Latvala : « Pas à 100% en confiance »




Prêt à rebondir après sa sortie et son résultat nul en Suède, Jari-Matti Latvla n’a pas fait mieux au Mexique. « Dans l’ensemble, le week-end ne...

uo;ensemble, le week-end ne s’est évidement pas passé comme prévu. J’avais espéré davantage de ma position de départ et je n’ai pas réussi avoir un rythme pendant tout le week-end. J’ai essayé de mettre autant de pression que possible sur Ogier, ce qui voulait dire piloter à la limite. Mon rallye était terminé une fois que j’ai endommagé la suspension. »

Comme en Suède, Latvala avoue manquer de confiance au volant de la nouvelle Polo : « Je ne me sens pas à 100% en confiance avec la nouvelle voiture. Pour l’instant, je suis en manque de confiance pour battre quelqu’un comme Sébastien sur l’ensemble d’un rallye et pas seulement d’une spéciale. Je dois changer la façon dont j’utilise la pédale de freins.

Heureusement, j’ai une pause maintenant et j’ai le temps d’oublier ce début de saison décevant. J’ai besoin de trouver mon rythme et d’attaquer à nouveau en Argentine, je pars en vacances pendant deux semaines en Californie.« 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lol dit :

    Jean-Marie n’a plus d’excuse, un top driver doit rester sur la route, pression ou pas ! Il n’est pas le premier pilote semblant pouvoir aller vite mais qui sort trop souvent… Si encore il en était à sa première ou deuxième saison, on dirait que ça va venir, qu’il lui faut le temps. Mais ça commence à faire longtemps que le gars est en championnat du monde… S’il n’y avait pas Ogier ? Comme pour Hirvonen s’il n’y avait pas eu Loeb ? Avec des « si »…..
    Latvala n’est pas un cave, c’est clair, mais il lui manque juste ce petit quelque chose qui permet d’être régulier. Son temps est passé, c’est triste pour lui, mais c’est comme ça.

  2. Sylvain dit :

    C’est « marrant » que personne n’évoque une raison qui semble pourtant évidente de ce manque de confiance : c’est la pression qu’Ogier met sur son premier adversaire qui, en sport automobile, est toujours le pilote de la propre écurie.

    Si Latvala n’avait pas Ogier…

    Mais y’a Ogier et, personnellement, je crois que c’est mieux de l’avoir dans l’écurie d’en face que dans la sienne.

    Parce que je ne sais pas si vous avez remarqué, en sport il y a un gagnant et des tas de perdants; mais dans les sports mécaniques on peut toujours dire que c’est la faute au véhicule… bref il y a encore moyen, Neuville en est la preuve, d’être considéré un « gagnant » tout en perdant! Une possibilité que Latvala n’a pas, donc oui c’est certainement dur pour la confiance car de lui tout le monde dit que c’est un perdant et j’imagine en primis dans son écurie…

    Mikkelsen, c’est le « jeune », une position plus facile à gérer, et il n’a pas encore à devoir lègitimer le pourquoi des secondes qu’il perd sur Ogier ES après ES, dès que ça viendra, dès qu’Ogier commencera à parler de Mikkelsen, alors on saura ce qu’il a dans le ventre.

    Mais, avant de critiquer Latvala, pensez bien qu’en 10 saisons au top, les co-équipiers de Loeb ont toujours passé pour des ‘lents’, sauf un, Ogier… et c’est cet Ogier qui fait passer Latvala pour un cave, bref… pour savoir ce que vaut Jean-Marie, il faudrait faire passer ‘les autres’ dans son baquet au demeurant inconfortable : celui du perdant face au gagnant.

    • jack18 dit :

      Tout à fait d’accord avec votre analyse , mais si au lieu de surpiloter et de sortir il assurait la 2eme place ce qu’il aurait pu faire sur les 3 rallyes, il pourrait etre en mesure de jouer le championnat car il y aura bien sur certains rallyes fautes ou problemes techniques pour Ogier.

      • RP14 dit :

        C’est super cohérent comme raisonnement, Latvala dit « Pas à 100% en confiance » et pourtant au Mexique il s’est lancé dans la bagarre avec Ogier, genre « Oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce, sur un malentendu ça peut marcher ! ». Dans ces conditions il aurait été plus intelligent d’assurer une 2ème place dans ce rallye. Il a clairement compromis ses chances pour le championnat : même avec un carton plein de sa part au prochain rallye et, autre hypothèse un résultat blanc pour S.O., Latvala aurait encore 34 points de retard !
        Pourtant Ogier n’a pas une marge folle sur Latvala. La saison dernière il l’a devancé au championnat de 49 points, et dominé au nombre de victoires 8 à 4 alors que sur beaucoup de rallyes ils se sont battu à coup de secondes et parfois de dixièmes… En gardant toujours une énorme confiance en lui, en ne négligeant aucun détail, en sachant attaquer au bon moment et en gérant quand il le fallait (si on oublie le rallye d’Allemagne!) SO a réussi à maintenir JML dans un schéma où c’est lui qui garde un net ascendant sur le Finlandais…
        La différence entre Ogier et Latvala se fait sur 2 éléments :
        -le mental : à mon avis il faut remonter assez loin pour savoir pourquoi Ogier est supérieur à Latvala dans ce domaine. Plus jeune Ogier a pratiqué d’autres sports en compétition : le ski alpin puis la Boule Lyonnaise (à un certain niveau tout de même puisqu’il a été champion de France Junior en doublette). Donc savoir gérer la pression, savoir se préparer à une compétition, savoir se concentrer sur un objectif, il a appris à le faire. D’après ce que j’ai lu sur Latvala, son père l’a mis au volant d’une bagnole vers 11-12 ans et il a pu s’entraîner jusqu’à plus soif dans la campagne Finlandaise. Mais la compétition il l’a vraiment découvert sur le tas en rallye. Peut-être qu’il a pratiqué le hockey, je n’ai pas de certitude à ce sujet, mais c’est un sport collectif, la pression n’est en tout cas pas la même que sur un sport individuel ou qui se pratique en duo avec des responsabilités très clairement définies. Grâce à son coup de volant il a réussi à se faire remarquer et à monter jusqu’au WRC, mais après aller jouer un titre mondial avec une obligation de performance et de régularité, c’est autre chose !
        -la recherche de la perfection : sur ce point-là Ogier va toujours chercher le détail qui aura échappé à Latvala. C’est pour ça que quand Latvala disait qu’il avait trouvé un truc lors du dernier rallye de Suède, j’ai aussitôt pensé : « Oui le truc dont Seb Ogier a dû s’apercevoir dès la première séance d’essai avec la Polo version 2015 ! ». 2 exemples : en Catalogne l’année dernière, alors que Latvala vient de gagner en Alsace et qu’il peut encore mettre la pression sur Ogier qui va devoir ouvrir lors de la 1ère journée qui est disputée sur terre. Le Finlandais fait une séance d’essai pour préparer le rallye, mais se contente de garder à peu près le même set-up qu’il avait utilisé en Australie alors qu’Ogier pendant sa journée d’essais peaufine ses réglages autant qu’il le peut en fonction du terrain. Même chose lors du dernier rallye du Mexique, Ogier a choisi 2 pneus tendres et 3 durs pour la première boucle du vendredi, Latvala était au courant de ce choix et partait en 4ème position donc pouvait modifier son choix initial… Mais non, il a dû se dire, Ogier a dû faire ce choix par hasard (c’est vrai qu’on peut aussi se dire aussi que pour avoir plus de chances de le battre il faut tenter un choix différent, après tout Ogier, comme tout le team VW, s’était planté dans son choix le premier jour du MC 2014). Résultat des courses, 15 secondes d’avance pour SO sur JML après la 1ère boucle… Et encore dans le dernier Auto-Hebdo, Ogier n’était pas pleinement satisfait de son choix, il avait mis les tendres à l’arrière et les durs devant et trouvait que l’arrière bougeait un peu trop ! Tout Sébastien Ogier est ici résumé il n’est quasiment jamais satisfait et dans son job c’est une grosse qualité!

        • gaëtan dit :

          Tout à fait d’accord RP14. Le passé de sportif de haut niveau de Sébastien Ogier joue effectivement un rôle important d’autant plus avec un sport comme le ski très proche en sensation et en trajectoire du rallye. Loeb avait lui un passé de gymnaste de haut niveau. Cet élément indispensable devrait d’ailleurs permettre de sélectionner les jeunes espoirs et j’en vois déjà certains présentés comme des espoirs qui ne répondent pas à ce critère.
          Dans les plus de Sébastien Ogier, on peut noter encore une supériorité dans la finesse du pilotage et une capacité à économiser ses pneus que les autres concurrents y compris Latvala.
          Il y a eu également la formation rallye jeunes avec une approche tout de suite très professionnelle dont Ogier a bénéficié, avec un relais ensuite par un gros constructeur et la présence d’un modèle pour lui, Loeb, dont il a pu s’inspirer.
          Last but not least, on peut noter encore l’importance des tests de simulation auquels Ogier semble plus accoutumé que Latvala, ainsi qu’un suivi médical bénéficiant des dernières recherches extrêmement pointues menées par la NASA. C’est probablement dans ce dernier domaine (l’espace) que les progrès vont pouvoir se faire dans le futur. Le successeur d’Ogier devra être en capacité de mettre en oeuvre les dernières trouvailles de la NASA et des autres agences spatiales dont l’ESA.

          • RP14 dit :

            Ogier fait chaque année 3 ou 4 stages intensifs chez 3.2.1 perform à Font-Romeu avec Xavier Feuillée, dans un centre spécialisé dans la prépa des pilotes de course. Ce n’est pas un secret, c’était dans le reportage diffusé hier soir sur C+ Sport qui sera bientôt visible en ligne.
            On pourrait se dire que vu le format actuel des rallyes en WRC, ce n’est peut-être pas indispensable de faire une préparation aussi poussée, après tout dans les années 70-80 quand il y avait plus de 800 km de spéciales sur tous les rallyes les pilotes n’étaient certainement pas aussi bien préparés mentalement et physiquement, mais clairement pour faire un rallye comme le Monte-Carlo avec le niveau d’exigence que s’impose Seb Ogier cette préparation lui apporte un vrai plus. Il faut bien comprendre qu’un rallye c’est tout une semaine de travail qui commence par les recos. Le fait d’être super bien préparé permet de réduire l’impact des efforts et des « montées » en pression liés aux épreuves spéciales, ce qui fait que Seb Ogier peut rester ensuite aussi hyper concentré pour tout le travail de validation des notes avec les ouvreurs, préparation de la journée du lendemain, toujours avec les ouvreurs, en gros ça lui permet de pouvoir rester au taquet sur toute une semaine sans rien lâcher. Lâchons le mot, après avoir vu ce reportage, je pense que Seb Ogier est clairement le Seb 2.0 du WRC!

  3. didier dit :

    On sent bien qu’il n’est pas en confiance. On dirait qu’il a la tête ailleur. Son contrat se terminant cette année, il a du soucis à se faire s’il veut rester dans cette équipe, car Mikkelsen est là pour prendre sa place.

    • iceman dit :

      et pas seulement le Norvégien. Il y a un Belge qui parle allemand …
      De manière + sérieuse, je ne comprends pas les contre-performances répétées de Latvala : il dispose de la meilleure WRC du Monde , au sein , actuellement, de la meilleur épuipe.
      Alors, quoi ?
      Quand on voit les brillants résultats de ses 2 équipiers (Ogier à 3 points – Power Stage au R.M.C. – du maximum possible).

      • Dominique dit :

        Le discours et les performances de Latvala commencent à ressembler à ceux de Hirvonen chez Citroën.
        Si les prochains rallye ressemblent aux 3 premiers, un départ de Latvala ne me surprendrait pas au contraire d’une arrivée de Neuville chez VW : qu’aurait à gagner VW, Mikkelsen et Ogier ?

      • sebenfer dit :

        Oui enfin Neuville et JML, c’est kif-kif. Ca roule vite mais pas longtemps. VW a besoin d’un bon N°2 pour s’emparer du titre constructeur. Il lui faut donc un pilote fiable. Mikkelsen semble apporter toutes les garanties dans ce rôle. Qui plus est, sur le plan de la performance pure, il est en progression constante.

        • Joël G dit :

          « vite mais pas longtemps » et vice champion du monde 2013? Faudra m’expliquer…

          • sebenfer dit :

            Et à combien de points d’Ogier ? Une bonne centaine si je me souviens bien. A la lutte avec… JML… autre carrossier.

        • Pierre_L dit :

          A la différence que Neuville semble obliger de sur-rouler pour combler le manque d’efficacité de sa voiture, alors forcément ça ne passe pas toujours.. Ce qui n’est pas le cas de JML!
          Mikkelsen fait un beau début de saison, d’accord sur ce point.

      • Joël G dit :

        Je ne vois pas TN quitter Hyundai pour VW. Il a un statut de 1° pilote pour une durée de 3 ans, ce qui ne serait plus le cas chez VW. La VW est au top pour l’instant et la i20 toujours en phase « d’essai »; qui peut dire que la polo restera « éternellement » au dessus du lot? La i20 a bien progressé, mais n’est jamais qu’une base d’essai en attendant la prochaine qui normalement devrait avoir beaucoup progressé.

  4. sebenfer dit :

    Pourtant, il rebondit souvent… sur les rochers, les murets, les troncs d’arbres, les rails, les murs de neige…