Lefebvre a répondu aux attentes



Déjà performant au Monte-Carlo en janvier dernier, Stéphane Lefebvre a affiché une belle pointe de vitesse sur la terre portugaise.

Dès la première véritable spéciale du rallye, le français signait un huitième temps à huit dixièmes au kilomètre du scratch, mais le meilleur était encore à suivre. Après avoir crevé dans l’ES3, le pilote Citroën s’offrait un prometteur cinquième temps, à seulement quatre secondes du scratch, soit deux dixièmes au kilomètre. Au deuxième passage de cette spéciale de Viana do Castelo, l’écart au scratch était légèrement supérieur mais avec un quatrième temps à la clé.

Excellent sixième au général au soir de la première étape, Lefebvre se faisait malheureusement piéger par une pierre samedi matin, la suspension de sa DS3 WRC ne résistant pas au choc. Reparti en Rally2 dimanche, le tricolore a brillé dans la Power Stage en échouant à seulement deux secondes du podium et du point de la troisième place.

En Pologne début juillet, la performance du français sera encore scrutée de près, surtout face à son jeune coéquipier Craig Breen.

« Malgré mon peu d’expérience sur terre, je sens que je commence à comprendre la voiture. Je m’attendais à progresser par rapport aux précédents rallyes, car je m’étais bien préparé, mais je ne pensais pas être aussi proche des références

J’avais déjà ouvert la route l’an dernier en Australie. Aujourd’hui, j’ai acquis une nouvelle expérience car le terrain était très différent. Lors de la première spéciale, j’ai mis quelques kilomètres à comprendre le fonctionnement de la voiture dans ces conditions.

J’ai tout de même fait une bonne spéciale, en faisant à peu près jeu égal avec Neuville. Puis j’ai réalisé un bon temps dans Fafe. Au second tour, mes chronos étaient à nouveau intéressants. Il y a beaucoup de positif à retirer de ce rallye, c’est celui où je me suis montré le plus performant avec une WRC. J’espère rester sur la même dynamique en Pologne. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. rallyeplaisir dit :

    Depuis le rallye de Monte-Carlo Lefebvre nous montre (démontre) ce que l’on attendait de lui, qu’il est un pilote très doué plein d’assurance. Le moment clé a été la powerstage du Monte-Carlo car il a eu l’audace d’attaquer gratuitement puisqu’il n’était pas menacé au classement et qu’il n’avait pas de possibilité d’améliorer sa position. Et c’était très très beau, du grand pilotage comme on aimerait en voir plus souvent. Nous avons eu l’impression qu’enfin il se libérait. Gabin Moreau doit lui convenir en tant que copilote. Si certains pilotes sont faits pour rester plutôt sur la défensive, il semblerait que Stéphane le soit pour l’attaque. Je crois en lui et en son talent. Bonnes routes victorieuses, Stéphane.

  2. Kivala dit :

    En effet ! Bien que fervent supporter de Lefebvre, je ne l’attendais pas à pareille fête en si peu de kms. Me concernant et vu son absence le 2ème jour, il n’a pas seulement répondu aux attentes, il les a carrément dépassées ! C’est d’autant plus frustrant qu’il n’ait pas pu disputer l’étape de samedi (on n’a même pas eu un partiel dans la 10…).