Maurage étonne au Touquet




Des débuts réussis en Citroën DS3 R3 : Un podium au Rallye du Touquet pour Mathieu Maurage. Après deux jours de reconnaissance, jeudi matin Mathieu...

touquet2012_24
rong>Mathieu Maurage et Anderson Levratti découvraient la Citroën DS3 avec laquelle ils allaient disputer le Rallye du Touquet.

Mathieu profitait du shakedown pour apprendre et régler l’auto à sa main. « Benjamin et les mécaniciens du Team Automeca m’ont bien conseillés, en retour ils ont pris en compte mes ressentis de l’auto ce qui, à la fin des essais m’a permis d’avoir une auto dans laquelle je me sentais parfaitement à l’aise »

Vendredi 12:44, le jeune pilote sortait sa voiture du parc fermé pour passer à l’assistance avant la première spéciale. Dernières vérifications de routine, choix des pneus fait en concertation avec Philippe Bugalski et c’est parti pour la première boucle de trois spéciales.

À l’issue de ces trois chronos, Mathieu Maurage pointe à la cinquième place du Citroën Racing Trophy, au milieu de pilotes plus expérimentés que lui. « Nous sommes partis sur un rythme soutenu mais en gardant une bonne marge de sécurité. Au fil des kilomètres j’ai trouvé un très très bon feeling avec la voiture alors nous avons commencé à pousser un peu plus. »

Après une longue pause, l’équipage Drôm’ardèchois repart pour quatre ES dont une sur le front de mer au Touquet. Tout va bien, le pilote de l’ASA Montélimar est quatrième du Trophy avant la dernière spéciale. « Dans la dernière spéciale du jour de 30 Km, j’ai attaqué très fort . Mais le terrain s’étant dégradé je me suis fait surprendre une première fois en faisant un tout droit et je cale en manoeuvrant pour repartir! Un deuxième tout droit et à la fin du chrono sur un freinage très tardif, je tape de plein fouet un ballot de paille… » Il perd environ quarante secondes, mais malgré tout ça, il rentre au Touquet en cinquième position.

Rien n’est joué, il reste une journée de course, et en plus de la performance, ici plus qu’ailleurs il faut savoir éviter les pièges pour être à l’arrivée.

Samedi matin, trois spéciales sont au programme. De retour au Touquet, Mathieu est quatrième et son poursuivant à plus de 30 secondes.

Pendant la pause, la météo décide de s’inviter dans la stratégie. Va-t-il pleuvoir, quels choix de pneus faire ? Le pilote a une quarantaine de minutes pour décider avec l’aide de son ingénieur et Philippe Bugalski. À la sortie de l’assistance Mathieu Maurage signe le neuvième temps du général dans la spéciale du bord de mer. Il ne reste que trois chronos, mais la pluie fait son apparition, éviter la faute et maintenir sa position sera le but de l’équipage. Objectif atteint puisque Mathieu et Anderson finissent sur le podium de la première manche du Citroën Racing Trophy. « Ce week-end j’ai découvert une voiture formidable. Le châssis est très efficace et vivant , le plaisir à bord est immense. Merci à toute l’équipe du Team AUTOMECA qui m’a bien aidé pour mes débuts avec la Citroën DS3. La prochaine étape pour nous, ce sera la DS3 en configuration terre, je suis assez impatient de découvrir cette nouvelle surface avec cette voiture« .

Troisième au Trophy, premier des juniors (- 23 ans), quinzième au classement général. Des débuts très encourageants au volant de la Citroën DS3 R3 ont permis une nouvelle fois au jeune pilote de montrer toute l’étendue de son talent.

Communiqué de presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *