La perf’ du week-end : Julien Gonzalez



Pour cette perf’ du week-end, quatre épreuves régionales étaient en lice en Coupe de France. Notre choix s’est finalement porté sur le rallye régional du Béarn où Julien Gonzalez a terminé 5e au scratch au volant de sa Peugeot 205 GTi F213, tout en remportant le groupe F2000.

Bien décidé à se qualifier pour la finale des rallyes, Julien a effectué le bon choix de rouler au Béarn, rivalisant avec des R3 et N4, et marquant d’énormes points sur cette épreuve, 

Dans cet entretien, Julien a évoqué son joli week-end au volant de sa fidèle Peugeot 205.

Peux-tu te présenter et nous parler un peu plus de tes débuts en rallye ?

« Je m’appelle Julien Gonzalez, j’ai 36 ans. J’ai commencé les rallyes en 2004. Le rallye a toujours été pour moi une passion qui est en relation directe avec mon métier. En effet, j’ai un garage automobile depuis 12 ans et je suis professeur de mécanique depuis 5 ans. »

*Julien a toujours roulé en Peugeot depuis ses débuts avec des 309 A7, 206 A6K, 205 F212 et enfin l’actuelle 205 F213.

Pourquoi as-tu choisi de faire du rallye ?

« Car depuis tout jeune j’en suis passionné. »

Ce week-end, tu disputais ta septième épreuve de la saison. Pourquoi as-tu décidé de rouler au Béarn et quel était ton objectif et tes ambitions sur ce rallye ?

« On a décidé de rouler au Béarn car nous n’étions que 4 engagés dans la classe et c’était l’occasion de prendre quelques points en vue d’une qualification pour la finale. »

Dès l’entame, tu joues la victoire en F2000 et même un top 5 au scratch. Etais-tu surpris des chronos de la première boucle ?

« Oui, on pensait être à la ramasse (vidéo pour preuve sur YouTube) car les spéciales étaient inconnues pour nous et le profil ne ressemblait pas aux routes de chez nous. »

Vidéo de l’ES1

A l’arrivée, tu l’emportes en F2000, signant également ta plus belle place au scratch. Quelles ont été tes première réactions à l’arrivée ?

« On était content, surpris à la fois. C’est toujours bien de terminer un rallye et encore mieux quand on est bien classé. Et du coup, l’objectif est pleinement rempli puisqu’on prend le maximum de points. »

Quelles sont les caractéristiques principales de ta Peugeot 205 GTi F213 ? Ses atouts ? Ses inconvénients ?

« Caractéristiques: moteur de saxo VTS 1.6L 16V 180CV, boîte 6 séquentielle, 4 amortisseurs une voie Alp Racing. Tout est fait maison, les réglages châssis ainsi que la mise au point moteur.

Atouts : après 3 ans de mise au point, elle est parfaitement adaptée à mon pilotage.

Inconvénients: comme toutes les F2000, ça demande beaucoup de maintenance. »

Quel est ton programme à venir maintenant ? Est-ce que tu prévois de participer à la finale des rallyes ?

« On roule ce week-end au rallye de Bagnols-les-Bains avec toujours le même objectif, prendre du plaisir et essayer de ramener des points pour la finale.

Et oui la finale, c’est pour cela qu’on a pu nous retrouver cette saison sur des rallyes loin de chez nous. »

Et pour finir, si tu avais un budget conséquent pour rouler en France, quelle auto et quel programme choisirais-tu ?

« Aucune idée, je joue au loto tous les samedis, pour le moment ça ne marche pas lol, sinon, ce serait certainement avec une Peugeot ou une Citroën. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Joul dit :

    Je respecte sincèrement la performance de ce pilote et je lui souhaites vraiment de se qualifier pour la finale. Mais il faut arrêter avec des perfs sur des rallyes de 40 bagnoles à l’arrivée, surtout quand on voit les autos qui on jouées le scratch !!!

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Parmi les 4 rallyes proposés, cela nous semblait pertinent, en prenant en compte les résultats de Julien en 2019. Ce n’est pas comme s’il sortait de nulle part, auquel cas nous n’aurions pas retenu cette perf. Ses résultats au Quercy et Val Dadou (top 10 au scratch), étaient tout aussi bons avec des plateaux plus garnis.

      Et pour les « grosses » autos, cela ne change pas grand chose si le plateau est homogène.

      • Joul dit :

        Ok . C’est plus un  » zoom  » sur un un pilote qui réussit une bonne saison, qu’une simple perf du week-end. Parce que sans certaines régions, les plateaux font de la peine !

        • Rallye-Sport.fr dit :

          On peut dire ça. C’est une perf qui n’est pas sa première en 2019…pour un pilote déjà dans notre « viseur » cette année 😉

          « Font de la peine ». Tout dépend pour qui. Des organisateurs sont très contents d’avoir 70/80 caisses et sans R5. Ces dernières sont importantes pour les spectateurs mais l’orga est bien contente parfois de se retrouver avec des petites classes pleines, sans ténors.

          • Joul dit :

            Peut être que certains organisateurs sont contents d’avoir des Mitsubishi comme grosse autos, mais gagner sont groupe ou sa classe sans les ténors de la catégorie, c’est plus une perf