La Suède se décidera avant la fin de l’année



Programmé du 11 au 14 février prochain, le rallye de Suède rentre évidemment dans une phase cruciale alors que l’organisation doit faire face à la crise sanitaire actuelle aux impacts multiples.

Avant la fin du mois, les organisateurs suédois vont déjà devoir trancher sur la présence ou non du public sur leur épreuve. Si la réponse est négative, le rallye sera directement en danger, l’absence de public représentant une perte d’environ un million et demi d’euros ! Pour ne pas se lancer dans des démarches coûteuses avant de connaître le sort de cette épreuve, l’organisation veut prendre les devants et décider de l’avenir du rallye avant la fin de l’année.

« C’est un processus pour évaluer et prendre des décisions en fonction des conditions que nous recevons. Si nous pouvons mener le rallye avec un certain volume de public, alors nous devrons évaluer les impacts économiques. Avant Noël, nous devons être en mesure de décider s’il y aura ou non un rallye pour réduire les dépenses qui commenceront alors à venir. La fin du mois de novembre est notre date limite pour recevoir la documentation et prendre des décisions. » a commenté Glenn Olsson, responsable de l’épreuve suédoise, à la chaîne SVT.

Pour prendre une telle décision face à une situation très complexe, l’organisation suédoise est en contact étroit avec la région de Värmland, terre d’accueil du rallye.

« Nous travaillons pour connaître toutes les données sur l’évolution de la pandémie et nous entretenons un dialogue permanent avec le contrôle des infections de la région de Värmland, la police et le conseil d’administration de la région, qui sont nos concédants les plus proches au niveau régional. Il n’y a pas de direction établie pour le moment, mais nous sommes dans une phase où nous essayons de collecter davantage de données pour nous décider. »

Si le rallye est bien autorisé, trouver le financement nécessaire représentera un énorme défi pour l’ensemble de l’organisation.

« C’est une situation difficile. Car même si nous obtenons toutes les autorisations, le financement sera un défi difficile à résoudre. Il suffit de faire le tour du monde pour comprendre que ce n’est pas un défi facile. » a commenté le responsable du rallye de Suède dans une interview au quotidien Värmlands Folkblad.




S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sylvain
Sylvain
6 jours il y a

Tiens, cela permet de relativiser un chouia le « c’est mieux ailleurs » notamment de la Suède présentée (faussement!) comme le pays du laisser faire en matière de covid et distanciation sociale.

pli74
pli74
8 jours il y a

Ouppsss, l’année 2021 ne démarre pas sous de bons auspices. Encore des courses sans spectateurs ???? voir pire, carrément annulées.