O.Solberg : « C’est fou »



Au sein d’un championnat ERC souvent moribond, la victoire d’Oliver Solberg a donné le temps d’un week-end, un parfum de renouveau et même d’extraordinaire au championnat européen.

En conférence de presse, le jeune norvégien était aux anges après ce succès tellement prometteur.

« Je n’ai pas de mots. C’est absolument fabuleux. Je suis tellement content, c’est fou.

C’est le plus grand jour de ma vie. Je n’ai jamais si bien piloté que je le fais maintenant. C’est incroyable, je n’arrive pas à le comprendre. Ce rallye a été tellement parfait. J’ai été trop prudent dans l’avant-dernière spéciale, j’ai piloté de façon trop raide. Puis je me suis dit que je devais faire ce que j’avais fait tout le week-end, rouler à fond, et j’ai gagné la dernière spéciale. Je suis tellement content. »

Extrêmement régulier, le norvégien a mené cette épreuve de bout en bout, signant même 10 scratchs en 13 spéciales, laissant seulement des miettes au champion d’Europe en titre, et favori au départ, Alexey Lukyanuk.

« J’ai été surpris, je dois dire, d’être le plus rapide dans l’ES1 pour six secondes. Je ne m’étais jamais attendu à ça, c’est sûr. OK, ce n’était peut-être pas la meilleure chose à long terme mais je veux toujours attaquer fort dès le début, donc être toujours à fond. Être le plus rapide dans la première spéciale était un absolument un rêve. »

Admiratif d’Alexey Lukyanuk, Oliver Solberg, âgé de seulement 17 ans, s’est inspiré des performances de son rival pour être performant ce week-end.

« Il a toujours été mon héros et avant la course, j’ai regardé toutes les vidéos de lui en Estonie, en Lettonie, avec l’Evo, tout. J’ai dit à mon père :“Comment est-possible de rouler si vite ? Jamais je n’y arriverai”. Puis l’ES1 est arrivée et je l’ai gagnée de six secondes, c’était genre : qu’est-ce qu’il vient de se passer ? C’est fou. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Rene Sarrazin dit :

    Un grand bravo …vraiment fort !! et surement aussi sympa que papa …

  2. mimecoco dit :

    Attention à ne pas brûler les étapes il faut qu’il ait plus d’expérience avant de passer en WRC

  3. Axel dit :

    Je pense que sa communication est bien calibrée. Je l’ai vu en personne au Olympus Rally le 28 avril (il fait le maigre championnat US avec Subaru USA) et il a également remporté à peu près toute les ES et le rallye. Même scénario, incroyable, le plus beau jour de ma vie… Machin-truc est mon hero (le second qu’il vient d’humilier) jamais je n’aurais cru possible d’aller aussi vite que lui… En plus son copi n’a pas pu rentrer aux USA pour une histoire de visa donc son papounet a dépêché Denis Giraudet, qu’Oliver ne connaissait pas, carrément le jour des recos et ça ne les a par empêché de gagner. Je pense qu’il y a un brin de fausse modestie dans tout ça, il préfère s’attirer de la sympathie plutôt que de passer pour un arrogant gosse de riche, mais il en fait peut-être un poil trop. Il pilote très bien c’est sur. Un peu ancienne-école avec Scandinavian Flick mais il ne fait pas de fautes. Ça fait déjà longtemps qu’il pilote, il a aussi piloté des autos de rallycross de 650ch alors une R5 ça va pas l’impressionner plus que ça. Maintenant le WRC c’est autre chose et son père n’est pas fou.

    • Xarena dit :

      Je viens de lire des articles de l’Olympus, et je partage ton point de vue sur le fils Solberg. Un brin de Hollywood dans ses interviews, les violons de sortis pour parler de la famille, les efforts consentis… Bon, ok il n’a pas volé sa place, mais ça ne justifie pas d’en faire des caisses!
      D’autant plus qu’à l’Olympus, il gagne à cause de la perte des freins d’Higgins, lui qui n’est pas non plus affûté comme jamais. En ERC,Oliver a battu Lukyanuk et des pilotes locaux ce qui est un joli perf évidemment, mais ce n’est pas non la grande folie… Le russe n’a jamais performé en WRC-2, et il pilote de C3 qu’il peine à mettre au point. Le seul rallye d’ERC vraiment disputé est le Barum pour moi.
      Et puis, il ne faut pas se leurrer: Oliver doit performer, il est le Hamilton des rallye. Depuis son plus jeune âge, il a été mis dans des conditions optimales pour pouvoir un jour être au sommet. D’autant plus aujourd’hui: il roule dans la meilleure R5 du moment, réglé par un pilote qui les connait parfaitement ( pour mémoire, Petter a roulé en Catalogne l’an passé…), préparée par un des teams officiellement soutenus par VW (le team de Kristofferson, pote de Solberg durant sa période RX), et pour couronner le tout Oliver roule en championnat letton cette année. Difficile de faire mieux.
      Et encore fallait-il résister à la pression me direz-vous… Oliver est un pilote qui a fait des courses de kartcross dès l’âge de 6ans. Il a un peu d’expérience, c’est le moins que l’on puisse dire.
      Donc Oliver, on va se calmer sur les déclas, hein? Si Rovampera fils en avait de même à chaque bon résultat, il aurait déjà son best of Youtube… Pour potentiel champion du monde 2025, ça pourrait faire tache.

  4. Gravette dit :

    Connaissant le père je pense qu’il va en moucher un ou deux d’ici peu de temps…….en WRC ……

  5. jekyll73 dit :

    Le chemin est encore long, mais ce serait vraiment top de revoir un Solberg en WRC dans le futur! surtout s’il a l’état d’esprit et la bonne humeur de son père 🙂