Mikkelsen : « Nous serons prêts quand nous serons de retour »



À l’heure où les opportunités se multiplient pour différents pilotes, Andreas Mikkelsen reste provisoirement à quai, toujours à la recherche d’options pour la saison 2020.

Présent la semaine passée sur le Monte-Carlo où il n’a pris part qu’aux reconnaissances, le norvégien est revenu plus en détails sur sa situation.

« C’est sur, j’aurais aimé être au départ du rallye. Il n’y a aucun doute là dessus. Je pense que la saison dernière était plutôt bonne. Rien d’incroyable, mais c’était bien avec la quatrième place au championnat en ratant quatre manches. C’est décevant d’être du mauvais côté mais nous donnons le maximum pour revenir.« 

Toujours très actif sur les réseaux sociaux, le pilote de 30 ans affiche sans complexe sa préparation physique à l’intensité soutenue. Ecarté par Hyundai suite à l’arrivée d’Ott Tanak, Mikkelsen espère toujours pouvoir rebondir en 2020 à l’image de la saison 2017 où il avait déjà traversé une situation comparable suite au départ inattendu de Volkswagen.

« Je pense que l’on fait tout ce qu’on peut. J’ai déjà été dans cette situation par le passé. Au Monte-Carlo, on n’a fait que les reconnaissances, mais j’espère être de retour plus tard dans la saison. On garde la forme en ce moment en travaillant dur. L’objectif est d’être prêt si une opportunité se présente, » ajoute le norvégien. « Nous travaillons beaucoup en ce moment. Si notre préparation était simple, tout le monde pourrait le faire. Nous essayons d’être à notre pic de performances. Nous faisons tout ce qui est possible de faire sans pouvoir piloter une WRC. Nous serons prêts quand nous serons de retour.« 

Malgré ses trois podiums décrochés sur l’épreuve suédoise, le norvégien ne sera pas présent sur la deuxième manche du calendrier 2020 – Hyundai Motorsport ayant opté pour Craig Breen en remplacement de Sébastien Loeb.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jean Dridéal dit :

    Vu la quantité de pilotes (espoirs compris) de qualité déjà présents dans les écuries asiatiques, je ne vois que Msport comme point de chute.

    Courage Andreas, faut juste trouver de gros sponsors (et ne pas détruire la voiture en test)

  2. Electrochocs dit :

    « Nous serons prêts quand nous serons de retour » Hallyday aurais dit pareil.

    • JMB17 dit :

      Souvenir ! Souvenir !
      Sacré Johnny ! Rallye Paris Dakar 2002 avec René Metge !
      Phrase, maintenant « culte » que Johnny a prononcée, à l’arrivée de la spéciale !
      « Tu te rends compte que si on n’avait pas perdu une heure et quart, on serait là depuis une heure et quart? »

  3. jeanfrancois dit :

    Bon discours du norvégien.
    Ya plus qu a .

  4. berlinette dit :

    je crois qu’il habite à Monaco. Pour sa préparation physique il pourrait emmener un de ses voisins copilotes qui en a bien besoin. Lui aussi a pas mal de temps libre en ce moment….

    • Gilet rose dit :

      Je crois que vous êtes au courant de ce que pense Danos de vos théories macroniennes.

    • cachon dit :

      Le poids de danos n’a jamais posé problème quand seb est en forme.

    • Fred dit :

      Ce type de commentaire est complètement inutile.
      Se moquer des gens est insupportable c’est du même niveau que le racisme (sauf que ce dernier est interdit) Daniel Elena ne mérite pas cela. Il me semble être un type sympa qui ne se prend pas au sérieux et avec un super humour. Franchement je ne trouve pas cela classe.

    • Schmurts62 dit :

      Oh stp il y en a un qui est 9 fois champion du monde…l autre pas….il y en a un qui n a plus rien à prouver l autre tout….chuuuuuuuttttt

      • berlinette dit :

        En réponse à toutes les réactions, je suis surpris que tous les inconditionnels n’expriment aucune déception concernant le résultat de leurs favoris. D’autre part, écrire qu’Elena manque de condition physique n’est ni une théorie macronienne (que vient il faire ici) ni raciste( réflexion déplacée). C’est juste le constat qu’il n’a pas le physique d’un sportif de haut niveau qu’il est ,en tant que copilote d’usine. Le dilettantisme est sympathique tant que l’on gagne. Quand on est largué, il prête à la critique. Respecte-toi toi même, et les autres te respecteront. Sa réaction disproportionnée montre bien qu’il en est conscient.

        • Sylvain dit :

          J’ai déjà répondu à ça dans un mea culpa personnel : on oublie trop que même les champions sont des hommes normaux, si il dit qu’il aime pas, on s’excuse et puis c’est tout.

          Adil Rami a fait un burn-out l’année d’après la victoire en Russie : t’es champion du monde tu te tapes Pamela Andersson, et malgré ça… t’es humain.

  5. Fab dit :

    Ou alors: « Nous serons de retour quand nous serons prêts »?

    🙂

    • Nismo dit :

      Grâce à leur préparation physique, ils seront prêts quand se fera leur retour à la compétition.

      • Fab dit :

        Oui j’avais bien compris mais la phrase sonne bizarre je trouve.

        Et puis entre nous, il va peut être être prêt le reste de sa carrière sans revenir. C’est un peu à ça que ça me fait penser. Un appel désespéré.