Lappi : « Un terrain rapide que j’aime beaucoup »



Après un Monte-Carlo largement en deçà de ses attentes, Esapekka Lappi arrive en Suède sur un terrain qui devrait lui être beaucoup plus favorable. Comme...

e, les conditions auront une incidence sur les performances de chacun, et Esapekka redoute le manque de glace, notamment pour les deuxièmes passages.

« Si les conditions restent telles que nous les avons eu cette semaine en essais, la couche de glace est si fine qu’elle devrait rapidement laisser place à de la terre, ce qui imposera sur les deuxièmes tours de bien gérer ses clous. »

Si son abandon au Monte-Carlo est évidemment regrettable, il lui permettra au moins d’avoir une excellente position sur la route, un facteur qui peut parfois être déterminant en Suède.

« En tout cas, notre position sur la route est bonne, puis c’est un terrain rapide que j’aime beaucoup et j’ai le sentiment que nous avons bien travaillé en tests. J’espère donc que la réussite sera de notre côté cette fois-ci et que notre travail portera ses fruits. »

L’an passé pour son deuxième rallye de Suède, Esapekka Lappi avait démontré de très belles choses, plaçant sa Yaris WRC en quatrième position, tout en remportant la Power Stage. Cette année, le finlandais sera attendu au même niveau de performances, mais cette fois avec une C3 WRC qu’il faudra vite apprendre et maîtriser sur ce terrain !

Participations d’Esapekka Lappi en Suède

  • 2018 :4e (Toyota Yaris WRC)
  • 2016 : 12e, 3e WRC-2 (Skoda Fabia R5)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Joël G dit :

    A voir. On peut lui souhaiter un top 5 à la régulière; pour le reste, je ne sais pas. Depuis sa victoire en Finlande, ou beaucoup de monde le voyait comme LE futur champion du monde, il n’a plus fait de vrais coups d’éclat. Ce qu’il n’a pas su montrer l’année passée chez Toyota, je ne sais comment il saura le montrer chez Citroën, où il a clairement le rôle de second, ce qui n’était pas spécialement le cas chez Toyota en début de saison.

    • Fab dit :

      J’aurai préféré le voir en numéro 1 chez Citroën. Pour le voir évoluer dans la peau du meneur et confirmer ou non tous les espoirs qui sont en lui depuis ce fameux rallye de finlande.
      La, on ne peut pas dire qu’il a clairement le rôle de 2nd non.
      Mais avec un coéquipier comme Ogier, la position est bien différente et de mon point de vue pas plus confortable. Il a le cul entre courir pour lui ou pour l’équipe. Et c’est d’autant moins confortable avec seulement 2 voitures engagées.

    • Sylvain dit :

      Personnellement je me demande un peu comment tu fais Joël pour savoir qu’il est numéro 2 chez Citroën et n’avait aucun numéro chez Toyota…

      Son succès, bravo à lui, en 2017 est énormément lié à QUI était encore en course et comment et pourquoi sur CE rallye de Finlande… 1) Lappi, 2) Evans, 3) Hanninen, 4) Sunninen, 5) Breen… on pourrait presque dire qu’il manque quelques noms 😉

      Quoi qu’il en soit, on est dans un moment de forte compétitivité du wrc… qui rentrera dans le top 5, sauf si les 3 mecs en tête du mondial en sont exclus a priori, fera un beau rallye, parce que oui, top 5, c’est se battre tous contre tous, mais pas pour 5 places, mais pour 3, voire 2 si les 3 fous sont sur la route…. et si Loeb est là… il n’en reste pas beaucoup de place(s) libre(s) dans le top 5.

      Sur un rallye comme la Suède, où si tout va bien tout le monde est très proche, top 5, c’est bon pour TOUT le monde, même son super équipier ne cracherait pas sur un top 5, à condition que les 2 autres ne fassent pas 1 et 2, mais sinon… 😉

      Chez Citroën, comme partout, comme tous les pilotes, ils doivent arriver le plus en haut possible du classement le vendredi soir… et après le samedi on consolide ça… comme TOUS LES ÉQUIPAGES, ils doivent faire vite et bien, personne ne doit être lent et/ou sortir « par contrat ».

