Ogier : « La deuxième place était à notre portée »



Rare pilote de pointe à ne pas avoir disputé ce rallye d’Estonie auparavant, Sébastien Ogier s’est satisfait de décrocher un podium sur cette épreuve où il a rencontré différents problèmes.

En conférence de presse, le sextuple champion du monde des rallyes a admis qu’il s’attendait bien à souffrir ce week-end et notamment face à Ott Tänak, grand favori au départ. Aussi, le français reconnaît qu’il aurait pu décrocher la deuxième place en trouvant un setup plus adapté aux conditions.

« En général, je suis heureux mais il y a un peu de sentiments mitigés ce soir. Être sur le podium est toujours une bonne chose pour le championnat. Mais même si je commence à avoir un peu d’expérience dans les rallyes à travers le monde, c’était quand même ma première fois en Estonie et se battre à ce niveau est toujours difficile, contre des gars qui ont déjà fait le rallye. Je savais que se battre pour la victoire serait un travail difficile ce week-end et très difficile à atteindre contre Ott.

L’objectif était de se battre pour le podium et nous sommes là sur le podium. C’est quand même de très bons points pour le championnat. Ces sentiments mitigés viennent encore du fait que, probablement la victoire aurait été difficile à atteindre, mais mettre plus de pression sur Ott était certainement possible. Et la deuxième place était aussi définitivement à notre portée. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à faire en sorte que tout se passe bien ce week-end. Nous avons eu quelques petits problèmes hier après-midi avec les pneus. Nous n’avons pas bien fonctionné avec la configuration ici et là. Oui, je pense que c’est toujours bien quand vous sortez d’un week-end pas si bon avec finalement 17 points, alors j’attends déjà avec impatience le prochain. »

A l’arrivée, Tommi Mäkinen, boss de chez Toyota, a estimé que l’équipe a évolué sur une base d’essais trop rapide par rapport au profil des spéciales proposées ce week-end. Le français est revenu sur ses problèmes de setup, trop persistants pour être plus performant.

« Vous ne choisissez jamais les conditions que vous obtenez et bien sûr, ce sera toujours différent pendant le rallye. Nous n’avons pas été assez intelligents ce week-end pour vraiment voir que les conditions de rallye ici n’étaient pas les mêmes que lors des essais. Et nous aurions dû apporter des modifications antérieures à la configuration. Nous l’avons réalisé trop tard. C’est comme ça. Cela arrive encore après de très nombreuses années dans le sport. Ce n’est pas un grand drame à la fin. Nous sommes toujours là. Nous avons massivement augmenté notre avance au championnat d’un point (il rit). Voyons ce qui se passe sur le prochain. Au moins, nous avons beaucoup travaillé aussi (comme Hyundai) récemment pour améliorer la voiture et je suis très confiant. Nous avons fait de bons progrès dans les conditions difficiles, alors j’ai hâte de voir avec le temps si cela suffit ou pas. On ne peut jamais savoir mais ça va de l’avant. Tout le monde pousse fort, ils se sont beaucoup améliorés dans ces conditions. Mais voyons dans deux semaines si nous avons pu faire de même. »

Bien évidemment, en augmentant son avance au championnat d’un petit point, le pilote Toyota sait bien qu’il pourrait être capital en fin de saison.

« Chaque point est important. J’aurais bien évidemment aimé plus. La Power Stage a été la spéciale la plus cassante du week-end. J’ai fait toute ma carrière avec ce genre de conditions et je suis rarement capable de vraiment attaquer quand c’est comme ça. Il y a toujours un petit changement dont vous avez besoin pour survivre à cette rugosité. C’est bien de voir que la voiture a pu être très rapide dans ces conditions. Kalle a réalisé une spéciale incroyable. Il y a du positif sur ce week-end. »

Questionné en fin de conférence de presse sur la difficulté passée des Toyota en Turquie, Sébastien Ogier a précisé que la voiture avait dernièrement progressé sur ce terrain.

« Honnêtement, je suis vraiment content des essais que nous avons effectué la semaine dernière en Grèce. Je pense que nos ingénieurs ont également profité de cette pause en réalisant du bon travail et sont venus aux essais avec de très bonnes idées. Nous avons pu le confirmer lors des essais. C’est déjà excitant de voir que les choses avancent. Bien sûr, ouvrir la route en Turquie sera encore une fois difficile. Mais sur ce rallye, beaucoup de choses peuvent arriver. La vitesse sera importante, être intelligent… encore plus. »




S’abonner
Notifier de
guest
33 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
fb49
fb49
1 mois il y a

Moi je considère le résultat positif, premièrement car avec une expérience nulle sur une épreuve de wrc, 3° est très très solide à ce niveau… Plusieurs scratchs la perfo /vitesse sont la…
On sent la déception quand même car quand on est un gagneur avoir deux gars devant c’est dur est on en veut plus!
Neuville éliminé ou presque au championnat, Ogier peut être satisfait même si rien n’est fait…
En Turquie les choses pourraient être différentes même en ouvrant… Il peut voir venir…

riri73
riri73
1 mois il y a

Pas super convaincu par Ogier quand il dit que la 2eme place était à sa portée (pas en courant de la façon dont il a choisi de courir). Certes, il reconnait cash que parfois il a pas réussi à élever son rythme, parfois il a pas choisi le meilleur setup pour une boucle. Mais on a pu constater aussi bien samedi que dimanche, qu’il avait été moins performant dans les deuxièmes boucles que dans les premières et c’est forcément délibéré de sa part, il n’a pas voulu forcer le destin dans les portions creusées, au final il repart avec 17… Lire la suite »