Loeb : « Fier d’avoir pu me battre avec ces gars »



Seize mois après sa troisième place au Chili, Sébastien Loeb a réédité cette performance au rallye de Turquie ce week-end, démontrant qu’il avait encore bien sa place dans la catégorie reine.

Dès les premières spéciales, Sébastien Loeb s’est placé dans le haut des feuilles de temps, se surprenant lui-même.

« Au final, nous sommes toujours sur le podium mais nous avons connu des hauts et des bas tout le week-end. C’était un rallye très compliqué. C’était vraiment difficile et très dur pour les pneus. Ce fut donc une surprise pour moi de mener le rallye le premier jour. J’étais content pour ça. Je suis parti le plus vite possible pour prendre un bon rythme pour avoir une bonne position sur route pour le reste du rallye. C’était un moment incroyable pour moi d’être en tête après les premières spéciales.

Le lendemain, le pilote français n’a pas pu confirmer cette forme, notamment à cause d’une gestion de pneus ratée.

« Puis ça s’est un peu plus compliqué le deuxième jour avec le mauvais choix de pneus du matin et j’ai perdu un peu le contact avec la tête. J’ai essayé de survivre avec ça. Au deuxième passage de la longue étape, j’ai à nouveau détruit mes pneus. Heureusement pas autant qu’Elfyn.

Il me restait les deux autres pneus pour la dernière spéciale afin que nous puissions revenir à la deuxième place. »

Ce dimanche enfin, le célèbre n°9 n’est pas passé entre les gouttes et a lui aussi subi une crevaison, mais heureusement sans avoir à changer de roue pour au final terminer le boulot à la troisième place.

« Ce matin, nous avons dû commencer à fond, mais avec la poussière que nous avions, c’était juste incroyable. Les conditions de la spéciale n’étaient parfois pas praticables et quand j’ai eu l’information que presque tout le monde s’était arrêté dans l’étape, j’ai essayé de sécuriser un peu ma conduite et de ne pas prendre de risques et de ne pas avoir de crevaison. Ensuite, j’ai aussi eu une crevaison! D’où, je ne sais pas. Je n’ai rien vu dans la poussière. Heureusement, nous avons repris le combat jusqu’à la fin du rallye et nous avons pu finir sur le podium. C’est un excellent résultat pour moi. Je pense que j’étais là pour décrocher les points du championnat des constructeurs et le résultat pour Hyundai n’est pas si mal. »

En dépassant Sébastien Ogier, arrêté sur le bord de la route ce dimanche, le pilote alsacien n’a pas changé de stratégie alors que les conditions étaient incroyablement difficiles.

« Je n’ai pas vraiment ralenti. Je ne voulais pas changer mon rythme dans la spéciale, c’était donc un mélange entre attaquer et contourner les pierres. Les conditions étaient trop difficiles pour aller à 100%. C’était vraiment une loterie au premier passage. J’ai géré un peu mais je ne pense pas que cela aurait changé quoi que ce soit. Je n’aurais pas pu battre les deux gars ici avec moi (Evans et Neuville). Je pense que c’était une bonne stratégie.

Questionné à longueur du week-end sur son avenir, Sébastien Loeb n’a bien sûr apporté aucune réponse à cette nouvelle demande en conférence de presse.

« J’ai toujours la même question et toujours la même réponse. Nous n’en avons pas parlé. J’ai apprécié ce week-end et je me suis beaucoup amusé. Je suis fier d’avoir pu me battre avec ces gars. Cela ne change pas l’approche et je n’ai pas parlé avec l’équipe des prochains rallyes. »




S’abonner
Notifier de
guest
73 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
jmb17
jmb17
1 mois il y a

Bonjour à tous,

Clin d’œil : Curieux que personne n’aie trouvé l’intrus dans ma liste de pilotes finlandais (un peu en dessous) :

Chèvrenen !
Bêê alors ! Bonne journée

Fab
Fab
1 mois il y a

Le crépuscule de cette idole n’est pas encore tout à fait là…
On ne le verra probablement jamais d’ailleurs.