Ogier : « Comme quitter une fille que vous aimez »



Si ses titres chez Volkswagen ont paru parfois faciles, Sébastien Ogier s’est arraché pour décrocher un deuxième titre avec M-Sport, le sixième consécutif de sa carrière.

En conférence de presse, le pilote tricolore était aux anges après une journée riche en émotions : « Je pense que vous devinez que je suis super content et satisfait du championnat. La saison a été intense. C’était presque dans la dernière spéciale du rallye où nous avons gagné, alors bien sûr, la pression était forte. Mais le moment où j’ai appris le titre était un peu étrange. Quand Ott s’est arrêté, nous étions sur le routier – cela tue un peu le moment. Mais c’était alors un soulagement. Nous avons réussi après la bagarre la plus difficile que nous ayons eu à faire ça. Mais c’est un grand sentiment. »

Plus expérimenté que ses adversaires pour le titre, Sébastien a toujours démontré un grand calme cette année, ne s’affolant jamais, même après des coups durs comme en Sardaigne ou en Turquie après une erreur facilement évitable. Cette attitude lui a permis de ne jamais rien lâcher, tout comme son équipe M-Sport, totalement acquise à sa cause.

« Je pense que nous sommes restés zens tout le week-end. Nous n’avons commis aucune erreur et il ya eu quelques erreurs pour les autres concurrents qui ont entraîné certains abandons et c’est ainsi que nous avons remporté le championnat ce week-end. La saison a été faite de haut et des bas. Au milieu de la saison, nous avons manqué des opportunités et commis quelques petites erreurs et cela n’était pas top. Mais nous n’avons jamais abandonné le combat. En GB, ce fut une victoire très importante qui nous a valu de gros points.

Nous avons bien terminé les derniers rallyes de la saison et ce que nous avons fait me rend si heureux pour l’ensemble de mon équipe et en particulier pour Malcolm. Pour leur offrir un autre titre qu’ils méritaient tant, ils ont travaillé très dur pour y parvenir et j’ai rarement vu un tel engagement dans ma carrière. Je dois dire que c’est très difficile de dire que je pars, mais c’est comme…quitter une fille que vous aimez; pourquoi faisons-nous cela ? Pourquoi maintenant, alors que nous avons tout réussi au cours des deux dernières années ? Mais nous avons maintenant une aventure passionnante qui nous attend et j’attends aussi celle-ci avec impatience. Au moins nous disons au revoir de la meilleure des manières. »

Ce sixième titre de champion du monde marque également la fin d’une aventure inoubliable avec M-Sport.

« J’ai mentionné à quelques reprises cette grande aventure humaine que nous avons eu ensemble. C’est bien sûr avec Malcolm, mais c’est plus que lui – c’est avec toute l’équipe. Nous allons garder cela pour toujours et en regardant en arrière, ce sera toujours quelque chose de spécial à nos yeux… et une bonne occasion de boire une bonne bouteille de vin !« 

Si ce sixième titre a bien été le plus difficile à remporter, Julien Ingrassia n’arrive pas vraiment à classifier cette nouvelle couronne parmi les cinq autres.

« C’est difficile de choisir, c’est comme avec vos enfants préférés – vous ne pouvez pas en choisir un plus qu’un autre. Nous avons fait un beau parcours en deux ans, c’était une aventure humaine. Nous l’avons fait ensemble et nous pouvons en profiter ce soir. Ce rallye a été comme toute la saison avec des hauts et des bas, d’une heure à l’autre. Lorsque nous sommes arrivés sur ce rallye, nous avions deux promesses – Seb a dit à Malcolm que nous gagnerions et que nous quitterions l’équipe avec bonheur…et que nous ferions passer le numéro un aux rouges de chez Citroen. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sylvain dit :

    Visiblement, il n’aura pas trop le temps de célébrer : 2 jours de tests sont prévus sur la C3 au Portugal.

    Est-ce que RS ou quelqu’un sait ce qu’il en est des journées de tests 2018, pour les différentes équipes?
    – qu’est-ce qu’il reste à chacun en terme de jours?
    – qu’est-ce qui change en 2019 (il y en a moins en 2019, c’est ça?) ?

    J’espère que Citroën en a gardé sous le tapis pour ses deux nouveaux pilotes, sinon cela serait un handicap pour 2019… pour l’écurie qui a 2 nouveaux pilotes et pour les pilotes eux-mêmes contre leurs adversaires déjà bien installés. Mais si Budar a bien bossé il aura pensé à cela.

  2. lionel r dit :

    bravo à seb ogier, dommage que les médias ne parle pratiquement pas du champion français.

  3. jewel dit :

    Si la maison mère Ford avait « plus » soutenue financièrement M-Sport alors peut-être que………

  4. walter dit :

    Grands parmi les grands qui ont gagné avec 2 constructeurs différents; et dans les 2 années a venir, gagner avec un 3ème et ainsi rejoindre Juha Kankkunen champion avec Peugeot Toyota et Lancia…
    Ce qu’ils ont fait cette année (en plus de l’an dernier) est encore plus beau surtout avec le plus petit team et la voiture sur le papier la moins performante ! Quel exploit.

