Loeb : « Nous étions déterminés à tout donner »



Surprenant leader au terme de la première journée, Sébastien Loeb a connu une seconde étape contrastée en Turquie.

Sur des spéciales qu’il découvrait, à la différence de ses rivaux, l’alsacien se faisait piéger dans la boucle matinale avec une monte de pneus médiums inadaptée pour les conditions rencontrées. Avec des gommes proches de l’agonie au terme de l’ES3, la suite de la matinée était délicate pour le nonuple champion du monde qui ne pouvait pas suivre le rythme imprimé aux avant-postes.

« Nous étions frustrés après la première boucle parce qu’un mauvais choix de pneus nous a fait perdre beaucoup de temps, alors que nous étions déterminés à tout donner. »

Trois positions et une vingtaine de secondes perdues plus tard, le pilote Hyundai se reprenait l’après midi pour remonter sur le podium à la faveur d’un hallucinant 921e meilleur temps en WRC (record)

« L’après-midi, heureusement, nous avons pu riposter. Nous étions encore à la limite avec les pneus, nous avons donc dû économiser un peu au milieu de la boucle, mais nous avons bien réussi. »

Revenu à hauteur de Sébastien Ogier handicapé par une crevaison et des problèmes hydrauliques, Sébastien Loeb visait désormais un nouveau podium tout en restant prudent face au programme encore à parcourir et notamment les deux passages dans les 38,15 km de Çetibeli

« Nous avons réussi à regagner du terrain pour terminer deuxième au classement général, mais il est trop tôt pour penser à ce que nous pourrions réaliser demain. Il nous reste encore beaucoup de kilomètres à parcourir. »




S’abonner
Notifier de
guest
25 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
luc
luc
1 mois il y a

c’est une splendide performance !!!!!!!!!!!!!!!!

jmb17
jmb17
1 mois il y a

Tonton s’exprime toujours avec la finesse…d’un champion du monde de la subtilité (pour rester poli). Sauf que je confirme : A 46 ans 1/2, aucun pilote n’a performé comme le fait Seb actuellement. D’autre part, la victoire de Mikkola à 46 ans (seulement) était au Safari Rally, qui comme la Cote d’Ivoire à cette époque était un rallye d’endurance, très éloigné de l’esprit du WRC. Quand bien même…Aucun pilote n’a performé comme Seb à l’âge qu’il a. Alors Tonton, tu peux certes développer tes arguments, mais avec respect, en évitant le langage de charretier qui t’es habituel. Ce n’est pas… Lire la suite »