Ogier : « Il vaut mieux ne pas avoir trop d’écart »



Grâce à Sébastien Ogier, Citroën n’avait plus autant brillé depuis 2012, et pourtant les deux éléments sont réunis depuis seulement trois épreuves. En remportant une cinquième victoire au Mexique, le pilote français reprend sa marche en avant au championnat après un rallye de Suède loupé.

Même s’il a toujours compté une bonne longueur d’avance à partir du samedi matin, le pilote français n’a jamais pu réellement respiré, la faute notamment à deux crevaisons et un problème technique.

« Ce week-end a été très difficile et ce n’est certainement pas une de mes victoires les plus faciles. Cela devient une habitude en WRC maintenant. Les conditions n’ont été jamais faciles et plus difficiles que les dernières années. Tant de pilotes ont eu des problèmes et tant de voitures ont abandonné. Il y a eu des problèmes pour nous aussi. Nous avons eu deux crevaisons et un petit problème technique. Ce n’était pas facile de se battre. Nous avons maintenant 30 points et une cinquième victoire ici. »

Samedi après-midi, alors qu’il semblait hors de portée de ses adversaires, le français a connu une petite alerte sur un différentiel de sa C3 WRC, problème qu’il l’a inquiété jusqu’à l’assistance du soir.

« Le problème a commencé plus ou moins hier après-midi. Cela a empiré avec la journée. Nous sommes arrivés au bon moment à l’assistance hier soir (samedi). La voiture était difficile à piloter. Cette erreur était aussi en partie de ma faute. J’avais trop d’optimisme sur les freins. Ce n’était qu’un petit problème et quelques secondes perdues. »

Comme souvent quand il est tête, le français n’a pas hésite à prendre des gros risques dans la Power Stage, remportant finalement les cinq points pour seulement 25 millièmes face à Kris Meeke. Ce succès complète un week-end fabuleux pour le français qui recolle au championnat après son revers suédois. 

« Il y a toujours un peu de risque. Vous ne pouvez pas vous permettre de prendre des risques lorsque vous montez sur le podium, mais j’ai eu l’impression que j’avais un bon matériel pour figurer dans le top trois de la Power Stage et c’était l’objectif. Gagner était la cerise sur le gâteau. C’était une bonne occasion de laisser la Suède derrière nous. Je ne dirais pas que c’est un soulagement. Je ne commençais pas à m’inquiéter au début de la saison, mais il vaut mieux ne pas avoir trop d’écart. L’objectif ici était de gagner et nous y sommes parvenus. »

Comme son copilote, Julien Ingrassia se sent bien au Mexique et aime particulièrement cette épreuve. En plus, sur ce sol, les deux hommes sont toujours très performants.

« C’est une histoire qui dure maintenant depuis 2008. Nous entretenons de très bonnes relations avec les Mexicains. Peut-être pourrions-nous obtenir des passeports mexicains… Seb a toujours été bon pour les événements de cette nature. Au Mexique ou au Portugal, il est bon sur les spéciales techniques et précis dans les notes. Son pilotage est excellent dans ces conditions. Nous avons l’expérience et savons comment gérer le terrain. Tout doit être joué le vendredi, sinon vous avez une triple pénalité. Si vous n’avez pas un bon résultat vendredi, vous n’aurez aucune chance samedi. Je dois remercier l’équipe qui nous a donné une bonne voiture et de bons essais. Nous avons roulé sur la glace, l’asphalte et la terre cette saison, mais nous sommes toujours en train d’apprendre. Gagner deux des premières épreuves est un bon début. »

Pour cette édition 2019, le français estime que le grip était plus faible que d’habitude, alors que son travail, et celui des copilotes en général, reste très intense sur cette épreuve.

« Je dirais que nous connaissons très bien le terrain, que nous utilisions la route dans un sens ou dans l’autre. Nous connaissons bien les montagnes. Cette année, nous avons fait face à des conditions difficiles. Il y avait des cailloux sur la route et l’adhérence n’était pas aussi grande qu’avant. C’est difficile pour les copilotes. Il y a beaucoup de circulation et ce n’est pas facile avec la chaleur de la voiture, l’atmosphère et les nombreuses personnes qui vous sollicitent tout le temps. Vous devez être concentré. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Beej dit :

    « un pilote peut « juste » être le meilleur de SON temps », ça non plus on ne peut pas le dire !
    On peut juste dire qu’il y en a un qui est champion du monde, et pas les autres… La comparaison s’arrête là, le reste c’est de la spéculation 🙂

    • Kaizer Sauzée dit :

      Bah non.
      Loeb a été le meilleur pilote de son temps, comme Makinen avant lui.
      Et aujourd’hui c’est Ogier, ne t’en déplaise…!

  2. Sylvain dit :

    Le plus grand pilote de tous les temps est, par définition, un concept sans aucun sens… un pilote peut « juste » être le meilleur de SON temps. Ogier a été le meilleur pendant 6 ans et il vient de gagner 2 rallyes sur 3 en 2019.

    Après, Ogier fait tout simplement parti de ces quelques, rares, très rares pilotes à avoir été titré à de nombreuses reprises. On peut avoir de la réussite sur un rallye, on peut en avoir sur un championnat, sur plusieurs c’est difficile. On peut gagner un rallye grâce à une excellente voiture, plusieurs ça commence à faire, mais quand on gagne avec de nombreuses voitures, que dire?

    Si le meilleur pilote de tous les temps n’a aucun sens, on peut au moins dire que :
    – il a gagné au moins 4 titres comme KKK, Makinen et Loeb
    – il a gagné un titre avec 2 marques différentes comme Rohrl ou KKK
    – il a gagné une manche du mondial avec 4 marques comme Auriol, KKK, Sainz, Rohrl

    J’ai surement oublié un grand du passé quelque part, mais en gros c’était pour dire qu’il y a DES pilotes qui ont fait de « petites » choses dans le rallye avant Loeb et Ogier. Et surtout dans le passé, les voitures cassaient, les problèmes existaient à la pelle, on ne pouvait pas enfiler les victoires comme des perles.

    Par contre, avec tout le respect dû à Tanäk ou à Meeke, jusqu’à preuve du contraire, ce sont des pilotes que l’on peut comparer à Latvala pour Tanäk (un gars capable de gagner de nombreux rallyes et de se battre pour un championnat) ou à Delecour pour Meeke, quoi que… Delec a fini une fois deuxième du championnat donc d’un autre calibre…

    Dire que Tanäk est plus rapide que Ogier euh oui, quand il le bat c’est évident ;)… Tanäk va vite, très vite, mais pour être vraiment comparé à Ogier il lui manque « juste » d’être multi-champion du monde (je dis pas 6 fois hein, mais au moins deux…).

  3. Seb73 dit :

    En rallye c est essentiel de pas trop avoir d’ecarts
    Contrairement en ski ou il vaut mieux avoir des carres
    Je dis ca car ogier il me semble était mono de ski

  4. riri73 dit :

    Opticcccc 2000 chantait Johnny dans la pub. Pour Ogier Ingrassia, si passer les 2000 points étaient dans leur optique, eh bien c’est fait (1999+30) . Passer les 2000 points, et être le seul à l’avoir fait, ça ne veut strictement rien dire, car les barèmes 10-8-6 ont été revus en 25-18-15 (encore une magouille d’Ogier ? je blague) mais c’est bien sympa tout de même, enfin je trouve.

  5. did81 dit :

    Il n as plus rien à prouver à personne ça c est sur. De la a dire que c est le plus grand pilote de tout les temps….Je ne m avancerai pas.
    Je trouve ott tanak aussi rapide depuis presque 1 an maintenant…
    J ai lu certains commentaires ce week-end c était tanak va enfin ouvrir c est fini bla bla bla. Bah il fait 2 à 25 sec d Ogier. Pas mal. Ogier a aussi fait des temps incroyable vendredi avec une position pas beaucoup mieux.

  6. olive dit :

    il y a beaucoup de commentaires deplacés sur les pilotes!!!!!! et meeke tiens le haut de l’affiche. apres il y a eu loeb enorme champion!!!! puis ogier enorme champion!!! et tout ça pour la france!!! cocorico!!! apres il y a les autres aussi.tous meritent le respect

  7. Fb49 dit :

    Je suis toujours étonné de voir les commentaires de certains envers S Ogier, avec le recul je pense que pour la plupart il s agit d une rancoeur déplacé: imaginer qu un pilote puisse être plus fort et plus rapide que S Loeb? Que Neuville? Que tout le monde en fait…. Car oui Ogier est bien le plus fort de tous les temps…. Dire qu’il pleure ou qu il magouille depuis 6 ans??? Ce n est vraiment pas sérieux… Et totalement déplacé, je ne suis pour personne mais ce qu a réussi Ogier avec M sport force le respect, gagner avec un team dont le budget et dérisoire en rapport es autres ça c est un exploit…. Aujourd’hui, il dispose a nouveau de moyens conséquents, et risque de devenir intraitable dans un futur très proche… Ne pas le comprendre c est avoir des œillères, savourons le plaisir d’avoir un tel champion Français!!!!

    • Iggy dit :

      Ogier-Ingrassia sont juste des champions HORS NORME

    • mich dit :

      Ton post est super, je n’en ferais pas d’autre, par contre ce que je trouve insupportable c’est la méchanceté de certain, dans un sens comme dans l’autre mais bon dieu regardez-vous dans une glace avant de déblatérer des bêtises grosse comme les montagnes, tous ces pilotes sont super à admirer leur maîtrise et leur courage

      • Pb dit :

        Merci! La frustration est l’ignorance sont a l origine de bien des commentaires, j ai beaucoup de respect pour tous les pilotes, mais en sport mécanique quelque soit le niveau gagner avec moins de moyens c est très très très fort!!! Donc respect plus aux champions français, qu’ Ogier Ingrassia fassent taire toutes les critiques en gagnant beaucoup de rallyes comme ce we…. Je suis pas inquiet pour eux!!!!

    • bazire dit :

      Bien causé FB49 …..ça m’évite de le faire et j’aurai fait moins bien , merci ……