La perf’ du week-end : Stéphane Gardan



Pour cette nouvelle perf’ du week-end, notre choix s’est porté sur le rallye national de Bretagne avec la performance de Stéphane Gardan, troisième au scratch au volant de sa Peugeot 106 F213.

Avant ce podium et cette victoire en F2000, Stéphane était déjà monté par deux fois sur le podium scratch cette saison (Saint-Lô Agglo et Pays de Lohéac). Pour toutes ces performances, il méritait bien de faire partie de notre sélection après ce nouveau résultat probant. 

Direction donc la Bretagne pour interviewer Stéphane, pilote en Coupe de France des Rallyes depuis plus de dix ans.

Avant de parler de ton week-end, peux-tu te présenter rapidement ? Quel est ton meilleur souvenir en rallye jusque là ?

« Je me présente, j’ai 38 ans, j’évolue dans le rallye depuis 2002. À l’époque, je ne connaissais pas cette discipline, je suivais deux copains à l’assistance sur des rallye régionaux. À partir de 2003 jusqu’en 2009, je suis navigateur sur plusieurs rallye nationaux et régionaux, puis en 2007, c’est le grand saut, ça y est je suis pilote et depuis nous fabriquons et évoluons suivant nos moyens.

Mon meilleur souvenir est au rallye de l’Indre en 2015 alors que la voiture n’a plus de frein du tout, je voulais abandonner et Matthieu mon navigateur, m’a rappelé ce que je lui dis tout le temps (on n’abandonne pas tant que la voiture roule). Donc je repars et toute mon équipe est au départ de la deuxième spéciale pour m ‘encourager, ils me soutiennent tout le rallye et nous terminons a la sixième place scratch, c’était magique. J’ai l’honneur d’avoir une équipe soudée sans qui je ne pourrais faire ces résultats. »

Après ton excellent début de saison (2 podiums scratchs), quel était ton objectif au départ du rallye de Bretagne ?

« Mon objectif au rallye de Bretagne était de ramener un max de points sans faire de faute car dans 3 semaines (30 juin et 1 er juillet) se déroule le rallye de Basse Normandie que j’organise avec l’Atalante Racing Team. »

Sur ce rallye, tu étais navigué par un nouveau copilote, Melvin Fraigne. N’était-ce pas trop perturbant au départ ?

« Au départ des recos, j’étais stressé et au bout de la première spéciale, j’ai vu que Melvin était très sérieux et précis, ensuite il m’a fait un boulot au top. »

Dès les premières spéciales, tu disputes la tête du groupe F2000 face à Florian Cordillot. Avant son abandon dans l’ES7, tu pointais à la deuxième place, 18s5 derrière lui. Cela devait être une sacrée lutte ! Pensais-tu pouvoir rivaliser jusqu’au bout ?

« Oui j’ai été surpris de ce chrono lors de la deuxième spéciale ,je ne pensais pas être a cette place là. Je ne pensais pas pouvoir rivaliser avec Florain mais maintenant je sais que c est possible. »

Peux-tu nous parler de ton auto et de ses caractéristiques principales ?

« Au final, je suis très satisfait de ce résultat, mon auto a été construite dans notre atelier de A à Z. Coté chassis, nous avons un moteur de C2R2 développant 195cv ,boite séquentielle 3MO et la gestion et réglages chez NDTC. »

Quelle est la suite de ton programme maintenant ? Vises-tu une qualification pour la Finale des rallyes ?

« Notre objectif est d’aller à la finale de Chalon sur Saône, nous travaillons pour mettre toute les chances de notre coté. Le programme pour finir la saison est composé de quelques rallye nationaux et régionaux, ainsi que le Coeur de France. »




S’abonner
Notifier de
guest
13 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Macfly
Macfly
2 années il y a

Très bon pilote, j’aime beaucoup cette chronique, gardan, surin et Thomas chauffray sont de vrais coup de cœur sur chaque rallye normand pour moi !

Pierre12
Pierre12
2 années il y a

Merci d’avance RS