    Rendez-vous au Monte Carlo avec le N°1 sur la C3 en ouverture du championnat 2019.
    Un grand BRAVO et continuez, vos fans sont avec vous.

    • Raphaël dit :

      Ça c’est un palmarès ! Titres avec deux constructeurs et victoires en WRC avec trois ! Ça change du palmarès sans saveurs de Loeb ! Bravo Messieurs.

      • VIALLE dit :

        Pourquoi sans saveurs ?
        Nous avons un pilote qui a remporté des succès avec plusieurs constructeurs et un autre qui tout au long de sa carrière a été fidèle à une marque…
        Il faut juste reconnaitre que nous avons eu 2 grands pilotes qui nous ont fait et nous font encore vibrer chacun à sa manière !

  5. bazire dit :

    Je vous conseille de lire l’équipe aujourd’hui, articles vraiment intéressants sur Ogier et Ingrassia qui parle de son pilote …

  6. Sylvain dit :

    « Lorsque nous sommes arrivés sur ce rallye, nous avions deux promesses – Seb a dit à Malcolm que nous gagnerions et que nous quitterions l’équipe avec bonheur… »

    Ben voilà, avec juste ce petit objectif, mineur, d’être champion du monde; juste cette petite promesse, pour ne pas se mettre la pression; le résultat est là, clair et net. Et il ne souffre aucune discussion, tant mieux.

    Finalement la Suède et ces points qui me faisaient si peur (22 points de perdus SANS erreur, SANS casser et SANS jamais pouvoir lutter) n’a pas été décisive et c’est heureux pour le résultat sportif.

    Pour le reste il y a eu des hauts et des bas, mais la remontée fut très belle, vraiment très très belle, énorme!

    Ogier score 10 points de plus que l’an dernier sur les 3 derniers rallyes, ces adversaires directs nettement moins qu’en 2017, toute la saison est là, les points comptent tous, mais faut pas rater la dernière mène 😉

    • bazire dit :

      Contrairement a toi je n’ai jamais douté ( prends pas mal ) de sa victoire au final …..Mais c’est vrai que ce maudit Suède est resté en travers de tous les supporters , y’a aussi la pénalité du SD au Mexique ……Mais aussi les 2 sorties définitives et la crevaison en Allemagne qui lui a fait perdre beaucoup de points alors qui rivalisé avec Tanak ….
      Vraiment un beau titre face a des adversaires valeureux …

  7. Saxonic dit :

    2 années de mise en place de la nouvelle version wrc , des tâtonnements, de la stratégie d équipe, des evos chez tous les constructeurs mais si on peut reprocher le manque de prise de risque au profit de calcul pour être le champion,
    Pourrait il en être autrement avec tous ces changements, cette année a été grande pour les passionnés de la fougue de neuville, en passant par l intensité des Toyota, jusqu’à la maîtrise de ogier .
    Des spéciales a des vitesses jamais atteintes, les équipages à la limite de l homme et de la machine.
    Pour ceux qui campent devant rs ou autre toutes les 3 semaines c était une très belle saison, parfois compliquée, mais merci aux trois meilleurs pilotes et aux autres de l avoir animée
    Bravo seb et Julien, on a hâte de vous voir malmener la c3, sans être chauvin, le rouge passe bien a la télé et rdv au monte carlo

  8. OtagO dit :

    Mais, nous ne savons pas pourquoi ils quittent la « fille qu’ils aiment ». N’était-elle plus capable d’assumer, ou la nouvelle a des plus beaux avantages à faire valoir?

  9. Aywe dit :

    Le titre que j ai preferé a ogier et ingrassia. Est celui de 2013 meme si celui la est incroyable

  10. RP14 dit :

    Très belle collaboration ces 2 dernières années entre le duo Ogier-Ingrassia et M-Sport. Malgré la fin de l’aventure annoncée il y a quelques semaines, tout à été fait pour donner les meilleures chances à Seb et Julien de conserver leur titre. La très grande classe! Ce n’est pas une façade, il y a un gros respect et un réel attachement qui perdurera même si les 2 prochaines saisons Ogier et Ingrassia seront de nouveau chez les Rouges.

  11. rh74 dit :

    Je profite de cet article pour féliciter nos champions. Ce qui est magnifique avec ce sport c’est que la vitesse n’est qu’une composante parmi tant d’autres pour briller. Si je devais retenir 3 moments dans la saison d’ogier, ça n’est pas tant le début entre le monte carlo et la corse qui a été sublime mais c’est plutôt:
    -la bataille en Sardaigne avec neuville qui a été ahurissante
    -la réparation en Turquie qui marque pour moi un tournant dans la saison. Qu’importe l’abandon, nous avions retrouvé le vrai Ogier.
    -l’autre baston avec tonton Loeb en catalogne. Énormément de respect entre les deux pour un duel au sommet tout à fait intense.
    Que l’on soit clairs. Ogier n’est jamais aussi bon que lorsqu’il est acculé. Tout n’a pas été facile cette saison et c’est précisemment cela qui rend la victoire encore plus belle.
    Et maintenant? On peut se tourner avec beaucoup d’excitation sur le chapitre Citroën qui va s’ouvrir à nous. Être titré avec les chevrons serait un formidable épilogue pour nos deux champions. Encore bravo et rdv au Monte carlo!