Nouvelle saison, nouvelle monture et nouveaux objectifs (Camilli)




Après une année riche en expérience, Eric Camilli et Benjamin Veillas vont aborder un nouveau virage sportif en participant au WRC Rallye Monte-Carlo, 1ère manche...

onde des Rallyes, au volant de la Ford Fiesta R5 du Team 2C Compétition en catégorie WRC-2.

Avant d’affronter les 15 épreuves chronométrées du Monte-Carlo, le jeune Niçois revient sur sa saison 2014, synonyme de découverte et d’apprentissage. « Ce fut une très bonne année qui m’a permis d’engranger de l’expérience sur différentes surfaces, diverses autos lors d’épreuves allant du championnat de France au championnat du Monde. Cette saison a été une étape importante où nous sommes passés de la DS3 R1 à la Fiesta R5 en passant par la Peugeot 208, la DS3 R3 et la 207 S2000. A nous de continuer sur cette lancée ! »

Reconnaissance Rallye Monte Carlo 2015

Pour affronter la saison dans des conditions optimales, le pilote de l’Asa Grasse a participé à la 4ème manche du Trophée Andros, qui se déroulait à Isola 2000, sur une « silhouette » électrique. Grâce au concours de la ville de Nice, Eric a su rapidement s’adapter sur un circuit relativement complexe en signant des chronos intéressants. Le pilote Rallye Jeunes FFSA 2013 a ensuite enchainé avec l’apprentissage de sa nouvelle monture lors de séances d’essais situées dans la Drôme. « Nous avons effectué nos premiers tours de roue au volant de la Fiesta R5 sur des routes piégeuses mais typées Rallye Monte-Carlo. Malgré le peu de kilomètres parcourus, nous avons pu acquérir une petite expérience qui s’enrichira à partir du shakedown où nous serons réellement confrontés aux conditions météorologiques. »

Avec le n°39 sur les portières de la Fiesta R5 du Team 2C Compétition, l’objectif du jeune pilote originaire de Biot est d’atteindre l’arrivée à Monaco. « Il s’agit notre premier Rallye Monte-Carlo, qui plus est dans une catégorie considérée comme l’anti-chambre du WRC. Il nous faudra assimiler les divers choix de set-up qui se présenteront à nous selon la météo et l’état des routes car c’est une épreuve sensiblement particulière où le vainqueur sera l’équipage le plus régulier et rapide. »

Les hostilités débuteront dès aujourd’hui pour Eric et Benjamin avec le traditionnel shakewdown, une séance d’essais grandeur nature qui permettra au jeune équipage d’établir les derniers réglages avant le top départ de 4 jours de course intenses.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *