Neuville : « Une première journée vitale »



Même si ses deux dernières épreuves ont été bien difficiles , Thierry Neuville occupe encore les commandes de ce championnat du monde des rallyes.

En Espagne, le belge devra se réveiller, sous peine de voir ses rivaux, et principalement Sébastien Ogier, fondre encore davantage sur lui. La tâche ne s’annonce pas simple pour le pilote Hyundai, d’abord à cause de sa position sur la route le premier jour, et ensuite par les limites connues de sa Hyundai i20 WRC sur asphalte.

L’an passé, Thierry n’avait jamais été le coup sur ce terrain, entre mauvais choix de pneus le premier jour et sous-virage constant sur l’asphalte, pour finalement terminer sur trois roues, comme ses coéquipiers. Douze mois plus tard, le belge veut se montrer combatif et estime que la première journée sera capitale.

« Ces deux derniers rallyes de la saison sont extrêmement importants pour nous dans la bagarre pour le championnat. Nous avons perdu du terrain lors des deux dernières épreuves, mais nous sommes toujours en tête et nous n’abandonnerons pas sans nous battre.

La première journée sur terre sera particulièrement vitale pour donner le ton pour le reste du week-end, il faudra donc bien commencer. Nous avons eu quelques lacunes sur l’asphalte cette saison, mais nous avons travaillé dur pour cela et espérons que nous pourrons voir les fruits de cet énorme travail. « 

Participations de Thierry Neuville en Catalogne

  • 2017 : Abandon (Hyundai i20 WRC)
  • 2016 : 3e (Hyundai i20 WRC)
  • 2015 : 8e (Hyundai i20 WRC)
  • 2014 : 6e (Hyundai i20 WRC)
  • 2013 : 4e (Ford Fiesta RS WRC)
  • 2012 : 12e (Citroën DS3 WRC)
  • 2009 : Abandon mécanique (Citroën C2 R2 Max)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. roland59 dit :

    oui, la 1ère journée sera importante, il ne faudra pas y laisser trop de temps au risque de ne pouvoir revenir sur le « circuit  » asphalte espagnole… d’autant que cette saison la Hyundai a effectivement montré des lacunes certaines sur cette surface…
    il y a encore 7 et 21 points d’avance… c’est toujours çà… il est donc très important pour les 2 autres à être devant et c’est quasi obligatoire pour Tänak sur ce catalogne…
    il est donc plus compliqué de faire pour les 2 (pour)suivants…

    • Sylvain dit :

      Neuville est en tête du championnat, le samedi soir en Allemagne on avait 2 Hyundai dans le top 4 (Sordo 2ème, Neuville 4ème)… il y a pire que cette voiture (ou que ces tandems pilotes-voitures)? non?…

      Personnellement je vois bien 2 hyundai se jouer le top 5… peu de marques peuvent dire la même chose sur le papier… au constructeur, leur malchance a été de ne pas miser sur Sordo qui a eu une saison plutôt bonne.

      • roland59 dit :

        oui 2 et 4 mais sans avoir été auparavant dans les rythmes des Tänak/Ogier… juste dans celui des Latvala/Lappi… donc de mon point de vue la Hyundai n’avait pas la perf des Toy/fiesta sur l’ADAC comme déjà en Corse
        quant à la « malchance » Hyundai, je dirais plutôt retard points, moi je la/le vois davantage sur le manque d’efficacité de Mikkelsen quand les Sordo/Paddon ont plutôt bien fait leur « demi » job…

  2. Sylvain dit :

    La première journée sera ou ne sera pas, capitale… on n’en sait rien! La question de la météo est également importante. En tout cas, l’an dernier le vendredi n’a pas été si important… serait-ce différent en cas de pluie? En Sardaigne cela avait été énorme, comme non-effet balayage, les 2 premiers sur la route leaderS du rallye…

    Que savons-nous de la Catalogne en 2017?

    – boucle du matin 1er Mikkelsen (Hyundai), 2ème Ostberg (Ford), 3ème Ogier (ford), 7ème Neuville (dernier Hyundai) ouvrir est donc pénalisant
    – boucle de l’après-midi 1er Mikkelsen, 2ème Ogier, 3ème Meeke

    On sait donc que la Hyundai allait (très) bien, merci pour elle…

    Le samedi, Meeke attaque fort le matin… il prend pas mal de temps à Ogier sur l’asphalte, mais surtout SORDO reprend en gros 10 sec à Ogier le samedi matin, donc la Hyundai en retrait en Catalogne, oui mais… avant de casser, Sordo était second et avait passé les 2 Ford de pointe…

    Je serais prudent avant de dire que la Hyundai va mal!

    Mikkelsen premier le vendredi, et Sordo second plus rapide le samedi sur asphalte derrière Meeke.

