L’Estonie compte sur la discipline des spectateurs



Dans un contexte sanitaire toujours aussi imprévisible, l’Estonie sera le premier rallye à passer le test de la gestion des spectateurs sur la scène mondiale.

Avec un nombre limité de 16.000 spectateurs, le pays balte se pliera aux mesures sanitaires mises en place par le gouvernement pour que le weekend se déroule dans les meilleures conditions.

« Bien sûr, le plus grand danger est lié à la santé. Si aujourd’hui, le Conseil de la santé constate que la communauté du rallye ou les organisateurs ne sont pas en mesure de contrôler les fans pour une raison quelconque, cela met déjà le rallye en danger, » précise Urmo Aava, directeur de l’organisation du rallye. 

Face à cette limitation et des zones contrôlées, les organisateurs s’attendent forcément à ce que certains spectateurs soient tentés d’enfreindre les règles imposées. Un comportement qui, si il venait à être constaté, pourrait sensiblement remettre en question la bonne tenue de l’épreuve estonienne. Pour éviter ce genre de débordements, les organisateurs travailleront en étroite collaboration avec la police ainsi que les gardes-frontières.

« Si vous essayez toujours de pénétrer dans une spéciale, cela remettra en question la spéciale spécifique. Sur le long terme, si nous ne pouvons pas agir ici, nous ne pouvons pas être responsables, alors je suis convaincu que nous n’aurons plus jamais l’occasion d’organiser une étape du WRC, » conclut Aava.





S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Joël GEORGES
Joël GEORGES
1 mois il y a

connaissant le genre humain, on peut s’attendre à des spéciales retardées, annulées…

pli74
pli74
1 mois il y a

oupssss c’est un voeu pieux.
Suis curieux de voir le resultat