La C3 R5 attend son premier succès



Pour la première fois depuis son apparition au Tour de Corse, la Citroën C3 R5 sera aux mains de trois équipages lors du prochain rallye d’Allemagne.

Equipage phare de la marque, le duo Stéphane Lefebvre/Gabin Moreau sera rejoint par l’autre paire tricolore Yoann Bonato/Benjamin Boulloud, déjà vue au Tour de Corse, mais également par Simone Tempestini/Sergiu Itu, présents lors des derniers rallyes de Sardaigne et Finlande.

En quatre participations au WRC-2 cette année, la Citroën C3 R5 compte deux petits podiums avec la deuxième place de Bonato en Corse, et la troisième de Lefebvre au Portugal. En Allemagne, sur un des terrains favoris des Citroën dans le passé, l’occasion est belle pour les Rouges de remporter un premier succès face aux terribles Skoda, sans oublier Eric Camilli, le tenant du titre dans cette catégorie.

Directeur de Citroën Racing, Pierre Budar reste réservé avant le départ et ne s’aventure pas à évoquer un quelconque objectif sur cette épreuve.

« Après la Corse, la C3 R5 va retrouver un tout autre type d’asphalte en Allemagne. C’est même presque trois rallyes en un, entre les vignes du premier jour, les routes bétonnées du camp militaire le samedi, et d’autres ES plutôt tracées dans les champs. Le challenge s’annonce donc une nouvelle fois de taille, mais Stéphane et Yoann notamment, ont déjà prouvé être à l’aise dans l’exercice, et ont le potentiel pour bien faire. »

Peu en réussite en ce début de saison (19 points marqués en 4 rallyes), Stéphane Lefebvre aborde l’Allemagne avec une grande motivation sur un terrain qu’il aime particulièrement.

« Cela peut paraître paradoxal, compte tenu de mon accident de 2016, mais ce rallye est bel et bien l’un de mes préférés. Je m’y suis imposé dans le cadre du JWRC en 2014, j’y ai également réalisé de bons débuts au volant d’une WRC en 2015 et j’aime la variété de son tracé. Face à une concurrence toujours présente en nombre, j’ai la conviction que nous pouvons tirer notre épingle du jeu, en tout cas je vais tout donner pour y parvenir. »

Si Stéphane Lefebvre présente de jolies références sur ce terrain, Yoann Bonato n’a pas à rougir de ses performances au Deutschland. Que ce soit en 2016 et en 2017, malgré des problèmes divers, le pilote des 2 Alpes a régulièrement signé des chronos dans le top 3 au volant d’une DS3 R5. Nul doute que le champion de France en titre pourrait être un atout de poids la semaine prochaine.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Balou73RS dit :

    Franchement c’est pas pour faire de la critique gratuite mais il faut être réaliste, l’avenir de Lefebvre est déjà sellé, et il est fort probable de le voir sans volant officiel l’an prochain

  2. eddy dit :

    c est maintenant ou jamais!!car avec les new polo fiesta et skoda,!!!

  3. eddy dit :

    chez citoen,ils ont interet a se depecher,parceque avec l arrivee des new fiesta polo et skoda evo,ils pourront toujours rever!!

  4. MANOLOFIESTA dit :

    Tout dépendra de la fiabilité de la C3. Sans problème mécanique, Lefebvre jouera devant pour la gagne malgré un gros plateau de qualité.

  5. minupinu17 dit :

    « sans oublier Eric Camilli, le tenant du titre dans cette catégorie. »

    Pardon ?

  6. Le vieux qui sait dit :

    Bonato et Lefevbre c’est très moyen au niveau WRC…..

    Il faudrait une hécatombe côté Skoda pour espérer une victoire finale d’une c3r5, et quand on compare la fiabilité de la fabia et de la C3. …..

    • rallyeman74 dit :

      mouai, Bonato n’était vraiment pas loin de Kopecky en Corse avant ses problemes de freins! si la voiture fonctionne il pourrait jouer devant !!!

      • roland59 dit :

        Bonato montre de bonnes choses mais je ne pense pas (raisonnablement) qu’il soit à un niveau tel qu’il puisse jouer devant Kopecky… maintenant, Jan K.. est en situation pour le titre, donc sa stratégie pourrait faire que… mais intrinsèquement, il est plus vite.

    • S.L dit :

      Pas forcemment d’accord .
      Des problemes de jeunesse : pas critiques.
      Ca devrait tirer à sa fin.
      La performance est là.
      C’est la difference entre une voiture en bout de développement et une en démarrage.

  7. Fernand dit :

    Mouais … Lefevbre 3 spéciales comme d’hab

  8. Denis dit :

    Du changement dans la communication de Budar ?
    J’approuve.
    Il est prudent sachant la complexité du rallye d’Allemagne et, du manque de fiabilité de la C3 R5.
    Les objectifs de début de saison ne sont plus les mêmes, plus réalistes.
    De plus, il souligne les bonnes prestations de Bonato notamment.
    Budar me paraît plus juste dans sa communication et cela change de ce que l’on a connu avec son prédécesseur qui en avait perdu de sa crédibilité, à force.

    • S.L dit :

      Budar est issu du sport automobile et non un gestionnaire commercial.
      + Frequelin / Todt que Provera / Quesnel .
      Si la leçon pouvait être retenue !

      • Denis dit :

        Si la leçon pouvait être retenue !
        En effet ! De quoi entrevoir 2019 et 2020 avec optimisme ?

        • S.L dit :

          mon imagination m’a déjà poussé à envisage :
          S Loeb manager et 3 ou 4 courses par an
          S Ogier 1er pilote
          Ostberg 2eme Pilote
          Et Bonato / Lefebvre / Breen pour les rallyes non Loeb .

          Je pense que l’argument S Loeb manager pourrait decide S Ogier.
          Car contrairement aux querelles de leurs intégristes : ils se respectent, se comprennent et ont mené leur carrier de la meme façon (refus de coequipier aux dents longues / intérêt pour d’autres disciplines…..)

          Ogier chez Citroen et ayant le droit de piges en WRX ou Pikes Peak (new 208 T16?)
          De quoi le remotiver !

          • jeff dit :

            Faut arrêter le délire ! Si Loeb voulait manager une équipe, il se serait beaucoup plus impliqué dans la gestion sur le terrain du SLR !
            Quant à Ogier, imaginer lui faire disputer des piges en WRX ou à Pikes Peak, alors qu’il ne cache pas aspirer à une vie familiale plus tranquille, c’est de la folie !

  9. Mat 43 dit :

    Loeb faisait des essais aujourd’hui dans les Vosges avec la C3 WRC
    il est en avance pour l’Espagne
    Rs vous êtes au courant?

    • romain dit :

      Il profite peut être des essais post Allemagne ?
      Après, faut aussi qu’il jongle avec ses propres dispo, il repart à Loheac dans un peu plus d’une semaine, peut être qu’il a aussi des essais de prévu avec la 208 RX…

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Deux journées étaient programmés au Mont de Fourche pour Citroën depuis un moment. Rien d’étrange à voir Loeb y participer alors que les essais Allemagne ont été réalisé fin juin.

  10. bazire dit :

    Je vois tous les pilotes français bien marcher sur ce rallye ….Lefèbvre surtout mais aussi Camilli , bonato, Ciamin et Loubet face à l’élite du wrc2 …..ça va faire une belle bagarre …..

  11. jean francois dit :

    Et je vais rajouter que pour performer il faut une très bonne auto .
    Bonne chance au pilotes

  12. jean francois dit :

    j espère un très bon résultat de Lefebvre ou Bonato .
    Nous sommes sur le rallye d allemagne la .
    Cette épreuve est vraiment un très tres gros morceau .

  13. Joebarf16 dit :

    Pour lui c’est une année à « quitte ou double ».
    Pour la C3 R5 c’est pour l’instant plus un jeu à « qui perd…perd ! ».
    Espérons que CITROEN a trouvé le vilain chat noir qui rôde dans ses ateliers, au moins pour avoir une belle bagarre jusqu’au bout car cela risque d’être grandiose.

  14. roland59 dit :

    un gros résultat de Lefebvre sur cet ADAC et de toutes bonnes prestations sur les manches à venir seraient de bonne augure pour une éventuelle et toujours possible réintégration en WRC1… sûr qu’il doit y penser… 🙂

    • S.L dit :

      Ce serait déjà pas mal s’il pouvait prouver qu’il a sa place en R5
      Dommage que Yann ai déjà rate le coche dans le passé et ne soit plus considéré comme un espoir.
      Car pour moi il sera devant Lefebvre

      • roland59 dit :

        oui, il a incontestablement le niveau… mais à cause de ses petites erreurs et de la « jeunesse » de la monture, il en est encore à devoir le prouver… malheureusement.
        quant à Bonato, il a effectivement le désavantage de ne plus pouvoir être considéré comme un « espoir »… à son âge, et au regard des jeunes (de partout) qui poussent, je crains qu’il lui soit très difficile d’entrevoir… et sans doute déjà trop tard..