    Ah, un détail encore, qui gagne la Power Stage? Sordo, encore lui… la Hyundai à la rue en Catalogne? ben pas l’an dernier, vraiment pas l’an dernier en tout cas…

    Au niveau des voitures, la C3 était un peu mieux que les autres, mais sinon même Hanninen a fait un scratch le samedi matin sur la Yaris, donc quand ça bagarrait à font! Il y a eu des scratches pour toutes les voitures…

    Tout a changé? Ok, pourquoi pas… mais sur les belles vidéos de la Catalogne la Hyundai y avait l’air plus à l’aise qu’en Corse, nettement, et cela ressemblerait donc au Catalogne 2017, où Sordo était vraiment dans la course, vraiment…

    • natlin dit :

      sauf erreur, a l’arrivee, aucune dans le top 5, et c’est ca le plus important
      en corse, ils font 3 et 4 sans jamais pretendre au top 2
      en allemagne, neuville a la rue a la reguliere, ogier et tanak lui mettait une raclee et eux jouaient la gagne, sordo ne joue jamais la gagne meme sur cette surface, mikelsen non plus, donc soit la hyundai est une merde, soit ce sont les pilotes qui vont pas, pour moi, c’est les 2

      • Ben 07 dit :

        Salut Nat’. je reconnais et apprécie ton style « direct » mais ici tu ne peux pas dire ça sur le Corse .SO y était nettement au-dessus de la mélée et Neuville l’a bien compris (1/2 min dans la vue le premier soir) et là-dessus il s’est battu -justement- pour la deuxième place. Egalité ( 0.1 sec d’écart) avec Tanak le samedi soir. Il a été contraint d’abandonner le combat le dimanche sur panne car sa priorité est logiquement devenu de terminer . Souviens-toi de sa i20 et de son bruit calamiteux sur la PS.
        Au Deutschland, effectivement la i20 n’y était pas. Hyundai n’a visiblement pas réalisé les efforts promis en fin de Tour de Corse pour développer la version tarmac. J’espère que cette fois-ci ( rallye d’Espagne) ils auront effectivement joint les actes à la paroles. Mais avec Nandan et Penasse, j’ai appris à douter.

  3. Joël G dit :

    A-t’on une idée de la météo sur ce coin d’Espagne à ce moment là? Si il devait pleuvoir le 1° jour, et même les jours suivants, la donne sera différente.

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Attendons encore un peu, mais pour l’instant, grosse pluie annoncée pour la journée du samedi mais vendredi nuageux. Cela peut changer d’ici là !

      • bazire dit :

        Jojo va pas commencer à te faire un sang d’encre à 4 jours du départ …..
        Y’aura pas de neige pour l’emmerder , va pleuvoir sur la terre et puis s’il a pas la meilleur auto sur l’asphalte tu sais qu’il est le plus fort …..que même c’est une évidence ( belge ) pour tous passionnés éclairés de ce site …..
        Bien à toi ….

        • Joël G dit :

          pas de soucis bazire, je prendrai ce qui se présente, que cela soit météo, performance des uns et des autres; j’espère juste que la bataille sera belle et que les armes seront équivalentes. Pour ce qui est de l’asphalte, Ogier a déjà dit que ce n’était pas sa surface de prédilection; je ne pense pas que cela soit celle de Tanak non plus, même si tout les 2 y sont performants. Sur un tarmac sec et chaud d’Espagne, Sordo est probablement le top, mais sur un asphalte mouillé, en bon belge, TN doit être au top, si pas le top.

  4. achve dit :

    Comme d’habitude Neuville va faire l’épicier !

    • Joël G dit :

      comme il a appris l’année passée, que c’est comme cela qu’on gagne un championnat.

      • Ben 07 dit :

        Arf, moins de vingt scratches pour un titre, c’est peut-être ça LA performance de l’année 2017 ( 1,4 par rallye !!!!) .
        si Neuville est épicier alors Ogier fut pharmacien 😉

        • bazire dit :

          Quand on part devant sur la terre comme la souvent fait Ogier on a pas de possibilité de faire des sratchs , c’est une évidence , soyez objectifs !…..

          • Ben 07 dit :

            L’actuel leader du championnat « ouvre » toutes les manches depuis février et a signé une bonne trentaine de scratches ,mini spéciales non comprises, jusqu’ici, ( il reste encore 2 rallies…). Soyons objectifs, effectivement. ;-))

  5. fabien dit :

    Son dernier podium ne remonte pas à fin juin.
    Il a fini deuxième en Allemagne au mois d’août.
    Mais c’est vrai qu’il a fait moins de podium ces derniers temps

    • Ben 07 dit :

      Oui, et pour faire plaisir à achve !, il faut admettre que depuis la victoire italienne, le pilote belge signe nettement moins de scratches. Comparé à ses rivaux , sur les 4 derniers rallies , ça donne 6 pour TN , 14 pour SO ( ce qui lui permet de revenir à hauteur du Belge sur l’année 2018) et 26 pour Tanak dont 11 rien que sur le Finlande où ses 2 adversaires ne sont pas arrivé à lui en prendre un seul. Même si ses temps sont restés globalement corrects, il est sans doute temps pour le Belge de remonter le curseur d’un petit cran. Laisser son avance s’éroder encore un peu en Espagne avant d’aborder l’Australie en ouvreur serait proche du suicide sportif, je crois.

