Les rouges reprennent des couleurs




Auteur d’un doublé aussi inattendu que magnifique, le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team s’est totalement relancé dans les deux championnats après un début de saison catastrophique.

que.

En effet, en signant sa dixième victoire en Argentine (huit pour Loeb, une pour Sainz et donc une pour Meeke), l’équipe française a enfin renoué avec la victoire après presque deux ans d’absence sur la plus haute marche du podium (Dani Sordo au rallye d’Allemagne 2013).

Citroën Racing en a également profité  pour recoller significativement au classement constructeurs suite aux mauvais résultats combinés de Hyundai et plus particulièrement de Volkswagen.

Côté pilotes, Kris Meeke a enfin pu débloquer son compteur en succédant ainsi à Roger Clarke, Richard Burns et Colin McRae (pilotes britanniques vainqueurs d’un rallye mondial).

Mads Ostberg a, quant à lui, confirmé son regain de forme en signant son deuxième podium consécutif, après sa deuxième place au Mexique. Le pilote norvégien a d’ailleurs grappillé deux places pour se retrouver à la deuxième place du classement pilotes.

« Tout allait bien jusqu’à l’arrivée de la dernière spéciale. Une fois la ligne passée, j’ai été submergé par l’émotion. Il va me falloir du temps pour réaliser. Je n’avais pas pris le départ de ce rallye avec l’objectif de me battre pour la victoire. Je voulais juste faire un rallye sans problème. La trêve de sept semaines m’a bien aidé. Dès le shakedown, j’étais en pleine confiance. Cette course a été particulièrement difficile, mais la DS 3 WRC est solide et fiable. Tous les autres ont eu des problèmes et nous signons un doublé. Mads a fait un rallye fantastique. Je dois saluer Yves Matton qui a cru en moi. Il m’a offert une grande opportunité et m’a toujours soutenu. Ce n’est qu’une première étape pour le remercier. J’espère qu’il y en aura d’autres. Je voudrais dédier cette victoire à Colin McRae. » a souligné le vainqueur !

Présent en Argentine, Yves Matton était également fier de ce magnifique résultat « Cette dixième victoire en Argentine va bien au-delà des objectifs fixés. Depuis 2012, nous n’avions plus signé de doublé en WRC et notre dernière victoire remonte à un peu plus d’un an. L’Argentine sourit à Citroën Racing depuis des années, que ce soit en rallye ou en circuit. Notre point fort a été la fiabilité des DS 3 WRC. Ce rallye d’Argentine a été exceptionnellement difficile et nos pilotes ont su gérer la course avec beaucoup d’intelligence. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Tant mieux ! Pour les Citroën, pour la discipline, pour le Sport !
    Certes les circonstances sont exceptionnelles avec une véritable hécatombe parmi la concurrence mais, c’est un sport mécanique ; cela fait partie du jeu.
    Je ne serai pas étonné d’apprendre plus tard que les pannes mécaniques des VW proviennent d’un défaut de la part d’un même composant sur les 2 ou 3 voitures.
    C’est déjà arrivé.
    Sur ce rallye, la solidité des Citroën qui ne sont certainement pas les plus modernes, ou abouties, sont néanmoins performantes et fiables.
    Ce qui a fait toute la différence sur cette épreuve si particulière et cassante.
    La prochaine épreuve devrait être plus conforme.

    Meeke a bien saisi l’opportunité de décrocher sa première victoire : voilà qui doit le « booster » mentalement et, rassurer son team.
    Espérons que cela puisse ce reproduire cette année, afin que nous ayons un championnat encore plus disputé, encore plus beau.
    Et que le meilleur gagne !