Le Japon et le Kenya en pole pour 2020



En cette période de creux entre deux épreuves, le WRC a fait de parler de lui à l’international, que ce soit au Japon ou au Kenya.

Sur le continent asiatique, le projet WRC a avancé avec l’officialisation de la date de « l’épreuve test », fixée les 9 et 10 novembre prochains, sur un parcours et avec des infrastructures très proches de l’édition 2018.

Au Kenya pendant ce temps là, Michele Mouton, représentante de la sécurité à la FIA, a été reçu à Nairobi pour observer le niveau des sécurité des épreuves spéciales de la prochaine épreuve candidate. 

Japon

Pour l’officialisation de cette épreuve candidate, réalisée en marge du festival Motorsport Japan à Tokyo, Oliver Ciesla, promoteur du WRC, était bien présent, tout comme la Toyota Yaris WRC et l’ancienne Subaru Impreza WRC de 1997.

Ce « Aichi Central Rally », nouvellement nommé en remplacement de « Shinshiro Rally », aura lieu dans le parc de Morikoro, à l’est de Nagoya. Le parcours sera composé de 14 épreuves spéciales (contre 15 l’an passé), pour un total de 122 km chronométrés.

Et pour convaincre encore les plus sceptiques, Keiji Furuya, parlementaire japonais, a annoncé que la confirmation de l’intégration du Japon pourrait être effective le 14 juin prochain, soit la date du prochain Conseil Mondial du Sport Automobile.

Kenya

Attendue du 5 au 7 juillet prochains, l’épreuve candidate du Kenya se disputera dans les régions de Nairobi et Nakuru. La semaine dernière, Michèle Mouton a justement parcouru l’ensemble des spéciales pour évaluer les plans de sécurité pour cette épreuve : préparation des chronos, véhicules de sécurité, sécurité des médias, procédures en cas d’accident, et bien d’autres.

Si les règles de sécurité FIA sont respectées lors de l’épreuve programmée en juillet prochain, il y a fort à parier que le Kenya intègre lui aussi le calendrier WRC, et ce, pour une durée de trois ans.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ben07 dit :

    A mon avis l’Alsacien n’ira pas au Kenya….

  2. Slate dit :

    Revoilà le Japon… M’avait pas manqué ce rallye là avec ses spéciales couru sur des Lego dans des hangars vides.
    Même le rallycross à des meilleurs parcours…

  3. toto dit :

    et la securite dans un pays comme le kenia, cela va etre quelque chose a mettre en place. avec la tv en plus cela sera certainement tres dangereux

  4. olive dit :

    c’est magnifique!!!! mais quand on voit les amateurs, pardon semi pro,on pense a eux?certainement que la fia va favoriser leur deplacement dans ces pays!!! pour que ce soit du vrai rallye

  5. jeanlouis dit :

    Ce qui est marrant c’est que ce n’est pas le premier article le devenir du wrc…. et je remarque que beaucoup disent qu’il ne faut pas localiser ( majoritairement ) le championnat en Europe mais en même temps le fait que ce même championnat soit presque EXCLUSIVEMENT  »terre » çà ne les gêne pas !! Chercher l’erreur !!! Deux poids deux mesures. …

    • roland59 dit :

      tu es bientôt plus bavard que moi… 🙂
      les décisions appartiennent aux décideurs… et je pense que sur les difficultés et problématiques auxquelles ils sont confrontés, je ne serais pas surpris que le ratio terre/asphalte soit (très) secondaire… ce qui ne n’empêche pas de le modifier… 🙂
      moi, personnellement, çà ne me gêne pas… qu’il soit à 10/4 ou 8/6, à vrai dire, je m’en fous.
      en revanche, je trouverai curieux d’inverser le ratio… ou de rendre l’asphalte dominant…

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Car ce sont deux éléments bien différents.

      Le championnat du monde a toujours évolué très majoritairement sur terre, aucune raison de changer par rapport au « standard » du WRC.
      Le championnat du monde a toujours évolué très majoritairement en Europe, mais il a été rare d’avoir moins de 5 rallyes hors Europe dans ce calendrier avant les années 2000. Or c’est bien un problème et 2019 est déjà une amélioration avec 4 épreuves contre 3 auparavant.

      • jeanlouis dit :

        Pour moi ce que vousdites tous les deux, en gros… c’est. … du changement dans la continuité ! Vous n’êtes pas politiciens par hasard ??

        • roland59 dit :

          non pas moi… sans être indifférent au sujet…
          maintenant, je dois bien dire qu’ au moins concernant la défense du TDC, tu es un bon militant… 🙂 et tu le confirme encore sur la page de 15h32… Corse/continent…

  6. duc5962 dit :

    rallye d ypres en wrc serait mieux que le kenya

    • Jean Dridéal dit :

      ah oui, le rallye d’ypres…. Tout droit pendant 800m, gauche 90°, tout droit pendant 500m, droit 90°…..

    • roland59 dit :

      il ne faut pas exagérer…
      le rallye d’Ypres est très bien là ou il est… sur une autre voie, et c’est très bien ainsi.
      et la Belgique ne semble pas intéressée plus que cela…

  7. Denis dit :

    Pfff…
    Japon ? Kenya ? ( 😉 Julien ) Pourquoi pas ? « Mondialiser le WRC » ? OK !
    Mais, n’y a t-il déjà pas suffisamment de rallyes « Terre ».
    Je préfère et de loin l’asphalte, surface où l’on a le plus de chances de croiser une des autos en compétition non ?
    Et, ne touchez pas au Corse !

    • roland59 dit :

      oui, c’est une caractéristique du WRC… une majorité de manches terre…
      et un rééquilibrage n’est pas simple quand les intérêts potentiels des constructeurs semblent être plutôt sur les continents Latino, Africain, en Asie pacifique plutôt qu’en Europe…
      et rééquilibrer terre/asphalte ne peut passer que par un remplacement de l’un par l’autre puisqu’il n’est pas possible d’ajouter à souhait… il apparaît donc assez logique que ce soit l’une ou l’autre manche terre européenne qui cède la place…
      et là, il s’en trouvera toujours un pour dire: « ne touchez pas à mon rallye!.. »… 🙂
      pas toujours très confortable la position des décideurs… 🙂

    • QuentEnbach dit :

      Le Japon sera à ce que j’ai compris, un rallye asphalte.

      • Rallye-Sport.fr dit :

        C’est bien ça. On le rappelle a chaque fois sauf dans cet article. Il y avait quelques images de l’an passe aussi.

  8. fabien dit :

    C’est une bonne nouvelle, ces deux candidats. Je trouve qu’il faut un roulement d’un ou deux rallyes par saison afin de sortir les pilotes habitués à certains tracés de leur zone de confort. Certains changement de parcours comme le tour de Corse 2019 par rapport à 2018 est une bonne chose aussi. En plus, pour moi, je trouve qu’il faut un rallye en Afrique et un en Asie pour impliquer tout les continents au World Rally Championship. L’Amérique du Nord avec une et unique épreuve serait la Bienvenue aussi à mon gout. Evidemment qu’une plus grosse part doit rester en Europe pour l’attrait et l’Histoire du WRC et le fait que tout les essais et les constructeurs sont en Europe, mais écarter et diversifier un minimum le championnat me semble être une bonne chose. Je pense également à une épreuve Tarmac avec route « grasse » style Condroz en novembre serait la bienvenue car cette surface manque un peu. Cette surface serait en plus un bon juge de paix pour le championnat car être premier ou dixième sur une route tarmac-boue ne change pas grand chose surtout après les passages en reconnaissance de la semaine …

    • Fab dit :

