façon dont nous allons continuer avec lui. Nous allons donc essayer de lui donner encore plus d’expérience. Nous pourrions le mettre dans une Yaris WRC, en tant que membre de l’équipe officielle, mais cela apporterait trop de pression. Vous pourriez peut-être vous sentir plus détendu si vous utilisiez une voiture d’une équipe satellite. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Palpa dit :

    Je ne veux pas être médisant mais j’ai du mal à croire en ce jeune….
    Toyota investit en lui pour faire un pilote Japonais au Volant d’une Japonaise en mondial mais je sais pas si ils ont choisi le bon… Il a du mal a rentrer dans les temps des autres. Il est pas en WRC2Pro et pourtant il roule beaucoup et il reste très loin des temps de references… De plus j’ai l’impression qu’il surconduit beaucoup dans le sens ou il essaye d’aller vite et souvent ça se resume par une sortie de route (un peu comme Lefevre le faisait).
    Après je peux me tromper, j’ai confiance en Makkinen, meme si il a la préssion du constructeur.

  2. jeanfrancois dit :

    une epreuve très longue et difficile avec ces wrc .
    être devant la première R5 le vendredi soir serait une super entame . (Je doute qu il y parvienne)
    Ne pas oublier que les journées du samedi et dimanche sont très intéressantes.
    Hâte de voir sa course et cette yaris .
    Bonne chance à lui

  3. natlin dit :

    voila 2 annees pleines de r5 , apprendre le wrc et apres le grand bain petit a petit, comme lappi avant lui, tout le contraire de lefevre et camilli qui sont alles presque direct du r3 au wrc, et qui aujourd’hui sont nulle part ou presque, bravo matton et wilson

    • Cachcam dit :

      c’est vrai que Toyota est un vrai formateur !!! Leurs élèves courent sur Ford Fiesta parce qu’ils ont pas les moyens de développés des R5… et vous vous permettez de critiqués Wilson qui depuis plus de 30 ans a permis l’éclosion de nombreux pilotes incroyables qui nous font vibrer aujourd’hui… en payant de sa personne et non au nom d’un constructeur.
      La critique est tellement plus aisée, clavier sous les doigts prêts à tirer sur ceux qui se risquent à construire le présent et le futur.