La perf’ du week-end : Arthur Pelamourgues



Le week-end dernier, huit rallyes régionaux étaient au programme et le choix de la perf’ du week-end était forcément compliqué.

Engagé au rallye Coeur des Vignobles au volant d’une Renault Clio Rally5, Arthur Pelamourgues a réalisé une performance remarquable pour sa première épreuve avec cette voiture. 9e au scratch à l’arrivée et vainqueur du groupe FRC5, ce jeune pilote était opposé à neuf autres Clio au départ !

Comme pour chaque “perf’ du week-end”, nous avons pu revenir sur cette performance avec le pilote “récompensé” ce week-end.

Peux-tu te présenter et nous parler un peu de tes débuts en rallye ?

“Je suis Arthur Pelamourgues, jeune passionné de cette discipline. Comme beaucoup je dois cette passion à mes deux parents qui dès mon plus jeune âge, m’ont fait vivre en immersion dans les rallyes. Après quatre beaux rallyes en copilote au côté de mon père, j’ai pu me lancer derrière le volant après le (long) montage d’une Clio n2s, avec son aide.

Avec cette dernière nous avons pu prendre le départ de 4 rallyes en 2021. Sur le rallye du Rouergue avec mon ami Bastien Pouget, à domicile, nous manquons de peu la victoire de groupe, mais c’était de bonne augure pour la suite. Après ça nous sommes partis faire deux beaux rallye nationaux en Auvergne pour prendre de l’expérience aux côtés des nombreux équipages N2séries de la region. Avec à mes côtés ma sœur puis ma mère. Malheureusement lors du deuxième, je pars à la faute dans les derniers kilomètres d’un rallye qui paraissait parfait. Nous étions en tête de la catégorie et venions de signer un 6ème temps scratch sur les 20km détrempés d’une spéciale de nuit. C’était clairement une grosse erreur de ma part que de ne pas savoir gérer le résultat… Après quelques soirées de travail, nous avons pu prendre le départ du rallye des Cévennes. Seulement 3 spéciales suite à l’arrêt prématuré au vu des conditions météo. Nous rentrons 3ème du groupe N avec un meilleur temps en poche. Une très belle année qui m’a beaucoup appris de part la découverte permanente des spéciales, et grâce aussi aux conditions météo très variées que nous avons pu rencontrer.”

Pour cette épreuve, on retrouvait un énorme plateau de 10 Clio Rally5 au départ, du jamais vu en Coupe de France des Rallyes. Quels étaient tes objectifs ?

“En effet, très étonné par le nombre et la qualité des équipages présents sur ce rallye. L’objectif était que toute l’équipe et moi-même nous nous remettions en route pour la saison, mais surtout de découvrir cette Clio Rc5. Tout en profitant du profil assez proche du Touquet.”

Dès le premier passage, tu signes le scratch mais de peu. Dans le deuxième par contre, l’écart est beaucoup plus conséquent. À l’arrivée, tu t’imposes assez nettement avec une belle 9e place au scratch. Comment juges-tu ta performance et ta progression ?

“La progression est liée à l’état de la route qui s’est un peu améliorée, et au fait que j’ai conduit plus propre, plus fluide et avec une voiture forcément plus en main suite au 1er tour. Pour nous, l’objectif est plus qu’atteint. Une bonne découverte de la voiture dans ces conditions, et tout s’est parfaitement passé à l’assistance.”

Quelles ont été tes sensations avec cette voiture ?

‘Venant d’une N2s, j’aurai tendance à répéter que tout est incroyable sur cette voiture. Je suis marqué par l’efficacité qu’apporte l’autobloquant et bien sûr par son châssis, elle est exceptionnelle, la tenue de route est bluffante. Un vrai régal.’

Quels sont tes principaux axes de progression ?

“En dehors des rallyes, il faut que je me dégage plus de temps et d’implication pour notamment regarder les vidéos et faire du sport. C’est pas forcément simple quand on passe déjà beaucoup de temps à préparer la voiture.

Pendant les rallyes j’ai forcément beaucoup à apprendre, je suis d’ailleurs toujours à l’écoute des conseils.”

Maintenant, tu as rendez-vous au Touquet pour la première manche du trophée Clio. Quelle est ton ambition pour cette première ? As-tu réuni le budget pour disputer le calendrier complet ?

 “Ça va être compliqué jusqu’au Rouergue car on découvrira les rallyes. Donc pas vraiment d’objectif au Touquet si ce n’est de finir et forcément engranger de l’expérience.

Pour le budget, on s’est saigné pour acheter la voiture, mais maintenant on est “sec”. J’ai des partenaires sympa qui y croient et qui me financent à peu près les 2 premières courses.”




S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christophe
Christophe
6 mois il y a

C’est le fils de François ?
Qui courrait en clio RS gr N?

Bazire
Bazire
6 mois il y a

Fils d’un pilote qui envoie le bois ce jeune de 21 ans fait des débuts prometteurs, il mériterait d’être aidé car le trophée Clio c’est pas donner !…
Pierre c’est ton voisin aveyronnais , faut lui trouver les moyens de moyenner …