Loeb veut attaquer dans la 2e étape




Sébastien Loeb s’est dit déterminé à revenir à l’attaque après une première étape difficile au Rallye du Japon le laissant à la sixième place, et...

nute du leader Petter Solberg.

L’étape de Loeb a mal commencé avec la rupture de l’amortisseur avant gauche de sa Citroën C4 WRC, qui avait par la suite un déséquilibre dans le premier passage des spéciales. Le Français raidit trop le set-up de la voiture l’après-midi, le mettant mal à l’aise dans les huit spéciales de l’étape.

« Ce fut une étape difficile », a-t-il commenté. « Je n’arrivais pas à trouver le rythme, tout comme la suspension. J’ai attaqué fort, mais les chronos ne suivaient pas. Et partir en premier sur la route ne m’a pas aidé, c’est certain. »

Loeb a déclaré qu’il continuait à attaquer pour la victoire, mais il a avoué être dans une position compliquée. « Nous sommes déjà revenus de plus loin (jusqu’à la victoire) », a déclaré Loeb. « Après la première étape au Mexique, nous étions à une minute et demi de retard. Mais l’écart semble trop grand désormais. Mais je vais essayer. »

Le team manager de Citroën, Sven Smettes, a déclaré : « Sébastien a perdu beaucoup de temps dans la première spéciale et si vous isolez le temps perdu, il est de l’ordre de 35 ou 40 secondes. C’est ce sue nous avions prédit en ouvrant la route dans la première étape. »

Smeets a suggéré que le Français reprendrait son attaque pour une place dans les points payante.

« Ce n’est pas comme si Sébastien démarrait le rallye et disait ‘Je vais finir sur le podium’ ou ‘Quatrième ou cinquième et je suis content’ », a commenté Smeets. « Mais, bien sûr, il n’y aucune raison de se décourager dès la première spéciale. Peut-être que cela a joué un peu dans la première spéciale ce matin. Nous ne savons pas comment seront les routes demain, mais il est certain qu’il sera en bonne position. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *