M-Sport encore dans le doute pour 2022



Alors que 2022 est déjà dans toutes les têtes malgré l’arrêt du championnat depuis mi-mars, Malcolm Wilson avoue avoir besoin d’informations supplémentaires pour lancer pleinement son entreprise dans cette réglementation.

Avec l’arrivée de voitures embarquant un moteur hybride, le directeur britannique de chez M-Sport a peur que la situation actuelle se répète avec des autos inexploitables pour d’éventuels clients sur des championnats nationaux.

« Pour moi et pour M-Sport, c’est très, très simple. Nous devons avoir des garanties que ces voitures 2022 peuvent être achetées et conduites dans n’importe quel championnat du monde. Nous parlons de championnats nationaux, de championnats régionaux de rallye, tout ça. C’est la seule manière pour faire en sorte que l’économie de cette réglementation tienne bon. » a commenté Malcolm Wilson à DirtFish.

Et alors que l’ancienne Ford Fiesta WRC (avant 2017) a été un énorme succès avec 50 exemplaires vendus, la Fiesta actuellement engagée en championnat du monde a seulement séduit 3 clients.

« Avant 2017 (ancienne réglementation), nous vendions entre 8 et 14 WRC chaque année. Lorsque nous avons commencé 2017, tout cela s’est effrondré. Les dernières années ont été très, très difficiles pour nous financièrement et, en clair, nous ne pouvons tout simplement pas continuer de cette façon. Et nous ne le ferons pas.

Tout ce que nous faisons maintenant doit absolument être remis en question. Et c’est la même chose pour 2022. C’est la seule chose qui fera une différence en ce qui concerne notre engagement pour 2022. »

Du côté de la FIA, cette réglementation 2022 a aussi été pensée pour réduire les coûts de construction et de fonctionnement des voitures, même si cela reste difficilement vérifiable à l’heure actuelle. De son côté, Tommi Mäkinen avait remis en cause cette idée en mai dernier, annonçant même l’inverse.




S’abonner
Notifier de
guest
25 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Sylvain
Sylvain
1 mois il y a

Back to business… Les gars, vous croyez qu’ils sont arrivés à l’hybride pour faire une blague aux passionnés? Sérieux il y a quelqu’un qui croit que les constructeurs n’ont JAMAIS demandé qu’on mette un beau E dans le nom wrc? Ce n’est pas parce que Makinen ou Adamo disent que, concrètement, faire une voiture 2022 sera encore plus cher, ou si on a le règlement le 31/12/2021 le MC 2022 sera un peu compliqué que la FIA ne répond pas à la réalité de l’industrie automobile aujourd’hui… Sincèrement, le règlement wrc-2017, du point de vue « voiture de course » est le… Lire la suite »

jeff
jeff
1 mois il y a

Pour moi et pour M-Sport, c’est très, très simple. Nous devons avoir des garanties que ces voitures 2022 peuvent être achetées et conduites dans n’importe quel championnat du monde. Le « du monde » de la fin est de trop ! Je pense qu’il est temps de faire marché arrière en WRC. Il faut une réglementation qui permettre de donner, dans chaque épreuve mondiale, leur chance aux meilleurs pilotes nationaux. Ce qui signifie que la caétgorie « top » doit pouvoir courir dans les championnats continentaux ou nationaux et être financièrement accessibles aux teams privés. Certes on perdra un peu de spectacle pour une… Lire la suite »