La perf’ du week-end : Yoan Corberand (Finale 2021)



Le week-end dernier, un seul rallye était au programme mais celui-ci était évidemment spécial puisqu’il s’agissait de la finale de la Coupe de France des rallyes à Châteauroux.

Et sur cette finale, la performance de Yoan Corberand avec sa Citroën C2 F213 nous a particulièrement marqué. Deuxième du F2000 derrière l’intouchable Ludovic Jeudy, le pilote de Saint-Sauveur en Haute-Saône a en effet été très performant, se plaçant notamment devant de très nombreuses quatre roues motrices et juste derrière Jean-Sebastien Vigion et sa Renault Clio Rally4, tout en maîtrisant la classe F213 de bout en bout.

Bravo Yoan. Tu remportes la classe F213 sur cette finale des rallyes avec également une belle place au scratch (23 au général et 3e non-R5). Es-tu satisfait de ta performance ?

“Oui, le bilan est vraiment très positif. On ne savait pas trop à quoi s’attendre au départ avec l’une des classes les plus relevées de la finale ! Face à nous, on avait listé quelques noms comme Delorme, Mesnager, Rambaud, Guenec le vainqueur d’Albi ou encore Croquet. Sur le papier, tout le monde pouvait vraiment gagner.

Avec un tel plateau, il ne fallait pas trop laisser de place à l’hésitation, et dès le prologue, nous sommes partis à la guerre dès le premier virage ! Les écarts du prologue étaient importants d’ailleurs, c’était surprenant (14s sur le 2e). Malheureusement, nous n’avons pas pu confirmer cette performance dans la première spéciale qui a été annulée. Dans la 2e, on arrive à faire un petit écart, et dans la 3e, la super-spéciale, j’ai trop assuré. Je ne suis pas trop fan de ce genre de spéciale et je n’étais pas très à l’aise. Donc pour le samedi, c’était comme si on repartait de zéro avec seulement 3s5 d’avance sur Lionel Mesnager.

Je tiens d’ailleurs à le féliciter car il a très bien roulé ! Il tape un trottoir dans l’avant-dernière et doit renoncer alors que nous avions 16s d’avance sur lui. C’est un écart qui peut représenter beaucoup et peu à la fois. Ensuite, on a commencé à gérer et assurer.”

Est-ce que la place au scratch était importante pour toi ?

“Non pas du tout, on voulait gagner la classe avant tout. Mais c’est quand même sympa de finir 3e des non-R5. C’est mon 3e titre sur une finale, mais c’est clairement le plus beau car on s’est arrachés. On a remporté les deux autres en profitant de l’abandon du leader, donc celui-ci n’a pas la même valeur. Tout a très bien fonctionné avec Hanghy ma copilote. Je suis très fier d’elle et de ce qu’elle a pu accomplir sur cette finale mais plus globalement depuis que l’on roule ensemble. Cette récompense tout le travail d’une équipe.

Qu’as tu pensé de cette finale globalement ?

“Niveau organisation, c’était très très bien et je tiens à les féliciter ! Il faut savoir le dire quand tout est aussi bien fait. Toutes les spéciales étaient très belles et l’organisation était top.”

Parle-moi un peu de ta voiture car il est toujours difficile de savoir ce qu’il se “cache” dans une F2000.

“C’est une Citroën C2 F213 que j’ai monté depuis de nombreuses années maintenant. En effet, je suis préparateur d’autos de compétition (RCP Compétition) et je travaille principalement sur les moteurs, mais je peux intervenir sur l’ensemble d’une voiture, comme la mienne par exemple.

Cette C2 a donc un moteur de 230 cv fait par mes soins. La boîte 6 séquentielles provient de chez Transconcept et de mon ami Thierry Malgaive. Les suspensions sont des 2 voies réglages de R Tec France avec un autre copain, Daniel Giroud. Enfin, les pneus sont des Pirelli avec de bons contacts chez Ivalto avec Mathieu Bajolle et Kévin Clavel.

Dans ma classe F213, les moteurs sont très comparables entre chaque voiture, le choix est plus large au niveau des boîtes.”

Photo : Pleine Corde

Quel est ton programme après cette finale ?

“Nous avons Epernay dans 15 jours. C’est un rallye que j’ai fait une seule fois et j’avais envie d’y retourner. On aura normalement des conditions assez comparables à celles du mois de mars où le rallye a normalement lieu. On va être confrontés à des adversaires différents, et peut-être à Julien Croquet que l’on a croisé à la finale. Ensuite, la Vallée de l’Ognon chez nous. Pour finir, on aura peut-être la Var, parfois une finale ça sert aussi à ça…On a bien sympathisé avec Alexis Delorme et sa copilote Angéline Ravier qui sont d’une extrême gentillesses. Donc nous nous sommes motivés ensemble pour faire le Var en fin de saison.”

Tu as remporté de très nombreuses victoires avec cette C2 F213 depuis 2012. Est-ce qu’un changement est à prévoir ?

“Sur le long terme oui. Je suis actuellement en train de monter une Peugeot 207 F214 avec des voies larges. Mais j’ai l’impression qu’il faudra attendre la saison 2023 pour rouler avec. En gros, elle aura l’apparence d’une caisse de 207 S2000 avec un moteur 2L provenant d’une 306 et une puissance d’environ 280-290 cv. On va essayer d’embêter Ludovic (Jeudy) avec cette voiture dans le groupe et la classe ! On espère que l’on pourra jouer plus haut au scratch avec la F214 car les plateaux sont dingues maintenant avec toujours des R5 au départ.

Il faudra vendre C2 F213 pour faire courir cette voiture, je pense autour de 50-55 000 €. 

Sinon, du côté du calendrier, on va repartir sur des rallyes plaisirs et essayer peut-être d’autres manches du championnat de France asphalte comme Antibes et/ou retourner au Touquet.”

As-tu essayé d’autres voitures ces dernières années ? 

“Oui j’ai pu rouler avec une Peugeot 208 F213 sur un rallye régional. Le chassis était beaucoup mieux que celui de la C2 et on gagne notre classe. Sinon, j’ai pu rouler avec une Peugeot 207 S2000 sur un circuit et c’était vraiment génial, c’était du domaine du rêve. Parfois, j’ai envisagé de louer une R5 mais sans vraiment trop m’intéresser aux prix. Le budget est bien trop conséquent de toute façon. Je préfère avoir une bonne saison avec plein de rallyes, que tout sacrifier pour un seul avec une auto comme ça.”

Que penses-tu de la nouvelle réglementation concernant les groupes et les classes ?

“En fait, je ne sais pas pourquoi ils ont fait ça. Pour nous, ce sera peut-être un peu plus facile de jouer le groupe car il n’y aura plus Ludovic (Jeudy) ! Mais il y a quand même des R3 dans notre groupe donc il ne va pas falloir s’endormir !”




S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
SPECTATOR
SPECTATOR
1 mois il y a

Jeudy, Corberand, Fagnen…les vrais vainqueurs de la finale des vrais amateurs.

girafe
girafe
1 mois il y a

bravo a rallye sport de s’intéresser au pilote amateurs de cette finale des rallyes 2021 avec ses interviews qui permets de découvrir ses pilotes…

juste le bémol du vainqueur de cette finale qui aurait due être boycotter ……
un loup au milieu de la bergerie ffsa !!!!!