Ogier : « Nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre »



Après avoir reconnu la majorité des spéciales de ce rallye de Suède particulier, Sébastien Ogier a fait un état des lieux des conditions.

Interrogé par la chaîne suédoise SVT, le français a sans surprise confirmé que les conditions étaient loins d’être idéales.

« Cette spéciale est OK. Je veux dire que nous n’avons pas les meilleures conditions hivernales mais celle-ci est gérable. Nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre, nous n’avons jamais roulé avec ces pneus clous dans de telles conditions, c’est pour l’instant le point d’interrogation. »

Et même si les concurrents ont pu retrouver le sourire ce matin grâce à une fine couche de neige, les doutes subsistent notamment dans la spéciale 3 de Nyckelvattnet.

« J’espère qu’il fera froid à l’avenir et qu’avec un peu d’arrosage, ce sera probablement roulable, j’espère vraiment. C’est assez correct dans la spéciale 2 (Finnskogen) avec une couche de neige fraîche tombée dans la nuit. Cela recouvre peut-être la terre mais c’est difficile à voir. Actuellement, la spéciale 3 est la plus difficile avec beaucoup de terre. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    les wrc 2020 font 380 ch mini, ce sera pire que 2016, ca va etre un carnage!

  2. pli74 dit :

    TN a résumé en une seule phrase son sentiment  » Nous ne devrions pas être là »
    Pour lui, au bout d’une spéciale, il n’y aura plus de clous sur les pneus et si arrive une plaque de glace, cela peut-être très dangereux….
    Y’a plus qu’à croiser les doigts pour ces trois jours de courses « Slimfast »

  3. Sylvain dit :

    Wow, jamais roulé dans ces conditions…

    Et bien il faut croiser les doigts pour que tout se passe bien, pas pour Ogier ou pour un pilote en particulier, mais pour le rallye en soi. Les organisateurs prennent des risques, j’espère qu’ils en savent plus que nous, plus que les pilotes ou plus que quiconque a toujours dit « on ne sait pas quelles conditions on trouvera… »

    Comme disait Giulio « alea jacta est » il s’agissait dans les faits de franchir un petit cours d’eau en Emilie Romagne, symbole d’un tabou pour la République Romaine, cela signifiait qu’on ne pourrait plus revenir en arrière, ben voilà… croisons les doigts, qu’il n’y ait pas de conséquences néfastes!

    • Fab dit :

      Quand les fans comme nous commencent à être plus inquiet sur le côté « safe » du rallye plutôt que sur la bagarre attendue et le résultat final, ce n’est généralement pas très bon signe.

      Croisons les doigts quand même pour que Neuville fasse à nouveau 30 points! 😀

      • Sylvain dit :

        Il y a 2 aspects pour moi :
        – le côté de la sécurité, primordial bien évidemment
        – le côté conditions « régulières », qui m’est cher, et qui n’est pas indépendant de l’autre!

        Enfin bon…