  6. Tony 38 dit :

    De toute façons tous les pilotes se plaignent de sous virages au passage du jour sur l’asphalte.
    De part son tracé typé circuit et par leurs reflex terre de la veille, ça fait des années que tous les constructeurs tests avant et ont les datas de cette manche mais c’est plus un « feeling pilotes » qui sortent d’une série de rallyes terres et de la veille qui revient dans les mêmes commentaire pilotes de fin de spéciale.

  7. natlin dit :

    il lui faudra au moins 1mn d’avance vendredi soir parce que sur l’asphalte, l’i20 est la moins bonne des wrc, et comme il sait pas la regler……………………..

    • Fabgg dit :

      Tu devrais te faire engager chez Hyundai comme ça tu lui montrera comment régler la voiture, commentaire ridicule d’une personne ridicule

      • Saucisse dit :

        Bien dit

      • Joël G dit :

        Pas d’attaque sur la personne donc je ne parlerai pas d’une personne ridicule, mais de quelqu’un qui ne sait pas qu’on est en 2018 et que ce sont les ingénieurs qui règlent les voitures pas les pilotes. Même pour le choix des pneus c’est une concertation, même si le pilote a peut être plus à dire.

        • Kaizer Sauzée dit :

          MDR !
          Pourquoi ils font faire des essais aux pilotes si ce sont les ingénieurs qui font les réglages ?
          J’en avais déjà lu des coms « d’experts » mais celui-là il est balèze. Va demander à Ogier si c’est le cas, il va bien rire.

          • Joël G dit :

            parce qu’ils ont besoin du ressenti du pilote pour valider ou invalider, les centaines de data recueillies. Pourquoi croyez-vous qu’il y a des ingénieurs course? Demandez l’avis de l’un deux pour voir. Je tire mon avis d’un reportage sur un ingénieur course en moto GP, où c’est quand même un peu plus facile (pas de différenciel, 1 seule roue motrice. Mon avis a d’ailleurs été confirmé il y a pas longtemps par l’ingénieur course de Neuville, qui admettait s’être planté. On est en championnat du monde sur des WRC2017 très complexe, pas en régional! Que cela soit Ogier ou un autre, c’est la même chose, sinon pourquoi Ogier a-t’il eu autant de mal à s’adapter à la fiesta si c’est le pilote qui règle à sa main et comme il veut?

          • Sylvain dit :

            @joël alors, je n’y comprends RIEN, mais de loin je ne crois pas que les difficultés viennent uniquement de qui règle la voiture, pilote ou ingé.

            OUI, Ogier a eu un mal de chien avec la Fiesta (en 2017), mais pas uniquement parce que c’est une voiture difficile à cause des ingés ou parce qu’il est arrivé après Tanäk… Tanäk qui s’arrache au MC sur 3 cylindres, fait des trucs qu’Ogier n’a surement pas voulu faire, aller dans le ou ça passe ou ça casse.

            Mais en Corse en 2017, Ogier part assez bien, il change des réglages (le samedi matin), c’est qui qui les fait changer? pour moi c’est LUI, pas les ingés, et ils se plantent : Ogier seul ou ensembles, mais pas les ingés seuls… il fait une boucle de merde. Ils rechangent et redevient très compétitif…

            Ces voitures là sont complexes… très… t’as un Tanäk qui s’accommode de certaines imperfections… et les autres, tous, qui galèrent, ont du mal, ont plus de haut et de bas sur le même rallye.

            Ces voitures sont compliquées, c’est pour CETTE raison, que je ne crois pas qu’un espoir « potentiel » ait un sens pour une écurie de pointe, car un mec comme Ostberg qu’ici on considère « lent », sait aller (très!) vite avec ces voitures!

            Le pilote est crucial sur ces voitures là… voilà pourquoi Neuville est en tête et pas ses copains de chez Hyundai, voilà pourquoi Tanäk en gagne quelques-uns en série sans partager avec JML et lappi… ou pourquoi Evans est trèèèès loin au championnat face à Ogier et voilà pourquoi la C3 est en retrait.

            Mais là au départ, bien malin qui pourrait me dire qui de Tanäk, Neuville, Ogier, Sordo, et Loeb ne sera pas dans le top 5… ou mieux encore qui ira plus vite que ces 5 là, à la régulière, et quel sera leur ordre final.

            Evidemment, selon moi on n’aura que 3 de ces gars dans les 5, il y aura des surprises, mais c’est pas 3 Toy, 1 C3, 2 Ford et 0 Hyundai devant… oh non!

          • Joël G dit :

            Sylvain, je suis d’accord avec toi. Je n’ai jamais dit, ou je me suis mal exprimé, que l’ingénieur réglait seul la voiture, je crois même avoir plus d’une fois souligné la nécessité d’une bonne communication entre pilote et ingénieur.

          • Kaizer Sauzée dit :

            Vous confondez la conception et les réglages.
            Les ingénieurs conçoivent les autos. Une fois la voiture conçue, c’est très difficile, et limité par la fédé, de revenir en arrière. Le pilote prend l’auto et ensuite, avec l’aide des ingés, essaye de la mettre « à sa main », avec plus ou moins de succès selon les terrains.
            Les pilotes ont le cul dans l’auto et eux seuls sont capables de la régler selon leur ressenti et la différence des terrains rencontrés. Car ce ne sont pas des machines. Si on suit ce que vous dîtes, Evans ferait les mêmes temps qu’Ogier et les pilotes ne seraient plus que des faire-valoir, des robots aux ordres.
            C’est tout le contraire. Le principal dans l’auto se situe entre le volant et le baquet. Seul le pilote peut pousser à fond la machine et ressentir ses réactions, afin d’indiquer aux ingénieurs course des information et faire évoluer les réglages.
            Si la Hyundai a l’air plus pataude, plus sous-vireuse sur asphalte, c’est plutôt du à sa conception qu’aux réglages. Le rôle de Neuville, Sordo et Mikkelsen c’est de trouver les meilleurs réglages pour atténuer ce phénomène.

          • Joël G dit :

            Kaizer Sauzée: ai-je dit que les pilotes n’avaient aucun rôle à jouer? Je pense souvent avoir dit le contraire. Comme vous le dite, le pilote a le cul dans le baquet, l’ingénieur, lui, reçoit les datas des nombreux capteurs sur l’auto (on n’est plus au niveau de la conception); l’ingénieur n’a aucun ressenti, c’est le pilote qui doit les lui communiquer. Et plus ce pilote aura de fiabilité dans son ressenti, et plus il arrivera à le communiquer à l’ingénieur qui comparera avec ces data et modifiera la voiture dans un sens ou un autre (c’est cela régler l’auto, non?) Et si le pilote n’a pas ce talent dans le ressenti de l’auto et cette capacité à la communiquer à son ingénieur, ou si l’ingénieur n’a pas cette capacité de comprendre ce que veux le pilote, le duo ne fonctionnera pas. C’est aussi cela qui fait un top; pas juste le coup de volant. Autre le coup de volant, c’est probablement cela qui fait qu’Ogier fait de meilleur temps qu’Evans.
            Je pense qu’on a déjà vu, tant en rallye, que dans d’autres sports mécaniques, un changement d’ingénieur course, totalement modifier l’efficacité du duo et je crois même que dans certaines disciplines quant un pilote change de team, il reprend son ingénieur course.

          • Kaizer Sauzée dit :

            J’ai toujours dit que Le rallye est un sport d’équipe.
            La pièce maîtresse en est le pilote qui fait gagner l’auto, qu’elle soit à sa main ou pas.

    • RALLYE08 dit :

      natin !!!! tout le monde sais que Ogier et la fiesta est et sera plus performante que la Hyundai de neuville sur ce rallye d’Espagne , mais il ne faut pas oublier le paramètre ‘crevaison ou incident mécanique ». Neuville va se contenter de rester sur la route tout en etant le plus proche possible d’Ogier au General et tout se jouera en Australie sur un terrain ou la i20 est bcp plus performante !!! la fiabilité , la chance de ne pas crever et le phénomène Tanak vont être les clefs de cette fin de championnat

      • fabien dit :

        Ouais et le trouble fait Loeb aussi sera une des clefs.
        Je dis trouble fait, dans le bon sens, je suis content de le revoir en WRC.
        Je suis de ceux qui pense qu’il va venir s’intercaler sur le podium ce week end.

      • Sylvain dit :

        Tout le monde le sait? on plaisante? avant même de courir? en 2017, quand Sordo casse il est DEVANT les Fiesta… arrêtons de croire aux théories de gens qui n’ont jamais reconnu que cette voiture était fantastique en 2017.

        Le fait est qu’a priori, à part Tanäk dont on sait que la Toy va bien et qu’il ne peut pas calculer, personne ne sait qui de Neuville, Sordo, Loeb ou Ogier sera le plus rapide… Ogier et Neuville devront penser au championnat, donc je crois qu’ils y mettront un peu moins de cœur qu’un Sordo ou qu’un Loeb, mais sinon… QUI connait déjà la hiérarchie ????