Le triplé pour Arzeno au Var




Après 2 victoires lors des deux dernières manches du championnat de France des Rallyes, Mathieu Arzeno arrive avec le moral gonflé à bloc à Sainte...

" />Après 2 victoires lors des deux dernières manches du championnat de France des Rallyes, Mathieu Arzeno arrive avec le moral gonflé à bloc à Sainte Maxime, théâtre de la dernière manche du Citroën Racing Trophy. « Après deux victoires d’affilées, je ne peux qu’espérer réaliser la passe de trois ! Le Var est un des rallyes où je me sens le plus à l’aise. L’an dernier, je tenais la comparaison avec Sébastien Ogier avant de devoir abandonner sur problème mécanique. Cette année, j’espère pouvoir concrétiser. »

Vendredi dès les premiers chronos, Mathieu s’installe en tête de la catégorie. Seule une crevaison lente viendra perturber sa moisson de temps scratch lors de la première étape. « La voiture fonctionne à merveille. Au départ de l’ES3, un de nos pneus ne contenait plus que 1,2bars de pression. Nous avons donc remis une cartouche d’air dans ce pneu car nous n’avions pas le temps de le remplacer. Ensuite, nous avons mis un pneu neuf. Avec un pneu neuf à droite et un pneu usé à gauche, ma voiture se comportait bizarrement mais j’ai bien limité les dégâts » Au retour à Sainte Maxime, Mathieu possède déjà 22secondes d’avance sur son plus proche poursuivant en R3.

Dès la première spéciale du deuxième jour, Mathieu enfonce le clou avec un nouveau meilleur temps dans des conditions délicates. Mais dès le chrono suivant, les choses se compliquent un peu : « Je ne sais pas pour quelle raison mais ma DS3 R3 ne me convient pas sur ce profil de spéciales. J’ai pas mal de sous virage et c’est un phénomène que je déteste. J’ai lâché quelques secondes dans les deux dernières spéciales. A l’assistance, nous allons tenter de trouver une solution avant d’aborder les deux longs chronos du rallye. »

En fin de journée, Mathieu pointe toujours en tête du R3 avec 26 secondes d’avance sur son équipier Cédric Robert et ce malgré une voiture qui ne lui convient pas à 100% « Dans les spéciales bosselés, la voiture est super à conduire, mais une fois que la route est lisse, j’ai du sous virage. Nous réfléchissons avec les ingénieurs de Citroën Racing pour améliorer ça pour la journée de demain. Il reste encore 3 spéciales demain matin mais nous sommes sur la bonne voie ! »

Disputé très tôt le matin, les 2 premières spéciales sont remportées par les pilotes SaintEloc. Avec une avance de plus de 20 secondes avant la dernière spéciale, la victoire semble à nouveau tendre les bras au jeune pilote marseillais. Au point stop de la dernière spéciale, c’est la délivrance pour Mathieu et son copilote Renaud Jamoul.

« Mon avance était suffisante mais elle ne me permettait pas de faire la moindre faute alors j’ai décidé de continuer à attaquer pour ne pas me déconcentrer. Le setup de ma voiture n’est toujours pas parfait, mais j’ai pu réaliser le dernier meilleur temps. Je suis très fier d’avoir pu dominer cette épreuve du début à la fin. Cette troisième victoire d’affilée prouve, à ceux qui en doutait, que je suis performant mais également régulier. Rouler contre Cédric Robert vous force à aller vite sans faire de faute car lui n’en fait pas une seule. J’ai appris énormément à ces côtés. Je ne pouvais pas réaliser une plus belle fin de saison. De plus, notre doublé permet au Team SaintEloc – Mister Auto d’être champion de France Team. C’est une belle récompense pour l’équipe qui a réalisé du super boulot toute l’année. Je me tourne désormais vers 2012 où j’espère pouvoir obtenir le soutien nécessaire afin d’évoluer un jour au plus haut niveau. Je suis plus motivé que jamais. Rendez-vous en 2012 ! »

A noter que les deux pilotes SaintEloc sont les deux meilleurs performers de l’année avec 37 meilleurs temps à Mathieu Arzeno contre 31 à Cédric Robert.

Rendez-vous en 2012…

Communiqué de presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *