Margaillan veut jouer devant




Après avoir sillonné les routes du championnat de France terre et asphalte depuis 2009, Matthieu Margaillan s’attaque à un nouveau défi cette année avec le JWRC.


« Au départ, nous partions plus sur le Dmack Drive Trophy mais il fallait avancer un tiers du budget et je ne pouvais pas. J’ai vendu la Skoda il y a un peu plus d’un mois et je me suis retrouvé avec une DS3 R3.

Nous nous sommes inscrits dans l’urgence en JWRC. A 28 ans, c’est ma dernière possibilité de rouler en Junior et cette formule est plus intéressante à mon sens car la voiture est plus compétitive et offre de meilleurs sensations que la Ford. »

Avec l’équipe AFC Racing, Matthieu Margaillan a découvert sa nouvelle monture cette semaine : « Nous avons parcouru environ 150 kilomètres d’essais mercredi dernier. Au départ, c’était assez compliqué car il y a quand même 240 cv sur le train avant donc il faut savoir gérer l’accélérateur. La voiture possède vraiment un couple phénoménale et il faut garder un filet de gaz dans les virages.

Au fur et à mesure de la journée, j’ai bien compris le fonctionnement et je roulais de plus en plus vite. »

Avec deux participations au Monte-Carlo, le pilote bas-alpin possède une petite expérience du WRC et s’attend à un rallye difficile au Portugal : « Nous avons déjà vu qu’une manche mondiale est très longue avec plus de 300 kilomètres chronométrés. Ce n’est peut-être pas la peine de tout donner au départ, je pense qu’il faudra gérer notre rythme. Il faudra mieux partir à 80% et voir notre niveau face à la concurrence.

Si nous pouvons jouer la plus haute marche du podium, nous n’allons pas nous en priver ! Pour l’instant, nous avons le budget pour le Portugal et la Pologne mais j’espère convaincre mes partenaires pour enrichir ce programme. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    Il sera dans le coup,c’est sur!