Latvala : « Tommi m’a appelé deux fois »



L’homme des fins de saisons est bien là, et il se nomme Jari-Matti Latvala. Auteur de deux podiums en trois semaines, le finlandais n’avait plus connu une telle réussite depuis près d’un an.

Se battant, comme trop souvent, contre lui-même, Jari-Matti n’a jamais semblé avoir les armes pour jouer la victoire, mais avait néanmoins un rythme bien suffisant et extrêmement régulier pour jouer le podium. Doutant à de nombreuses reprises, le finlandais a eu l’aide précieuse de son patron pour gérer les situations délicates.

« Il (Tommi Mäkinen) m’a appelé deux fois pendant la course (rires). J’ai réalisé que lorsque je me concentre uniquement sur mon pilotage, je suis meilleur. Mais quand je commence à trop penser aux techniques de pilotage, vous savez, être propre, penser aux pneus, essayer de garder la vitesse dans les virages, il semble que ce soit un peu moins efficace. Peut-être que je ne suis pas assez intelligent pour penser à ça (rires). Heureusement, Tommi nous a appelés, puis je me suis relâché, j’ai essayé de ne pas penser et de me concentrer sur la conduite, et la situation a commencé à s’améliorer. »

Ce matin, le finlandais s’est d’ailleurs mis sous pression quasiment tout seul, roulant sur un faux rythme dans la première spéciale, ce qui a relancé Dani Sordo dans la course au podium.

« Le deuxième appel de Tommi était ce matin. Après la première spéciale, je pensais que je conduisais bien, mais c’était trop prudent. Dani est revenu très proche, je crois qu’il m’a mis à au moins douze secondes. Tommi m’a alors appelé pour dire: «Pas de panique. Tout va bien. Je sais que tu as trop assuré. Pas de soucis. Il n’y a pas de panique. »

Transfiguré dans la spéciale suivante avec un scratch, le finlandais a pu rouler avec moins de pression ensuite.

Je savais que ce genre de rythme n’allait pas suffire à le retenir. Alors, bien sûr, je devais augmenter le rythme. Mais d’une certaine manière, lorsque vous êtes détendu et concentré et que vous avez en quelque sorte un objectif, il est alors plus facile de vous concentrer. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bazire dit :

    Belle course sage de jean marie a l’écoute de Tommi pour éviter lutte interne et boulette , dommage pour le sport mais c’est pour le bien de l’équipe qui avec ce triplé revient pas loin des coréens ….
    On te voyait déjà débarqué de chez toy et là du coup plus personne en parle !!!…..

  2. jeanfrancois dit :

    Je me souviens de ces commentaires après les es à l epoque où il roulait chez Msport.
    Quoi que l’on dise ce pilote aura marqué la discipline.

  3. Kaiser Sauzée dit :

    Il est sympa et attachant JML, et il a un côté très généreux dans sont pilotage.
    Quand il dégoupille, c’est magique, comme une certaine ES en Jordanie où il avait atomisé tout le monde, même Loeb qui n’en revenait pas de son temps.
    Mais, un peu comme Neuville, ce côté humain le rend plus fragile, moins constant, et face à des Loeb, Ogier et maintenant Tanak, c’est compliqué.

  4. Rallye-Sport.fr dit :

    Allez, ce matin au menu, on aura un article costaud sur les futurs pneumatiques des WRC !

  5. Denis dit :

    Très bon interview !
    Latvala est un sacré pilote au mental friable qui peut encore cogiter après tant d’expérience.
    Il ne sera jamais champion mais, quel client ! Quel batailleur un fois qu’il débranche.
    Maintenant Mäkinen connaît bien les pilotes et celui-ci en particulier, alors, il sait ce qu’il faut faire pour « ensembles », décrocher le titre « constructeur ». Aussi.

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Pour le coup, on aurait bien aimé parler avec Jari-Matti, mais cet article fait suite à son passage en conférence de presse. Le timing est souvent très serré en WRC, et les opportunités du Chili se font très rares, mais quel dommage ! 20 minutes avec les pilotes adossés à leur auto avant de grimper sur le podium, c’est l’idéal.

  6. roland59 dit :

    Latvala, un autre géant du WRC… qui se bat trop souvent contre lui-même. c’est vrai.
    mais le boss le garde (quand-même) et de surcroît, recrute Meeke… 2 singuliers … et les résultats sont comme les pilotes, irréguliers et donc insuffisants.
    mais, voilà 2 podiums pour JML et 1 pour Kris… ajoutés au carton d’Ott, Toy revient et menace grandement Hyundai dans la conquête du titre…
    car Tommi, visiblement, sait aussi faire le coach…

  7. Jean Dridéal dit :

    Makkinen met en confiance ses pilotes do t il sait qu’ils peuvent avoir une tendance à partir à la faute. C’est une bien meilleure gestion, vis à vis du championnat constructeur, que d’essayer de les mettre en concurrence à la 1ere occasion.

    Rien que pour ça Toyota mérite le titre constructeur cette année.

    • Fab dit :

      Oui enfinTommi a quand même mis un moment pour trouver la solution. S’il avait réussi ça dés le début de la saison, Toyota serait bien devant, à l’image de Tanak au championnat pilotes.

      Sinon, Latvala est vraiment une personnalité à part! Des gars qui font systématiquement leur auto critique devant les journalistes, allant même jusqu’à dire  » être incapable de », même si c’est sur le ton de l’humour, vous en connaissez beaucoup?

      Bref, je ne sais pas quand il va partir mais il va sérieusement me manquer, au milieu de tous ces interviews soit aseptisés, soit d’enfants gâtés.