La perf’ du week-end : Tom Vanson



Pour ce premier gros week-end de la saison, la perf’ du week-end est évidemment de retour avec un choix parmi cinq rallyes : deux nationaux et trois régionaux. 

Et notre choix s’est porté sur le rallye régional des Routes du Nord où le jeune Tom Vanson a amené sa Ford Fiesta R2J à la treizième place finale derrière des voitures des classes R5 et A8.

A l’issue de ce joli résultat, Tom a évoqué avec nous son parcours en rallye, tout en revenant ce week-end idéal pour rependre ses marques. Cette année, le jeune nordiste sera assurément un des pilotes à suivre en championnat de France Junior.

Peux-tu te présenter et nous parler de tes débuts en rallye ?

« Bonjour, et tout d’abord merci pour l’intérêt que vous me portez.

J’ai 21 ans et je suis en école d’ingénieurs au CESI de Arras dans le Pas-de-Calais. Je baigne dans le sport automobile depuis mon plus jeune âge. J’ai commencé en passant les podiums d’arrivées sur les genoux de mon père et son Astra Kit Car..

A 18 ans et après quelques saisons en SprintCar, j’ai eu la chance qu’un groupe d’amis m’offre mon premier rallye en 206 N3 que Grégory Mouy m’avait gentillement mis à disposition. Un joli résultat final qui présageait de jolies choses pour la suite.

S’en sont suivis quelques rallyes sans réussite jusqu’à l’achat d’une Clio Ragnotti N3 en 2018. Cette dernière m’a permis de jouer le haut de tableau du groupe N sur chaque rallye disputé et d’engranger un maximum d’expérience.

Pour mes 20 ans, j’ai pu goûter à la 4 roues motrices en participant au rallye de pont l’évêque avec la Mitsubishi Evo IX R4 familiale. 6 eme au scratch intercalé entre les R5, l’idée d’évoluer en formule de promotion est partie de là… »

Pourquoi as-tu choisi de faire ce rallye des Routes du Nord ? Quel était ton objectif au départ ?

« Après une saison riche en apprentissages et une 3ème place finale en championnat de France des rallyes junior, l’idée est évidemment de poursuivre dans cette voie.

Pour cela il faut être prêt, et le rallye des routes du nord était pour moi l’occasion de découvrir ma nouvelle fiesta R2j du team Picard Racing / LTB motor en vue de la première manche au Rallye du Touquet.

Mon objectif numéro 1 était l’optimisation de mon sytème de notes et de mon pilotage grâce aux conseils aguerris de mon ami Pierre-Alexandre Perrin. »

A l’issue de la première boucle, tu es déjà dans le top 15 et tu pointes en tête des 2 roues motrices. Quel était ton sentiment à la pause du midi ?

« Surpris, car nous sommes les seuls ou presque à être partis en Michelin R11 au carré (conforme au CDFJ) sur le gras ce qui nous a causé d’ailleurs un tout droit dans l’es1.

Le rythme était très élevé, plus que ce que j’ai connu par le passé, donc c’est un peu la récompense du travail effectué et la mise en œuvre de précieux conseils. Avant de repartir; fidèles compétiteurs; nous voulions donc garder cette tête du 2 roues motrices. »

A l’arrivée, tu termines 13e au scratch et premier 2 roues motrices. Es-tu satisfait ?

« Très satisfait et plein de confiance pour l’avenir. Le terrain était similaire à ce que nous allons rencontrer au Touquet. De plus, je suis très heureux de pouvoir « performer » dans ma région et d’avoir le soutien de mes proches ainsi que mes partenaires. »

Cette préparation semble idéale pour le championnat de France Junior cette saison. Quel sera ton objectif cette année ? Le titre probablement ?

« Un an pour apprendre, l’autre pour gagner disait le duo Loeb/Elena. On va tâcher de s’appliquer et mettre toutes les chances de notre côté pour remporter ce championnat. Je vais désormais préparer mes rallyes en amont afin d’être performant sur chaque manche. »

Dans quels domaines dois tu encore progresser ?

« Comme dit précédemment, sur la prise de notes, afin de pouvoir optimiser la meilleure trajectoire en course. Je pense m’être entouré des bonnes personnes pour mettre cela en application cette saison! »

Et pour finir, si tu avais un budget conséquent pour rouler en France, quelle auto et quel programme choisirais-tu ?

« Aujourd’hui, pour moi, la meilleure récompense et le meilleur tremplin pour un jeune c’est le junior.

Maintenant, si les finances me permettaient de ne pas sortir par une formule de promotion, j’opterais pour un programme R5 mixte en championnat de France Terre/Asphalte. Un peu à l’image de Yohan Rossel l’an passé, qui intègre cette année le championnat du monde dans de bonnes conditions. »




1
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Mumuch62
Invité
Mumuch62

Bon sang ne saurait mentir