      Mais c’est compliqué… c’est le top niveau.

      • bazire dit :

        Pourquoi serait-il numéro deux ?…s’il a quitté toy pour citroen c’est pas pour être 2 derrière Ogier .
        A mon avis il va jouer sa carte personnelle et s’il le faut en fin de saison il s’effacera pour aider son équipier comme n’importe quelle pilote des autres teams ….
        Et je suis sûr qu’il va bien s’émanciper au près de son illustre équipier et qu’il va au moins en gagner une cette année …..

        • fabien dit :

          Sauf si Ogier est deuxième … alors il ne gagnera pas.

          • Rallye-Sport.fr dit :

            En Suède ? Non pas tout de suite quand même !

          • fabien dit :

            Car les circonstances ne le permettrons pas en Suède comme dirait Tanak
            Mais dès que possible …

          • Ben 07 dit :

            @rallye-sport. quand on est capable de réclamer l’annulation d’une étape complète pour une spéciale annulée ( MC 2019 ) , on ne doit pas voir d’objectif à maltraiter les classements dès la Suède , non ?

          • Rallye-Sport.fr dit :

            Entre réclamer et faire de l’intox, il y a un pas. Toyota a d’ailleurs fait de même via Tommi Mäkinen, en sachant très bien que cela ne servirait à rien.

        • Pierre12 dit :

          @bazire
          Quand Lappi à signé chez les rouges Ogier n y était pas encore…
          Tout est là en fait!!!
          Comprendo ???

          • Sylvain dit :

            Oh la vilaine surprise pour lui… je pars parce que Tanäk c’est un os, et je me retrouve Ogier… pas la panacée…

          • bazire dit :

            Si muy bien senor …… et alors ou est le blèm ?….. C’est quand même une bonne chose pour lui d’avoir un maitre a gagner dans son équipe …
            Et tu sais bien Pierre que Ogier depuis la mi_saison qu’il changerait d’équipe et qu’il ne pouvait qu’aller chez Citroen , j’en étais casi sûr alors Lappi tu penses bien que pour lui c’était pas une surprise , comprendo ???…….

          • p106 dit :

            sauf que lappi et ogier ont testé la c3 dans le sud de la france a quelques jours d intervalle donc chacun savait ce que voulait citroen pour 2019

  2. Boris dit :

    Il doit concrétiser.
    Il avait une des meilleurs auto du plateau l’année dernière et il a bien roulé. A lui de faire mentir les stats et de prouver qu’il peut être un bon équipier pour supporter Ogier.
    À voir sur ce rallye favorable.

  3. olive dit :

    oui,je lui souhaite un super rallye,cette année il a l’auto, selon certains, la meilleure du plateau,vu ce qu’il a fait avec la toy ça devrait marcher du feu

  4. roland59 dit :

    Lappi a fait un tout bon Suède 2018… on peut donc penser qu’il sera en mesure de refaire cette saison…
    sur ses qualités de vitesse, un top 5 me paraît jouable.

  5. bazire dit :

    Va faire mal ce p’tit jeune cette année et je le vois très haut sur ce rallye ainsi que Latvala ……. je vois pas toujours les mêmes dominés ce mondial et a mon avis il va avoir plusieurs vainqueurs cette année avec aussi Meeke et Loeb ….

  6. Kivala dit :

    Tweet des organisateurs du rallye de Suède à l’instant (après traduction) : « Nos souhaits deviennent réalité avec les températures négatives de ces jours-ci, qui nous donnent une belle et solide couche de glace ». Dans l’espoir que ça reste ainsi…

  7. Sylvain dit :

    Lappi nous précise les propos d’Ogier, si terre il y aura, alors cela signifie gestion des pneus et des conditions…

    Je ne suis pas convaincu que partir très loin soit alors super favorable le vendredi, mieux vaut une position intermédiaire (Loeb-Latvala-Meeke), mais bon… bonne chance à Lappi comme aux autres