Les Normands victorieux sur la Côte d’Opale




Eric, comment s’est déroulée cette première épreuve du Championnat de France ? -Je gagne ce rallye pour la 3ème fois, ceci dit c’est ma plus...

r2touquet2012_03_0
lus belle victoire ici car il a fallu batailler dur et attaquer constamment pour devancer JM Cuoq et sa Focus WRC.

Les conditions étaient difficiles ?
– Oui. Le premier jour, les routes étaient sèches, avec beaucoup de graviers, et de nombreux chemins de terre. Le deuxième jour, la route n’avait aucun grip, et de plus la pluie s’est invitée sur les trois dernières spéciales. La dernière ES parcourue en pneus slicks, c’était comme sur du verglas. On peut dire qu’il a été parfois compliqué de garder la Subaru sur la route mais on a réussi !

Avez-vous souvent connu une épreuve avec un plateau aussi élevé ?
– Cela faisait longtemps qu’une épreuve du Championnat de France n’avait pas réuni un tel plateau, avec autant de WRC et Super 2000, on peut dire qu’il y avait aussi de l’adversité avec des pilotes de niveau mondial, ce qui donne encore plus de relief à cette victoire.

Décrivez-nous votre course ?
ES1: La voiture fonctionne bien, je me sens bien !
ES2: C’est une spéciale que je n’aimais pas spécialement lors des reconnaissances, cependant on s’amuse
bien.
ES3: Je m’applique à rouler propre, cela est payant (-10 secondes de mon plus proche adversaire).
ES4: Spéciale sur le front de mer, beaucoup de sable est sur le parcours, je balaie la route, pas facile de ne pas
partir à la faute, mais ça passe.
ES5: La Subaru n’est pas très alaise sur ce type de spéciale.
ES6: Nous souffrons avec nos pneumatiques sur les 10 derniers kilomètres.
ES7: J’aime cette ES, je veux faire la différence avant de rentrer sur le Touquet, contrat rempli.
ES8: La procédure de départ de la Sub ne fonctionne plus, et je suis en gommes tendres, je vais souffrir face
à notre concurrent direct, effectivement (+14,8s).
ES9: Je dois limiter l’écart, je gère les pneumatiques, ils en peuvent plus (+6,0 s).
ES10:J’attends une petite pluie avec impatience, nos pneus ne sont pas adaptés au terrain.
ES11: La procédure de départ de la Sub a été réparée, Cependant, je pars le premier sur cette ES du front de
mer, je balaie la route, je fais un tête à queue dans les graviers, le résultat n’est pas bon…
ES12: La pluie fait une timide apparition, la température chute, on doit faire la différence, mission accomplie
(-16s).
ES13: Notre choix de pneumatiques (slicks à gomme tendre) s’avèrent payant, merci à nos ouvreurs pour
leur travail (-13s).
ES14: C’est de la folie, on glisse partout, la Sub n’est jamais droite, on fait un tout droit, on reste concentré, une
courbe droite avant l’arrivée, la ligne d’arrivée nous tend la main, c’est la victoire au bout. YES !!!

Pensez-vous que les pneumatiques Michelin ont contribué à cette victoire ?
– Oui, notre adversaire JM Cuoq était équipé de pneus Pirelli, nous de pneus Michelin. Nous avions marqué des pneus à gomme tendre, ça s’est avéré un bon choix, j’en profite pour remercier JP Moitron (Michelin) pour ses précieux conseils tout au long de la course.

Si vous aviez un message pour vos supporters, quel serait-il ?
– A ceux qui ont pu se déplacer au Touquet, un grand merci pour vos encouragements le long des spéciales.

Quand sera votre prochain rallye ?
– Le rallye Lyon Charbonnières, les 13, 14 et 15 avril 2012 .

Communiqué de presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. briwan dit :

    felicitations a eric et david pour cette belle victoire!!! et merde pour la suite du championnat.