Mathieu Arzeno confirme dans les Cévennes




La septième et avant dernière manche de la saison 2011 du Championnat de France des Rallyes se déroulait dans la région des Cévennes, non loin...

>La septième et avant dernière manche de la saison 2011 du Championnat de France des Rallyes se déroulait dans la région des Cévennes, non loin de Montpellier. Ce rallye qui fait partie des grands classiques du calendrier allait se dérouler dans des conditions dantesques. Après une victoire éclatante au Rallye de France trois semaines plus tôt, Mathieu Arzeno était serein avant le départ : « J’ai déjà participé à ce rallye il y a 2 ans. C’est un rallye très difficile avec de nombreux virages en aveugle. Vu les conditions climatiques, ce sera encore plus compliqué mais je vais m’appliquer afin de confirmer ma victoire en Alsace. »

Dès le « prologue » de jeudi soir, long de 10 kilomètres, c’était chose faite. Signant le 5ème temps scratch absolu, en devançant de nombreuses WRC, Mathieu prenait l’avantage au sein du Citroën Racing Trophy. « Je n’ai pas voulu en faire trop pour cette première spéciale. Rouler de nuit et sous la pluie battante reste un exercice délicat. Néanmoins, je m’en sors plutôt pas mal dans ces conditions. Mais le rallye s’annonce très long ! » Le vendredi, la pluie ne cesse de s’abattre sur les Cévennes. Avec 4 spéciales à parcourir 2 fois, dont une boucle de nuit, les pièges sont nombreux et la moindre erreur peut se payer cash. A l’assistance de mi journée, Mathieu pointe à la deuxième position du groupe R : « Je me suis un peu trompé dans mes réglages. La voiture n’est pas assez efficace. Un tête à queue m’a fait perdre une dizaine de secondes également. Nous allons remédier à ça à l’assistance.» Avec une voiture lui convenant à nouveau, Mathieu allait signer 2 meilleurs temps, lui permettant de reprendre la tête de la catégorie R3 pour 3 secondes devant Cédric Robert avant la dernière étape. « Avec l’équipe, nous avons pu trouver un bon compromis pour ces conditions de routes. La voiture est très efficace et j’ai pu reprendre l’avantage sur Cédric. Demain, la bagarre risque d’être intense entre nous deux. La spéciale de 37km, à parcourir 2x, s’annonce comme le juge de paix ! »

Le lendemain, la pluie cesse de tomber mais les routes mettent du temps à sécher. Le choix de pneus s’annonce donc délicat. Parti en pneus slick medium légèrement retaillés, les deux DS3 du SaintEloc Racing signent le même chrono dans la première spéciale du jour. Mais dans la longue spéciale, Mathieu parvient à se forger un avantage de 12 secondes sur son équipier. De retour à l’assistance de mi journée, Mathieu se montre satisfait : « Dans la première spéciale, nous n’avions pas du tout les bons pneus, la route était humide et nos gommes ne sont jamais montées en températures. Pour preuve nous étions ex-æquo avec Cédric. Dans la longue, j’ai bien roulé et nous avons pu creuser un peu plus l’écart. Désormais, nous devons effectuer notre choix de pneus pour la dernière boucle. » A l’assistance, les deux pilotes SaintEloc optent pour un choix de pneus différent. Mathieu est en gomme intermédiaire et Cédric Robert en gommes dures retaillées. Dans la première spéciale, Mathieu concède 2,4secondes à son équipier. Mais dans l’ultime chrono, Mathieu va signer un chrono époustouflant, repoussant son équipier à 17 secondes au classement général. Au point Stop, c’est la délivrance pour l’équipage. « Je pensais pourtant qu’on n’y arriverait pas. Je n’avais pas les bons pneus, ils étaient trop tendres par rapport à ceux de Cédric. Et quand il m’a repris du temps dans la spéciale précédente, j’ai cru que tout était fini. Mais sur la liaison, nous avons décidé de tout tenter avec Renaud, mon copilote. Cette spéciale était parfaite. En passant l’arrivée, je savais que nous avions donné le meilleur de nous-même, nous avions roulé à 100%. En voyant les chronos, je n’osais pas y croire. Se battre contre Cédric Robert à voiture égale vous oblige à vous surpasser. Cette victoire me fait énormément plaisir. Notre doublé permet aussi à l’équipe SaintEloc Racing – Mister Auto de remporter la manche team. J’espère pouvoir réaliser la passe de 3 au Rallye du Var afin de clôturer la saison en beauté ! »

Rendez-vous fin novembre dans le Var pour la finale du championnat.

Communiqué de presse officiel





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *