La victoire en ligne de mire pour Citroën et Ogier




En s’adjugeant les huit meilleurs temps de cette deuxième journée du Rallye d’Argentine, les équipages du Citroën Total World Rally Team ont une nouvelle fois...

ormances de la DS3 WRC ! Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont imposé leur rythme, ce qui leur permettra d’entamer la dernière ligne droite avec plus de quarante secondes d’avance sur leurs plus proches poursuivants. Meilleurs performers, Sébastien Loeb et Daniel Elena sont désormais troisièmes à quatre secondes de la deuxième place.
La deuxième journée du Rallye d’Argentine emmenait les équipages vers Santa Rosa de Calamuchita, au sud de Villa Carlos Paz. Sur des routes plus rapides qu’hier, mais toujours aussi sablonneuses, les Citroën DS3 WRC faisaient carton plein. Sébastien Ogier et Sébastien Loeb se partageaient la totalité des meilleurs temps.

Parti en troisième position, Sébastien Ogier prenait le dessus sur Petter Solberg dès la première épreuve spéciale du jour en se montrant plus performant sur asphalte : « Nous avons sans doute mieux roulé que ceux qui partaient devant nous. Derrière, les pilotes devaient composer avec des trajectoires déjà salies par du gravier. Il fallait en profiter. »

C’est sur ce gravier que Sébastien Loeb perdait du temps en tout début de matinée : « Nous avons tenté une stratégie différente en montant des pneus usés pour l’unique première spéciale. Mais, dans ces conditions, la voiture sous-virait. Il y avait beaucoup de pollution sur l’asphalte et je ne réussissais pas à mettre la voiture en appui. »

De retour sur terre, le septuple Champion du Monde inversait rapidement la tendance avec des meilleurs temps dans les trois spéciales suivantes. Dans l’après-midi, il poursuivait sa reconquête avec deux nouveaux scratches. Malgré leur minute de pénalité reçue hier, Sébastien Loeb et Daniel Elena prendront le départ de la dernière étape en troisième position avec 47’’7 de retard, et à seulement quatre secondes de la deuxième place, occupée par Mikko Hirvonen : « Nous sommes bien revenus dans la bagarre aujourd’hui. Le résultat est bien plus satisfaisant qu’hier mais il reste encore une place à gagner. Demain, nous partirons avec l’ambition de prendre l’avantage sur Mikko. Il faudra encore attaquer dans la longue spéciale de 48 kilomètres. »

Dans le même temps, Sébastien Ogier mettait sous pression le leader Jari-Matti Latvala jusqu’à s’emparer de la première place dans Las Bajadas / Villa del Dique 2 (ES13). Toujours incisif, le pilote de la Citroën DS3 WRC numéro 2 poursuivait son effort en fin de journée pour accentuer son avance. Il s’élancera en première position demain avec 43’’7 d’avance : « Même si je ne connaissais pas les spéciales du jour, j’étais en confiance car leur profil me plaisait. J’en ai profité pour attaquer et les événements nous ont été favorables. Sur le papier, nous bénéficions d’une avance confortable. Il va falloir rester concentré jusqu’au bout, nous savons que la course n’est pas gagnée avant le retour au parc fermé final. »

Olivier Quesnel, Directeur de Citroën Racing, tirait un bilan très positif de ce samedi : « Sébastien Ogier a une nouvelle fois montré sa capacité à jouer les premiers rôles, malgré un déficit d’expérience bien réel. Il n’a fait aucune faute et occupe désormais la tête avec une avance confortable. Référence sur ce rallye, Sébastien Loeb a réalisé une journée parfaite. Il devra encore attaquer demain pour aller chercher quelques points supplémentaires. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *