Mikkelsen : « Un rallye difficile mais agréable »



Mis provisoirement au placard au Portugal, Andreas Mikkelsen devra reprendre confiance pour aider au maximum son employeur à jouer le titre constructeurs.

En Sardaigne pourtant, le terrain de jeu n’est pas idéal pour le norvégien, lui qui n’a jamais terminé sur le podium en cinq participations avec une WRC officielle. L’an passé, le pilote Hyundai avait réalisé un excellent début de course, menant le rallye après la cinquième spéciale. Par la suite, des problèmes de boîte de vitesses avaient totalement ruiné sa course.

« Je suis ravi de reprendre le volant de la Hyundai i20 Coupe WRC après le très bon résultat de Thierry au Portugal. La Sardaigne est un rallye difficile, très technique, avec des routes étroites qui exigent des notes et un style de pilotage précis. Il est important d’avoir une voiture prévisible pour ce rallye, une voiture qui vous donne la confiance d’attaque. Il y a souvent des pierres sur la route et le sol devient très défoncé au deuxième passage.

Modeste neuvième du championnat pilotes, le norvégien pourra au moins bénéficier d’une excellente position sur la route le premier jour.

« Cela met davantage l’accent sur la gestion des pneus. La position de départ est également un facteur clé pour ceux qui partent plus tard, bénéficiant de l’effet de nettoyage. Un rallye difficile mais agréable nous attend. »

Participations d’Andreas Mikkelsen en Sardaigne

  • 2018 : 18e (Hyundai i20 Coupe WRC)
  • 2017 : 8e (Citroën C3 WRC)
  • 2016 : 13e (Volkswagen Polo R WRC)
  • 2015 : 36e (Volkswagen Polo R WRC)
  • 2014 : 4e (Volkswagen Polo R WRC)
  • 2013 : Sortie (Volkswagen Polo R WRC)
  • 2012 : 7e, 2e RC2 (Skoda Fabia S2000)
  • 2011 (Italie) : Abandon mécanique (Skoda Fabia S2000)
  • 2010 (IRC) : Sortie (Ford Fiesta S2000)
  • 2007 : Sortie (Ford Focus RS WRC ’06)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. chrispatagonie3 dit :

    Quand on voit les résultats des participations d’Andreas Mikkelsen en Sardaigne, on peut ne pas être bien optimiste pour lui…

  2. GG dit :

    Mikkelsen à toutes les qualités pour réussir. Le problème, comme souvent, c’est Loeb qui vient faire ch…. des pilotes qui ont besoin de confiance, et de kilomètres derrière le volant !
    Soit l’alsacien fait le championnat complet, soit il arrête ! Cela évitera de faire ch…. les mecs qui ont besoin de rouler !

    • Luccio dit :

      Les mecs qui ont besoin de rouler, tu pourras leur faire faire cinquante fois le tour de la terre, c’est pas pour ça qu’ils seront champions du monde ! .. si tu veux que Loeb fasse le championnat dans son intégralité ou pas du tout , c’est auprès d’Adamo que tu dois revendiquer.

    • images 42 dit :

      Il a fait l’intégralité du championnat l’année passé et rappel moi ce qu’il a fait ???? rien . Loeb est juste un problème pour toi en faite.

      • GG dit :

        Parce que Loeb est bon depuis son arrivée de hyundai ? MDR !!! Arretez d’étre aveuglé pas les conneries sans cesse répetées par les medias !

        • images 42 dit :

          J’ai pas besoin des médias pour voir que sur l’ensemble des rallyes disputé depuis le début de saison Loeb à un meilleur ratio points que Mikkelsen. Sans compter que Mikkelsen à l’avantage de connaître la voiture, équipe, rallye etc……. J’aime bien lire des commentaires que les tiens qui pleure pour rien dire lol.

          • GG dit :

            C’est pas parce que tu n’y comprends rien à la discipline que les commentaires des autres sont mauvais ! En tout cas, dans ton style tu es excellent !!!

          • images 42 dit :

            je préfère mon style réaliste à ton style stérile

  3. roland59 dit :

    Mikkelsen a montré en 18 qu’il pouvait y jouer devant. Si cette fois la fiabilité est au RDV, on peut légitimement penser qu’il pourrait sérieusement aider l’équipe et Neuville dans leur quête… y’a plus qu’à croiser les doigts… pour lui aussi et peut-être même d’abord…

  4. Condrieu dit :

    « La Sardaigne est un rallye difficile, très technique, avec des routes étroites qui exigent des notes et un style de pilotage précis. Il y a souvent des pierres sur la route et le sol devient très défoncé au deuxième passage. » parole de Mikkelsen. Sébastien Ogier aurait dit cela, les anti aigris nous auraient dit  » il pleure ». L’objectivité chez certain, je marre.