Nouvelle-Zélande 2007 : Grönholm d’un rien



Continuons notre rétrospective des meilleurs moments du WRC avec un retour sur le rallye de Nouvelle-Zélande 2007, épreuve marquante du championnat du monde des rallyes. 

En lutte pour le titre de champion du monde des rallyes, Sébastien Loeb et Marcus Grönholm se retrouvent en Nouvelle-Zélande pour une nouvelle bagarre dans cette belle et glorieuse saison 2007.

Leader du championnat avant cette épreuve, Marcus Grönholm prend un départ canon vendredi en réalisant de grosses différences dans les deux premiers chronos du jour, repoussant Sébastien Loeb à plus de sept secondes à chaque fois. A l’issue de la première étape, le finlandais possède un avantage non négligeable de 13s sur le français alors que derrière ces deux hommes, les écarts sont déjà monstrueux.

Le lendemain, Sébastien Loeb refait peu à peu son retard, se montrant particulièrement fort dans la spéciale de Franklin (31 km). Avec des pneus plus durs que son adversaire, le français réalise une grosse différence (11s3) et revient à seulement 3s6 du finlandais. L’ultime spéciale de la journée lui permet de s’emparer de la tête de l’épreuve pour la première fois depuis le départ. Après l’ES11 samedi soir, le pilote Citroën dispose de 1s7 de marge sur le pilote Ford, et la tension est déjà insoutenable. Derrière, tous les poursuivants sont à au moins une minute. Pour l’ultime journée, le français aura l’avantage de pouvoir suivre la progression du finlandais et tenter de suivre les partiels de son rival.

Dimanche matin au départ d’Hamilton, tout reste à faire avec encore 95,94 km chronométrés pour un vrai dimanche de course, contrairement à ce qui se fait aujourd’hui.

Jamais séparés de plus de trois secondes en spéciale, Sébastien Loeb et Marcus Grönholm s’échangent coup pour coup , mais le finlandais est légèrement plus rapide d’entrée. A l’issue du premier chrono, le pilote Ford passe en tête pour un souffle : un dixième. Redépassé par l’alsacien pour moins de trois secondes, Marcus signe une grosse après-midi et notamment le meilleur temps dans Whaanga Coast, spéciale au combien mythique de la Nouvelle-Zélande. Le pilote Ford reprend l’avantage face à l’alsacien pour sept dixièmes. Il reste alors seulement 3,14 km et une super-spéciale terre pour enfin séparer les deux hommes.

Dans celle-ci, Sébastien Loeb fait tout son possible pour arracher le scratch. Chose faite…mais cela reste insuffisant, le grand Marcus ne concédant finalement que quatre dixièmes. A l’arrivée, le finlandais exulte sur le toit de sa Focus et marque l’histoire en l’emportant avec le plus faible écart de l’histoire du championnat du monde des rallyes.

Cette cinquième victoire du finlandais en Nouvelle-Zélande aura clairement été la plus difficile à décrocher avec au bout un avantage de trois dixièmes. Avec ce succès, le pilote M-Sport conforte sa première place au championnat au cours d’une saison haletante face à Sébastien Loeb, finalement couronné champion pour la quatrième fois consécutive.

Long résumé de 52 min

Court résumé





S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
berlinette
berlinette
8 mois il y a

GRONHOLM est pour moi le seul « vrai  » adversaire de LOEB au cours de cette décennie 2000/2010; le seul à son niveau.

Seb73
Seb73
8 mois il y a

Important de signaler un vrai dimanche de course
Alors qu’aujourd’hui c’est 50 bornes en moyenne