      Zone de confort ou pas, rallyes inconnus ou pas, les plus rapides seront toujours les plus rapides. C’est un faux argument. J’ai même envie de dire que les pilotes hors top 3 (= Tanak, Neuville et Ogier) peuvent être plus défavorisés lorsque l’épreuve est nouvelle à 100%. Car la faculté d’adaptation est également meilleure chez ses pilotes. C’est aussi grâce à ça qu’ils sont les plus forts. CQFD

      Pour le reste, c’est un sujet sur lequel j’ai pas vraiment d’avis. Donc pour une fois, je vais me taire… 🙂

      • fabien dit :

        C’est vrai que les plus rapides restent souvent les plus rapides, on l’a vu en Turquie 2018, avant les abandons de Neuville puis de Ogier. On verra si cela se confirme au Chili 2019, maintenant je pense aux nouveaux pilotes ou aux pilotes qui ne font pas toutes les saisons. Ceux-ci doivent être contant que les autres ne connaissent pas plus le parcours qu’eux. Puis ça renouvelle quelque peu de changer un à deux rallyes par saison je trouve comme cela toute les saisons ne se ressemble pas. Maintenant quel est ton avis sur le fait de mettre un rallye asphalte pour terminer la saison afin d’éviter du balayage pour le leader? Exemple San Remo, Catalogne avec asphalte le vendredi, Japon en dernier ou encore Condroz (soyons fou)?

  9. Space Cowboy dit :

    Il est un peu lunaire ce débat. C’est à croire que la FIA a déjà décidé de virer le Tour de Corse du calendrier du WRC. A tel point que j’ai relu l’article. Bah, j’ai rien trouvé sur le Tour de Corse, juste que le Japon et le Kenya pourraient revenir au calendrier. Faut peut-être éviter les conclusions hatives, les réflexions tarabiscotées et la parano.

    Juste un truc quand même : Il faut regarder les choses telles qu’elles sont : les japonais ne savent pas ce qu’il se passe en WRC. pas plus que vous ne savez ce qu’il se passe au Japon en matière de sport auto. Si Toyota est là, c’est parce que c’est un constructeur mondial. Pour autant, doit on trouver anormal qu’un rallye se déroule dans le pays d’un des constructeurs les plus fidèles au WRC ? Non.

  10. jeanlouis dit :

    Ha la France. .. terre d’accueil, de justice sociale et morale où certains se réjouissent (même si rien n’est fait) que notre pays perde son rallye national au profit d’une justice (équité ) sportive en faveur d’autres pays qui n’ont pas la chance d’être inscrit au championnat du monde. .. Ha les pauvres… et oui tirons-nous une balle dans le pied on va avancer plus vite ! En attendant, UK portugal Espagne Italie Suède Finlande, etc.. gardent le leur !!! Belle mentalité. …

  11. natlin dit :

    eh oui qui dit wrc dit les 5 continents, l’europe a deja la majorite du plateau, pas normal

  12. Iggy dit :

    J’adorais les autos montées Kenya de l’époque…
    Mais les routes ont changées depuis, ce sera plus un rallye terre ‘classique’ qu’autre chose…
    Encore un terre, dommage!

  13. didier dit :

    Il faudrait créer un championnat d’Europe amateur, car en europe il en manque pas des rallyes, comme en Italie qui ne possède plus de mondial, alors que fiat et lancia on longtemps participé.
    Ca botterait le « c.. » à ces personnes de la Fia, qui ne parle que de pognon.

    • Joël GEORGES dit :

      pas de pognons: pas de rallye! Pas d’implications financières des pays/régions: pas de rallye. QUi financerait ce championnat d’Europe amateur? Les pilotes eux même ayant du mal à trouver un financement pour assouvir leur passion?

      • didier dit :

        Tu crois que ça n’intéresser pas des pays européen avec des centaines de participants, au lieu de recevoir un mondial avec 20 voitures?

  14. Joël GEORGES dit :

    Je ne suis pas sûr qu’avec la mondialisation et la médiatisation à outrance, les références d’il y a 20 ans sont encore correcte. Pas sûr que les constructeurs impliqués vendront plus de leurs voitures (par rapport aux autres constructeurs non impliqués) en Afrique parce qu’il y aura un rallye au Kenya (ne parlons même pas du Japon). Les gens ayant accès à une foule d’info, et aussi de pub, actuellement.
    Par contre c’est vrai que c’est un championnat du monde et qu’à part l’Europe et l’Amérique du sud, les autres continent sont oubliés; ce qui n’est pas normal, non plus

  15. Pied gauche dit :

    Super enlever le Tour de Corse pour un rallye plus exotique qu’elle idee géniale ! A l’autre bout du monde comme ça ça ne coute pas trop chère au constructeurs … sérieusement les constructeurs français ont fait les beaux jours de ce championnat et il veulent enlever la manche française du WRC ! Juste retour dès choses envers Citroen Peugeot Renault et la Ffsa ..

  16. Pad74 dit :

    Hâte de voir la liste de 23 engagés au Kenya

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Et alors ? Il ne faut pas confondre l’intérêt des constructeurs/FIA et celui des fans

      Les deux sont rarement compatibles… à l’image de la F1

  17. Franck dit :

    Réduire les coups. Tels sont les attentes des équipes… c’est donc tout naturellement que l’on rajoute 2 rallye outre mer dont 1 ou il faut développer une voiture specifiquement pour se rallye…

  18. jeanlouis dit :

    C’est vrai que les constructeurs doivent être intéressés par les retombées économiques que doit généré le rallye du Kenya auprès d’une population dont plus de la moitié vit sous le seuil de pauvreté et n’a pas accès à l’eau potable ! On va en vendre beaucoup des c3 et des yaris c’est certain. …

    • roland59 dit :

      il faut regarder les réalités… car même à supposer que la moitié de la population serait en dessous du seuil de pauvreté, cela en « laisserait » 25 millions au dessus…
      rien que la capitale fait 4 millions d’habitants… cad plus de 10x la corse…

      • jeanlouis dit :

        Alors si on suis ton raisonnement. .il faut aller faire un rallye en Inde, un en Chine puisque ce sont des pays qui comptent plus d’un milliard d’habitants… y a du pognon dans ces pays là. ..puis un en Indonésie aussi…. n’oublions pas les USA quand même…. il y a du blé là bas aussi. .. au putain, j’oubliais le sultanat du barhein. …

        • roland59 dit :

          simplement, c’est le raisonnement des constructeurs qu’il faut suivre…
          ce sont eux qui veulent (assez logiquement) des retombées… et si les pays et organisateurs qui se proposent en présentent de potentielles, pourquoi ne pas y aller.. ??
          Japon: c’est clair
          Kenya: c’est très très probable…

          • jeanlouis dit :

            Pour la petite histoire. … la Corse fait partie de la france. ..qui compte un peu plus de 66 millions d’habitants ! J dis çà j dis rien….

        • roland59 dit :

          la Corse, c’est la France… pas pour tous les corses…
          et la France c’est l’Europe, et les constructeurs y sont depuis des plombes sauf peut-être Hyundai qui fait de gros efforts pour passer devant Ford… et c’est pour bientôt…
          si ce n’est déjà fait…

          • jeanlouis dit :

            En ce qui concerne les rapports entre les Corses et la France…. ne parle pas de choses que tu ne sais pas et surtout QUE TU NE COMPRENDS PAS ! Tu devrais vraiment arrêter de faire celui qui sait tout et qui a toujours le bon avis sur tout….

        • roland59 dit :

          tu peux croire, sans savoir, que je suis de ceux qui ne savent pas et ne comprennent pas les rapports… tu t’avances quand-même beaucoup… 🙂
          moi, je pourrais te retourner que tu ne veux pas savoir et comprendre ce que sont certaines dimensions du WRC… du simple fait qu’elles te déplaisent… et donc tu ne ferais que les refuser. et je m’avance aussi… car tu pourrais jouer un rôle… mais je pense que tu es sincère en défendant ton point de vue.
          alors, tu peux garder ton souhait/désir sur le TDC… c’est compréhensible..
          le fait est que pour les constructeurs, il « vaut » moins.
          quant à mes avis, bons ou mauvais, ils ne valent rien et tant mieux.
          ils font parfois réagir, et c’est bien assez.

  19. seb73 dit :

    Rallye de Belgique avant Kenya et japon
    je dis çà pour faire plaisir a nos amis

  20. minupinu17 dit :

    Adieu le rallye aux 10 000 virages et bonjour les spéciales japonaise de 10km sans spectateurs

    quelle honte ….

    • pacha dit :

      oui mais le pognon est la bas

      • p106 dit :

        heu…… ! c est aussi le pays le plus endetté du monde avec plus de 20000 milliards de dette , soit 10 fois la notre et le pays ou la retraite des fonctionnaires est a plus de 75 ans , 78 je crois ! et je ne dis que ca ….

  21. Solberg51 dit :

    Pour moi, je suis pour si ils remplacent des rallyes terre ou en ajout, qu’ils ne touchent pas à nos rallyes asphaltes sinon autant faire un championnat du monde WRC terre

    • Space Cowboy dit :

      Je pense que le Montecarlo est intouchable. Restent donc un débat sur le Corse, l’Allemagne et le Catalogne. Je ne suis pas trop inquiet : la dernière édition du Corse (remarquable en terme de parcours et d’organisation, avec la mobilisation de toute la Corse derrière) a prouvé que c’est bien le roi des rallyes asphaltes. Mais en effet, difficile d’inscrire plus de 15 dates au calendrier…

      • roland59 dit :

        le TDC n’intéresse pas les constructeurs car les retombées y sont (très) faibles…
        alors je pense qu’il vaut mieux s’inquiéter… (celles et ceux qui y tiennent beaucoup) et avoir peut-être la bonne surprise… 🙂

  22. cordovado dit :

    je pense qu’il y a d’autre rallye avant la Corse que l’on pourrait ce passer
    la Turquie ou l’Australie et pour le Kenya cela va coûter un fric pas possible car les wrc actuelles devront être modifier pour résister au piste kenyane

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Pour le Kenya, non pas vraiment. Il faut oublier les éditions passées, la surface et les difficultés ont changé. L’an passé, ce n’était pas un problème d’avoir une classique R5 au départ.

  23. Cyril dit :

    Ca sent la fin du tour de corse…. Malheureusement il y a beaucoup plus d’argent a prendre au Japon qu’en Corse….

  24. Space Cowboy dit :

    C’est pas mal, je trouve. Renouer avec le Safari Rally de la grande époque, ça rappellera des souvenirs aux anciens ! Quant au japon, si on regarde le WRC aussi comme une vitrine pour les constructeurs, ça a du sens. Après tout, dans l’histoire du rallye mondial et la place de Toyota ou Subaru, frustrer l’industrie automobile japonaise n’est pas un bon calcul. Le Japon a été au programme du WRC un temps, et c’était un beau rallye

  25. Dudule dit :

    N’importe quoi il n’y a pas plus près en plus pour avoir 15 voitures au départ
    Ça va coûter un poignon monstre

    • bob dit :

      En quoi c’est n’importe quoi ?
      Effectivement c’est loin et il y aura un plateau plus resserré mais avec TOYOTA engagé et si on veut qu’il reste le + longtemps il faut aussi qu’ils puissent avoir un retour sur investissement chez eux.
      Il faut que le rallye puissent s’implanter dans d’autres pays ça n’a rien de choquant.
      Il y a des annonceurs japonais donc non c’est pas n’importe quoi.
      Il me semble qu’il s’agit du championnat du monde des rallye et pas de la coupe d’EUROPE des rallye.

    • Stéphane dit :

      C’est un championnat du monde pas un championnat d’Europe. Qui dit championnat du monde dit qu’il faut pas se contenter uniquement de l’Europe mais aller sur tous les continents.