M-Sport s’attend à un rallye difficile




Après une longue pause de six semaines, le WRC est de retour en Argentine pour la quatrième manche du championnat du monde. Cette année encore,...

e année encore, ce rallye proposera un challenge de taille aux pilotes avec quatre spéciales de plus de cinquante kilomètres et trois profils différents : des spéciales rapides le vendredi, plus cassantes le samedi et plus sinueuses en montagne le dimanche.

L’équipe M-Sport a profité de cette pause pour développer la nouvelle version de la Fiesta qui arrivera au Portugal.

Après un rallye du Mexique marqué par la sortie spectaculaire d’Ott Tänak, les deux pilotes de l’équipe britannique sont impatients de retrouver le chemin des spéciales.

Evans : « Je ne peux plus attendre d’être de retour à la compétition. C’était une longue pause pour nous. J’ai pu passer du temps à la maison mais j’ai aussi été occupé à rouler avec la nouvelle voiture. C’est vraiment prometteur mais maintenant je dois juste penser à ce retour à la compétition en espérant de belles batailles en Argentine.

Ce sera un rallye complètement différent de l’année passée où l’objectif était simplement de rejoindre l’arrivée. Tout en visant un bon résultat, j’espère démontrer que nous nous nommes améliorés par rapport à l’an dernier.

Il y aura beaucoup de nouvelles spéciales cette année mais elles seront nouvelles pour tout le monde. C’est une bonne chose pour nous car ceux qui auraient eu six ou sept années d’expérience dans les spéciales auraient pu avoir un grand avantage.

Les nouvelles spéciales ne me font pas peur, je suis habitué à faire de nouvelles notes depuis l’an passé. Le plus grand défi est la nature des spéciales. Chaque journée est très difficile mais il y a toujours une marge d’erreur très petite. Il y a toujours quelque chose sur le côté de la route à taper donc vous devez réaliser un rallye propre et faire un minimum d’erreurs. »

Tänak : « Cette pause a été trop longue pour moi et ça m’a vraiment donné faim de piloter à nouveau. Nous avons fait quelques essais avec la nouvelle voiture après le Mexique mais je ne pouvais plus attendre d’être de retour à la compétition.

La première chose que nous avons besoin est de trouver un bon feeling. Bien sûr, si le feeling est là, la tentation de repousser ses limites arrive mais vous avez besoin d’être intelligent sur un rallye comme l’Argentine.

Ce n’est pas un rallye comme la Suède ou la Finlande où vous pouvez glisser d’un côté de la route à un autre. Il y a toujours quelque chose que l’on peut taper et de grosses pierres sont souvent ramenées sur la route par les voitures de devant. C’est un rallye où vous avec besoin de garder vos yeux constamment ouverts, il faut garder cette marge et évaluer les risques à prendre.

C’est un gros challenge, mais je suis vraiment impatient d’y être. J’espère que nous pourrons réaliser un beau rallye et marquer de gros points avant de revenir en Europe.« 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *