L’apprentissage débute pour Fortanier



Parmi les seize engagés du championnat Junior au Touquet, sept débutaient dans cette formule de promotion et Théo Fortanier en fait parti.

Après avoir roulé pendant trois ans sur une originale Ford Focus RS en F2000, le pilote de Mazamet s’attaque à un défi de taille avec ce championnat. Douzième avant de renoncer sur un problème mécanique au Touquet, Théo doit désormais gonfler son budget pour voir plus loin que le Lyon-Charbonnières.

Théo, peux-tu nous parler de ton parcours en rallye depuis tes débuts ?

Alors j’ai pris ma première licence en 2011, pour faire deux régionaux pas loin de chez moi avec des petites autos en location chez des particuliers. Nous n’en terminons aucun…

En 2012, je fais le choix, avec un très petit budget, d’acheter ma propre voiture. Une Ford Focus entièrement d’origine. Nous rallions nos première arrivées, notamment le rallye d’Automne à La Rochelle. Grande satisfaction au vue de notre expérience dans le milieu (assistance, système de note…)

En 2013 et 2014, amélioration de l’auto avec des résultats de plus en plus sympas. Je continue à rouler dans le Sud de la France avec plusieurs copilotes différents tous heureux de monter dans une auto originale.

En 2015, un seul rallye, celui à la « maison » le rallye de la Montagne Noire, à bord d’une Clio R3 de location. Nous ne rallions pas l’arrivée pour raison mécanique. Malgré un rallye écourté une superbe expérience…

En 2016, début dans le Citroen Racing Trophy Junior. Nous partons dans l’idée de prendre un maximum d’expérience et de plaisir sur nos premières épreuves du Championnat de France asphalte.

En 2016, tu es engagé dans le Citroen Racing trophy junior, comment s’est déroulé le rallye de l’Or-pays de Jumilhac avec Julie Amblard ta copilote pour cette saison ?

Nous avons pris la décision de nous engager sur ce rallye régional une semaine avant la première manche, afin de se familiariser avec cette nouvelle voiture et notre nouvelle assistance. Le rallye a débuté par une fuite d’essence sur le pneu arrière droit qui nous contraint à finir la spéciale doucement. Une fois ce souci réglé, l’apprentissage s’est bien déroulé sur de très jolie routes, pour se finir par une victoire de classe. Une grande première pour moi !!!

Enfin, Julie a su s’adapter dès les premiers kilomètres et une entente naturelle s’est donc vite créer.

Première épreuve du CRT Junior au rallye du Touquet, comment s’est passé ce rallye avec la DS3 R1 dans le Pas-De-Calais ?

Tout d’abord un long trajet pour rejoindre Le Touquet et sa plage, éloigné de plus de 1000km de ma « petite » ville de Mazamet…

Le rallye débute avec un peu de stress, premier championnat de France et des concurrents expérimentés qui roule très vite. Cependant, nous nous reconcentrons sur notre objectif, arriver au bout sans prendre trop de risques.

Les premiers résultats nous confirme que le niveau des concurrents est bien là… Nous arrivons à signer quelques temps approchant les 1,5 sec/kil. des premiers avant que la boite de vitesses nous lâche à 80 mètres de l’arrivée de l’ES9.

Enormément déçu, le rallye nous autorise à repartir en « super rallye » pour le lendemain. Remis en selle, notre équipe d’assistance est venu récupérer la voiture et a réussi en 1h30 à nous remplacer la boite de vitesses. Nous repartons donc le lendemain avec 10H de pénalité au fin fond du classement. Nous finissons le rallye en rattrapant 1 voir 2 équipages par spéciale. Rallye terminé, une partie de l’objectif rempli, nous rentrons quand même content de ce long week-end riche en émotions.

Quels sont tes partenaires et personnes qui te soutiennent dans la très relevée formule de promotion Junior ?

Pour cette année 2016, nous n’avons pas encore trouvé de partenaires souhaitant nous suivre pour cette aventure. Je me suis lancé avec un budget qui me permet de faire les 2 premières épreuves. Ce budget correspond à mes économies et un peu d’aide de ma famille, que je remercie.

Cependant, je ne désespère pas de trouver d’ici le rallye d’Antibes quelques sponsors qui me permettront de finir la saison.

J’ai également un soutien quotidien de mon papa et ma petite amie qui sont là en cas de coup dur. Je les remercie eux aussi.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *