Manu Guigou deuxième du championnat de France




Avec une seconde victoire de Groupe consécutive, Manu Guigou fait le plein de points au terme du Rallye Lyon-Charbonnières Rhône. Le pilote de la Mégane...

S. N4 du Team Automeca Florajet occupe la deuxième place du Championnat de France des Rallyes. Ces performances incitent désormais Manu Guigou à revoir son calendrier sportif. Une participation au Rallye Région Limousin est envisagée.

Le Rallye Lyon-Charbonnières Rhône était une étape particulièrement importante pour Manu Guigou, le Team Automeca Florajet, RDM, qui a collaboré à l’évolution moteur développée par Renault Sport Technologies, et Pirelli.

Face à une importante adversité, Manu Guigou et sa copilote Christiane Nicolet partaient sur un bon rythme avant d’être ralentis par un petit problème de suralimentation. Rapidement réglé à l’arrivée de la première spéciale, il ne gênait pas l’équipage qui reprenait la tête du Groupe N dès l’arrivée de l’ES2. Mais c’est ensuite la pluie qui a freiné la progression de la Mégane R.S. N4.

« Les premiers sur la route ont profité d’une route sèche et ceux qui partaient plus loin derrière nous savaient qu’il pleuvait », raconte Manu. « Nous étions dans la mauvaise tranche. Il a fallu rouler avec des pneus durs sur une route mouillée et éviter de faire la moindre faute. »

Relégué au deuxième rang du Groupe N, Manu Guigou reprenait la tête de la catégorie en signant le deuxième temps scratch dans la super-spéciale disputée face au Stade Gerland de Lyon : « Marie-Laure, la copilote de Knapick, m’avait dit qu’il était possible de passer à fond dans les chicanes. Ça nous a bien aidé ! Il a fallu viser ! En reprenant la première place du Groupe N, il était possible d’envisager sereinement la seconde étape en cherchant à conforter notre position. »

Mais la première spéciale de la deuxième journée commençait par une crevaison : « Nous avons fait les huit derniers kilomètres avec une roue crevée. C’était le bon choix, car nous n’avons perdu qu’une minute et quarante secondes. Mais une toute nouvelle épreuve se dessinait pour les sept dernières spéciales. Il fallait effacer ce retard ! »

Et effectivement, le rythme changeait. Neuvième temps scratch dans l’ES8, septième dans l’ES9, huitième dans l’ES10… Avec la Mégane R.S. N4 du Team Automeca Florajet, Manu Guigou se mettait au diapason des meilleures Super 2000, au milieu des WRC : « J’ai roulé sur un rythme bien plus soutenu. Celui que j’avais prévu de tenir dès le départ. Je me suis fait extraordinairement plaisir avec l’objectif d’aller chercher une victoire en Groupe N. De nombreuses dérives à haute vitesse, des appuis entre 150 km/h et 200 km/h… Les trajectoires étaient très tendues ! Il faut être très concentré dans ces moments-là. Jean-Michel Astier a fait un travail parfait sur les réglages de la Mégane R.S. N4 et Pirelli nous a fourni des pneus performants et endurants. La fin de rallye, avec une victoire dans notre catégorie, a été parfaite ! »

Avec quarante points en deux rallyes, Manu Guigou occupe la deuxième place du Championnat de France des Rallyes : « Je suis vraiment satisfait par ce début de saison. Plus encore que les points, c’est la manière dont ces résultats ont été acquis qui me donne une grande confiance. Le Team Automeca Florajet et tous nos partenaires travaillent ensemble vers l’objectif de terminer en tête des tractions au terme de ce Championnat. Jusqu’ici, on ne pouvait pas faire mieux. »

Une participation au Rallye Région Limousin est désormais envisagée. Elle interviendrait avant un déplacement en Nouvelle-Calédonie pour la manche du Championnat Asie-Pacifique : « Ce sera ma quatrième participation sur cette magnifique épreuve. Je suis très heureux de repartir en Nouvelle-Calédonie et de retrouver la Clio R.S. R3 du Team Visa Location Groupe Jeandot. Il n’est pas prévu que nous défendions nos titres acquis en 2012 et 2013 mais cette épreuve nous tenait à cœur. »

En Nouvelle-Calédonie, Manu Guigou retrouvera ses concurrents habituels de l’archipel mais aussi les têtes d’affiche de l’APRC comme Jan Kopecky et Gaurav Gill, les pilotes officiels Skoda.

Communiqué de presse en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *